Article 

Zaïre-Emery, l'autre folle fin de série

Publié le dimanche 3 mars 2024 à 19:23 par Philippe Goguet
Dans l'ombre du cas Mbappé qui accapare la sphère médiatique, une sacrée série s'est arrêtée ce vendredi à Monaco : pour la première fois depuis le milieu de l'ère Galtier, Warren Zaïre-Emery n'a pas joué alors qu'il était apte.

Pour la première fois depuis plus d'un an, le jeune et très indispensable milieu de terrain parisien Warren Zaïre-Emery n'a pas joué alors qu'il était apte. Le joueur de 17 ans a certes manqué quatre matchs sur blessure cette saison, à chaque fois pour des problèmes à la cheville, mais il avait toujours joué en Ligue 1 dès lors qu'il était sur la feuille de match. Ce vendredi soir, Luis Enrique l'a bien envoyé s'échauffer mais il n'est pas rentré.

Il l'avait aussi économisé lors du très facile Revel/PSG (0-9) en Coupe de France mais, à cette exception près, l'entraîneur espagnol lui avait fait jouer tous les matches sans exception dès lors qu'il pouvait jouer. Remplaçant contre Clermont (0-0), Nantes (2-1), Lille (3-1) ou Rennes (1-1), il était à chaque fois entré en jeu, parfois même alors que le score était acquis et ne nécessitait donc pas vraiment sa présence.

La folle série a commencé avec Galtier

Mais cette utilisation très importante de Zaïre-Emery trouvait aussi une continuité la saison passée. Depuis le Lens/PSG (3-1) du 1er janvier 2023 comptant pour la 17e journée de L1, Zaïre-Emery avait joué absolument tous les matches du PSG, là encore à l'exception d'un match contre des amateurs en Coupe de France (7-0 contre Pays de Cassel en janvier 2023). Mais il avait joué absolument tous les matches de Ligue 1, idem pour les deux de Champions League et les deux de Coupe de France contre des équipes professionnelles. Soit 26 matches.

Cette série de matches partagée entre Christophe Galtier et Luis Enrique aura donc duré 14 mois pile, et... 42 rencontres de championnat avant que le coach ne décide de se passer de ses services pour une raison autre que médicale. Avec seulement quatre matches ratés au total, le milieu de 17 ans a aussi démontré une exceptionnelle fiabilité et ce sont ses adversaires, via des mauvais coups sur les chevilles, qui l'ont arrêté. De quoi mieux comprendre son surnom du « Robot » affectueusement donné par ses coéquipiers.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 

News 

Aujourd'hui

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee