Article 

Le PSG devrait économiser des millions d'euros grâce au chômage partiel

Publié le dimanche 29 mars 2020 à 19:31 par Philippe Goguet
Le passage du PSG au chômage partiel couplé aux mesures du gouvernement concernant ce dispositif très utilisé en ces temps de crise sanitaire va faire économiser plusieurs millions d'euros au club parisien. Un rapide calcul du magazine Capital parle même de 20M€ économisés.

Comme l'a révélé le journal L'Equipe il y a peu, le PSG va passer au chômage technique, le club l'ayant annoncé à ses salariés mercredi dernier. Si ce n'est pas encore effectif contrairement à la plupart des autres clubs français, ce le sera sous peu et le PSG va donc bénéficier comme les autres du dispositif récemment mis en place par le gouvernement dans le cadre de l'épidémie de coronavirus qui paralyse le pays, « tous les secteurs d'activité » étant désormais concernés.

Concrètement et comme l'explique justement le magazine spécialisé Capital, cela signifie que « les clubs cesseront de payer les salaires de leurs employés - dont les joueurs - et leurs verseront à la place une indemnisation chômage à hauteur de 70% de leur rémunération brute, partiellement remboursées par l’État, dans la limite de 4.850 euros par salariés. La subtilité est de taille, car l'indemnisation chômage n'est pas soumise à la même imposition que le salaire. »

Un dispositif qui va exonérer le PSG, mais aussi tous les autres clubs de L1, de toutes les charges sociales, salariales et patronales à l'exception de la CSG et de la CRDS. Comme l'explique Aymeric Hamon, avocat en droit social au cabinet Fidal, « en mettant le club au chômage partiel et en maintenant le salaire de ses sportifs professionnels, l'employeur va gagner entre 20 et 30% en moyenne. C'est énorme sur la masse salariale d'un club. » 

Afin de mieux mesurer l'impact de cette mesure, Capital propose aussi un calcul basé sur les années précédentes. En 2018, le PSG a payé 77,6M€ de cotisations sociales patronales, soit 6,5M€ par mois environ. Une somme que le PSG pourrait donc économiser à chaque mois où il va placer ses employés en chômage partiel. En trois mois, ce qui correspondrait par exemple à avril, mai et juin, cela fait déjà près de 20M€ d'économisés par le PSG. Et ce calcul se base sur la masse salariale de 2018, moindre que celle de 2020 qui sera prise en compte dans les calculs...

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 04 juin

mercredi 03 juin

mardi 02 juin

lundi 01 juin

dimanche 31 mai

samedi 30 mai

vendredi 29 mai

jeudi 28 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux