Article 

Javier Tebas (Liga) attaque encore le PSG, la LFP réagit enfin

Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 19:03 par Philippe Goguet
Alors que le président de la Liga Javier Tebas a encore une fois dérapé en affirmant que «Neymar et le PSG ont pissé dans la piscine», la Ligue de Football Professionnel a enfin daigné répondre à son homologue espagnole !

Après la Fédération Française de Football et son président Noël Le Graët dans L'Equipe hier, la Ligue de Football Professionnel a enfin réagi aux attaques venues d'Espagne concernant le PSG. Il aura finalement fallu une nouvelle sortie très douteuse du président de la Liga Javier Tebas pour que la LFP française daigne sortir de sa réserve et s'implique dans cette guerre des instances. Après les menaces de plainte auprès de l'UEFA et des tribunaux, les messages de félicitations après l'ouverture de l'enquête de l'UEFA sur le PSG concernant son respect du fair-play financier, le dernier débordement de Tebas aura été celui de trop.

Tebas le poète de la piscine

Tebas : «Si Neymar est sur le plongeoir, il pisse depuis le plongeoir. »

Présent pour la Soccerex Global Convention à Manchester, le président de la Liga a fait encore pire que la veille quand il avait déclaré qué le PSG était «un délinquant régulier» et que cela faisait «des années qu'il (violait) les règles du FFP.» Cette fois-ci, Tebas a affirmé que Neymar et le PSG «se moquent du système. Il faut le dire. Nous les avons surpris en train d’uriner dans la piscine. Si Neymar est sur le plongeoir, il pisse depuis le plongeoir. Tout cela doit être enquêté. Les clauses libératoires de Messi et Ronaldo sont plus élevées, mais si Nasser les veut, il peut ouvrir les vannes de pétrole et les acheter.»

Après cette première salve, le dirigeant va surenchérir. Interrogé sur le fait que le prix de Neymar est éventuellement celui du marché, Tebas va s'enflammer : «Non, c’est le prix du marché du pétrole. Le football européen doit savoir qu’il y a un incroyable danger avec l’argent de ces pays là. Cette inflation va abîmer le football. Nous devons défendre nos droits. Ce n’est pas que j’en ai après le PSG. Si Neymar était parti à Manchester United, il n’aurait pas été nécessaire des les amener devant le tribunaux, parce que eux ne bénéficient pas d’un dopage financier, ils ont la capacité de payer.»

La LFP s'implique enfin 

Après des semaines à se cacher dans cette guerre entre le PSG, l'UEFA et les grands d'Europe qui font pression auprès de l'instance européenne, la LFP a enfin décidé de réagir et elle l'a fait par le biais d'un communiqué publié sur le site officiel de l'instance : «La Ligue de Football Professionnel condamne fermement les propos insultants tenus ce jour par le président de la Liga, M. Javier Tebas, concernant le Paris Saint-Germain. Ces propos indignes ne sont pas à la hauteur d’une institution aussi respectable et performante que la Liga espagnole.»

«La LFP rappelle que seule l’UEFA est habilitée à se prononcer sur le respect des règles du fair-play financier par le PSG.» 

Après cette première partie, la LFP a rappellé «que seule l’UEFA est habilitée à se prononcer sur le respect des règles du fair-play financier par le PSG.» La Ligue se place ensuite enfin derrière le club parisien : «Réuni ce jour, le Bureau de la LFP a réaffirmé son soutien au Paris Saint-Germain face à la campagne de dénigrement menée depuis plusieurs semaines par certains grands clubs européens.» La LFP n'avait plus manifesté le moindre signe public de soutien depuis le communiqué à destination de la Ligue espagnole quand celle-ci refusait de délivrer le certificat international de transfert du joueur...

Et alors que la guerre semble déclarée entre le PSG et la Liga, la LFP va tout de même terminer son communiqué par un peu d'autocongratulation : «En ce début de saison, la LFP se félicite de l’attractivité de la Ligue 1 Conforama. Le mercato très actif des clubs français, et plus particulièrement celui du PSG, contribue à améliorer le spectacle de la Ligue 1 Conforama. Grâce à ces investissements, la Ligue 1 Conforama a enregistré un très bon départ marqué par une augmentation du nombre de buts, ainsi qu’une hausse très nette des audiences et des affluences.» 

NB : Traduction des propos de Javier Tebas par FootMercato.net

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 04 décembre

jeudi 03 décembre

mercredi 02 décembre

mardi 01 décembre

lundi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux