Article 

Meunier : «Je me sens redevable envers les supporters»

Publié le dimanche 26 février 2017 à 11:43 par Philippe Goguet
Thomas Meunier s'est confié à Téléfoot et il a notamment raconté son transfert vers le PSG. Il est aussi revenu sur son fameux franc-parler, annonçant d'ailleurs une victoire parisienne au Vélodrome ce dimanche lors d'OM/PSG.

Son arrivée comme joueur méconnu :

«C'est pour moi logique que les gens et même les joueurs ne me connaissaient pas. Mon but était d'inverser la situation et c'est ce qui s'est passé.»

La concurrence au PSG :

«Quand on me demandait mes exemples en tant que latéral droit, je disais Lahm et Aurier. C'est simple, je suis arrivé comme doublure de Serge, je me suis beaucoup inspiré de lui. J'ai essayé de rattraper mon retard parce que j'avais pas mal de progression à faire quand je suis arrivé et j'en ai encore pas mal à faire. On a pour moi une concurrence super saine et on se fait grandir l'un l'autre.»

Son choix de venir au PSG :

«J'avais le choix entre six ou sept clubs qui étaient vraiment francs dans leurs propositions, la plupart en Angleterre. Il y avait West Ham, Middlesbrough, Tottenham à un moment. En Italie, il y avait le Napoli où j'étais vraiment très proche de signer. Puis, Paris est finalement entré dans la danse et j'avais pour moi statistiquement plus de chances de percer en Champions League à Paris qu'avec Naples.»

Marc Wilmots, le sélectionneur belge durant l'Euro, raconte son transfert : «Il m'a trouvé le lendemain de match et m'a demandé s'il pouvait aller à Paris. Comme je sentais que c'était le moment, je le laisse évidemment partir. Le soir, il m'a appelé "On doit encore discuter un petit peu, est-ce que je peux rester jusqu'à demain matin ?" Je lui ai dit qu'on avait entraînement l'après-midi et qu'il n'y avait pas de problèmes s'il était là vers 11h. J'ai eu un joueur qui est arrivé serein.»

Son absence totale de langue de bois :

Téléfoot rappelle ses propos sur la Belgique éliminée à l'Euro que Meunier avait comparé au Real Madrid de 2005.

«Si je regrette ? Non, pas du tout. C'était la comparaison avec le fait d'avoir une très bonne équipe et de ne jamais faire de résultats. [...] Je me sens redevable envers les spectateurs et les supporters qui nous regardent et nous soutiennent. Je me suis toujours dit que je me devais de dire la vérité et c'est ce qui est devenu obligatoire pour moi au fil du temps.»

Le titre de champion de France :

«Cela va être difficile, cela va se jouer jusqu'au bout. Nice va faire partie du trio du tête mais, au bout du compte, je mettrais plutôt un classement Paris / Monaco / Nice. »

OM/PSG :

«Marseille à domicile, on a vu que les stats sont quand même assez bonnes, surtout en 2017. Il faudra faire attention mais bien sûr qu'on y va pour les trois points. Si on va gagner ? Bien sûr, sans aucun doute.»

Son avis sur l'OM :

«Pour moi les transferts qu'ils ont faits sont déjà assez bons et apportent un bon équilibre au groupe. Maintenant, j'ai un petit faible pour Thauvin, c'est un joueur super moderne : bon techniquement, avec de bons déplacements, il travaille aussi pour l'équipe.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux