Article 

Le Marakana a-t-il décidé de l'issue du groupe C ?

Publié le dimanche 16 décembre 2018 à 12:35 par Philippe Goguet
C'est en repartant avec les trois points de la victoire de Belgrade que le PSG a validé sa place en huitièmes de finale de la Ligue des Champions et sa première place. Et à y regarder de plus près, le fameux stade serbe a tenu un rôle non négligeable dans la course à la qualification.

Enceinte définitivement à part en Europe, le stade Rajko Mitic de Belgrade était l'un des pièges annoncés de la Ligue des Champions dès le tirage au sort et l'Étoile Rouge comme son public ont fait honneur à la réputation du Marakana. Napoli n'en est reparti qu'avec un point (0-0), Liverpool avec une défaite bien méritée (0-2) et seul Paris a finalement su quitter l'enfer de Belgrade avec les trois points de la victoire. Comme l'a expliqué Juan Bernat sur le site officiel du club, «on savait qu'il serait compliqué. Le groupe était relevé, et Liverpool et Naples n'étaient pas parvenus à inscrire un but là-bas.»

En en marquant quatre, Paris a su faire mal à une Étoile Rouge qui a parfois secoué un peu les troupes parisiennes, le latéral espagnol admettant que le PSG a «un peu souffert en début de deuxième période, après leur but ». À l'heure de faire les comptes, cette victoire vaut cher pour le club parisien. Alors que les affrontements entre les trois gros qu'étaient Paris, Liverpool et Naples ont accouché de résultats globalement très équilibrés (6 points pour les Reds dans les confrontations directes, 5 pour le PSG et Naples), c'est... le match au Marakana qui a possiblement décidé de l'issue du groupe.

Si Naples avait su s'imposer à Belgrade, les Italiens auraient deux points de plus et ne seraient pas éliminés, mais... en tête de la poule à l'heure de faire les comptes, devançant Paris à la différence de buts particulière grâce aux buts marqués à l'extérieur. Quant à Liverpool, une victoire à Belgrade aurait également placé les Anglais en tête du très relevé groupe C avec 12 points. Et si les deux équipes avaient gagné à Belgrade, le PSG serait aujourd'hui... en Europa League.

Le classement virtuel si les trois favoris avaient gagné à Belgrade :

  1. Liverpool : 12 points
  2. Napoli : 11 points
  3. PSG : 11 points

En prenant le problème à l'envers, il est aussi logique que la seule équipe ayant su sortir victorieuse du cratère serbe soit celle en tête du groupe à la fin de la phase de poules.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

samedi 19 septembre

vendredi 18 septembre

jeudi 17 septembre

mercredi 16 septembre

mardi 15 septembre

lundi 14 septembre

dimanche 13 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux