Article 

Leonardo, anniversaire, staff médical : les dessous de la sortie de Neymar

Publié le jeudi 20 février 2020 à 9:03 par Jean Chemarin
Au surlendemain des critiques publiques de Neymar à l'encontre de la gestion de sa blessure aux côtes, la presse française revient en long, en large et en travers sur cet épisode médiatique et ses origines.

Si Neymar voulait mettre le feu aux poudres après Dortmund, il ne pouvait pas mieux s'y prendre. Apparu complètement hors de forme face au BvB, le Brésilien a chargé le club et le staff médical en zone mixte dans une séquence lunaire : «C'était difficile de rester quatre matches sans jouer mais malheureusement, ce n'était pas mon choix», a-t-il lancé d'entrée : «C'est un choix du club, des médecins. Ils ont pris cette décision et moi je n'ai pas aimé. On a eu beaucoup de discussions autour de cela car moi je voulais jouer. Je me sentais bien, mais le club avait peur. Au final, c'est moi qui en pâtit».

Plus tard, toujours en zone mixte, Neymar va préciser qu'il se sentait de rejouer dès le match face à Lyon, soit huit jours après sa blessure face à Montpellier : «J'étais vraiment blessé aux côtes, mais rien qui ne m'empêchait de jouer. J'ai eu mal une semaine, mais j'étais prêt à jouer face à Lyon, je voulais jouer. Mais ils ont repoussé, repoussé et repoussé encore», a-t-il lâché, ajoutant malgré tout qu'il respectait la décision du club. Qui visait-il vraiment ? Pas Thomas Tuchel, qui a répété durant son absence qu'il aurait aimé l'utiliser plus tôt. L'Allemand avait même annoncé son retour pour Dijon, avant de devoir se ranger derrière l'avis du club.

Neymar connaissait sa durée d'indisponibilité dès le début

Neymar l'a dit (cf plus haut), la décision a été prise par le club et le staff médical. Selon l'ensemble de la presse française, Neymar n'a pas été pris en traître et le club lui a signifié dès le 3 février, après son examen, qu'il serait absent entre 12 et 15 jours, soit une reprise comprise entre le 13 et le 16 février sachant que sa blessure est intervenue le 1er du mois. Mais le joueur se sentait lui en mesure de jouer plus tôt et aurait même «supplié» le club pour reprendre plus tôt selon son entourage cité par Le Parisien.

Leonardo visé par Neymar ?

Dans son édition du jour, Le Parisien assure d'ailleurs que la sortie de Neymar visait un homme en particulier : Leonardo. Selon le quotidien francilien, c'est bien le directeur sportif qui a tranché in fine dans cette histoire, et donc en faveur du staff médical qui ne voulait prendre aucun risque. Selon RMC, les propos de Neymar sont d'ailleurs mal passés auprès de nombreux salariés et dirigeants du club, mécontents de voir le joueur remettre en cause le travail de la cellule médicale. Une cellule médicale qui entretient des relations compliquées avec le staff technique de Thomas Tuchel, ce qui n'arrange rien.

Un anniversaire qui passe mal

Selon RMC, le PSG souhaite absolument ne pas polémiquer davantage sur cette sortie de Neymar, mais a quand même fait passer le message à la radio qu'il avait très peu goûté à la récente soirée d'anniversaire du brésilien. De son côté, L'Equipe affirme d'ailleurs que la préparation invisible du Brésilien n'a pas été optimale avant ce grand rendez-vous car en plus d'avoir fêté dignement ses 28 ans le 2 février dernier, Neymar aurait prolongé le plaisir durant la semaine avec plusieurs de ses amis, ce qui pourrait expliquer sa silhouette rondelette à Dortmund.

Si tout le monde au club semble vouloir se rejeter la faute après cette défaite, espérons que le temps fera son oeuvre et que les tensions ou les incompréhensions auront disparu dans trois semaines pour le match retour. Le message posté par Neymar hier soir sur son compte Instagram peut d'ailleurs se lire comme une volonté du joueur de calmer le jeu après sa sortie publique incendiaire.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 30 mars

dimanche 29 mars

samedi 28 mars

vendredi 27 mars

jeudi 26 mars

mercredi 25 mars

mardi 24 mars

lundi 23 mars

dimanche 22 mars

samedi 21 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux