Article 

Le PSG déçu du verdict de la Ligue, le clan Neymar dans l'incompréhension

Publié le jeudi 1 octobre 2020 à 9:02 par Marius Cassoly
Selon L'Équipe, les dirigeants parisiens ont ressenti de la déception suite à la décision de la commission de la Ligue de Football Professionnel (LFP) de n'infliger aucun match de suspension à Alvaro Gonzalez, accusé d'avoir insulté Neymar de « singe » lors du dernier PSG/OM (0-1). De son côté, le clan de l'attaquant parisien est resté dans l'incompréhension.

Si Neymar et Alvaro Gonzalez risquaient jusqu'à dix matches de suspension chacun selon le barème disciplinaire après les accusations présumées de racisme et d'homophobie autour de la dernière rencontre entre le PSG et l'OM (0-1), la commission de discipline de la LFP réunie mercredi soir a finalement pris la décision de ne sanctionner personne, « ne disposant pas d’éléments suffisamment probants lui permettant d’établir la matérialité des faits » comme expliqué dans son communiqué de presse puis plus longuement justifié dans la presse. Alors que l'OM et Alvaro Gonzalez ont réagi publiquement à cette décision, le club parisien n'a rien communiqué de manière officielle mais a toutefois laissé filtrer sa réaction dans la presse.

Selon le journal L'Équipe, les dirigeants parisiens ont ressenti de la déception à l'écoute du verdict tant attendu et révélé peu avant 21h30, mercredi soir. Emmené par Grégory Durand, le service juridique du PSG a fourni un travail d'arrache-pied durant quinze jours afin de prouver que Neymar avait bien été insulté de « singe » par le défenseur central du club marseillais, sollicitant notamment les images de la chaîne de télévision brésilienne Globo avec des analyses d'experts en lecture labiale. Défendu par Victoriano Melero, secrétaire général du club de la capitale française, le dossier n'a finalement pas abouti, si ce n'est à aucune sanction pour les deux acteurs impliqués dans l'affaire. 

Dans sa justification auprès de la presse, Sébastien Deneux, président de la commission de discipline de la LFP, a expliqué que « les quelques éléments communiqués par les clubs rentraient aussi en contradiction avec l'expertise diligentée par la Ligue. Dans cette affaire, les experts n'étaient pas pleinement en ligne, c'est le moins que l'on puisse dire... ». De son côté, le clan Neymar, touché par ce fameux PSG/OM du 13 septembre dernier, est resté dans l'incompréhension après qu'aucune sanction n'ait été infligée envers Alvaro Gonzalez, toujours selon les indiscrétions du quotidien sportif. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux