Article 

« Beaucoup de mots, peu d’actions » de la part du football européen pour l’Ukraine

Publié le jeudi 12 mai 2022 à 11:56 par Mathias Luis
L’invasion de l’Ukraine a d’abord suscité une vague d’émotions, mais les actes concrets du monde du football peinent à se concrétiser en Europe de l’Ouest. Une inaction que pointe du doigt l’entraîneur du Dynamo Kiev Mircea Lucescu qui dénonce « beaucoup de mots, peu d’actions » de la part des clubs, dont le PSG, sans le citer, dans L’Équipe.

Face à l’invasion que subit actuellement l’Ukraine par l’armée russe, le Dynamo Kiev, emmené par l’entraîneur Mircea Lucescu, a pris le parti de continuer à jouer au football. D’après le coach roumain, les joueurs « sont beaucoup plus utiles sur un terrain de foot par l’image qu’ils renvoient au monde et par l’argent qu’ils peuvent rapporter », déclare-t-il à L’Équipe. Ainsi, le club de la capitale ukrainienne organise, autant qu’il le peut en réduisant au maximum les frais, des matchs amicaux à travers l’Europe pour récolter des fonds. Mais Mircea Lucescu dénonce « beaucoup de mots, peu d’actions », notamment en Europe de l’Ouest. 

Si la vague d’émotions s’est largement répandue au sein du monde footballistique, les actions peinent à se concrétiser. Seuls quelques matchs amicaux du Dynamo Kiev ont eu lieu, face à Cluj, Galatasaray, le Dinamo Zagreb, Dortmund, qui a permis de collecter près de 400 000 euros, et plus récemment à Bâle. Mais tandis que le Dynamo Kiev avait listé le PSG dans les amicaux qui se joueraient d’ici le mois de juin, aucune date n’est encore arrêtée, alors que la saison est sur le point de prendre fin. Globalement, « les petites fédérations de l’Est, les moins riches, sont les plus mobilisées », dénonce Mircea Lucescu, « déçu ». 

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avait pourtant mis un point d’honneur à aider financièrement les réfugiés ukrainiens par le biais de l’Association européenne des clubs, tandis que Keylor Navas avait quant à lui accueilli une trentaine d’entre eux à son domicile. Des actions qui ont le mérite d’exister, mais qui n’ont pas la résonance d’un match à Paris, dans la « capitale de l’Europe », dit Mircea Lucescu, ni la capacité à lever des fonds d’un éventuel PSG/Dynamo Kiev. Les dirigeants du PSG auraient tenté de faire jouer ce match au Qatar lors de la tournée express de la fin de semaine, sans succès

Alors que les calendriers sont allégés en cette fin de saison pour de nombreux clubs, la guerre bat son plein, mais le Dynamo Kiev avance toujours à pas de tortue dans sa programmation de matchs amicaux pour collecter de l’argent en faveur du peuple ukrainien. 


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

dimanche 22 mai

samedi 21 mai

vendredi 20 mai

jeudi 19 mai

mercredi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux