Article 

Diani, Katoto, Dudek, Bachmann, les performances des Parisiennes en sélection

Publié le samedi 19 septembre 2020 à 16:23 par Bruno Hermant
Quatre joueuses du PSG étaient concernées par les récents matches internationaux, voici comment se sont comportées Diani, Katoto, Dudek ou encore Bachmann.

La France avec Diani et Katoto s'impose en Serbie (2-0)

Le match :

Malgré les absences sur blessure de Renard, Mbock, Tounkara, Geyoro et Henry, plus le retrait de Bouhaddi dans les buts, c'est une équipe de France toutefois offensive qui se déplaçait en Serbie, en tant que grandissime favori de cette rencontre comptant pour les qualifications à l'Euro 2022, pour le groupe G. Diacre a décidé d'aligner un grand nombre d'attaquantes de formation sur le terrain, même à des postes inhabituels. A l'instar d'Eugénie Le Sommer ou de Marie-Antoinette Katoto qui évoluent en tant que relayeuses, bien loin de leurs positions respectives en club. Bien que les joueuses bougent beaucoup durant la rencontre, il n'en reste pas moins que certaines doivent s'adapter. On retrouve aussi Diani seule en pointe notamment.

Composition de la France : Peyraud-Magnin - Torrent, De Almeida, E. Cascarino, Karchaoui - Le Sommer, Bilbault, Katoto - D. Cascarino, Diani, Majri

La France prend le match par le bon bout et ouvre le score rapidement. Marji décale Diani sur la gauche qui centre pour Katoto lancée au premier poteau, elle envoie le ballon vers le but et la gardienne plonge et sort le ballon qui semblait être entré, mais au second poteau Frajtovic marque contre son camp après un cafouillage (0-1, 6e). La France continue de pousser et les soeurs Cascarino combinent sur la droite, la joueuse de l'OL centre pour le second poteau, le ballon est touché par la défenseure Oršoja qui renvoie le ballon pour Majri seule dans les 6m qui conclut d'un plat du pied gauche (0-2, 15e). Sur ce rythme, on s'attend à une raclée, comme lors de la rencontre précédente où les Bleues l'emportaient 6-0. Il n'en fut rien.

Peyraud-Magnin a même dû s'employer pour bloquer un ballon en deux temps sur une frappe vicieuse de Poljak (23e). Pas vraiment d'actions notables pour la France jusqu'à l'entrée de Malard en seconde période (65e), puis celles d'Asseyi (74e) et Clémaron (88e). Les Françaises retrouvaient un peu plus de jeu, Karchaoui touche la barre d'un bon tir enroulé du droit après une percussion (81e). Malard a deux occasions également avec une tête complètement hors cadre (86e) et un tir après un rush sur l'aile gauche (88e). Malgré cela, le score en restera là.

La prestation des Parisiennes : 

Kady Diani et Marie Katoto étaient toutes deux titulaires, mais sur des positions inconnues ou presque. Si Diani a su parfois être trouvée en profondeur, elle a quand même peiné à exister en pointe, n'ayant pas vraiment tous les réflexes d'une attaquante qui doit jouer en pivot ou en appui. Elle a quand même été dangereuse pour la défense serbe qui a toujours dû mobiliser une joueuse pour la tenir au marquage. Impliquée dans le premier but, comme Katoto, qui quant à elle a tenté d'orienter le jeu, de servir de relais au milieu et de se projeter en attaque dans son rôle de relayeuse, tantôt à gauche, puis à droite. Compliqué de rayonner mais elle va quand même montrer de l'opiniâtreté dans ce rôle difficile. Elle retrouve la pointe pour la fin de rencontre à l'entrée de Clémaron et son rôle en appui est tout de suite bien plus utile. Perle Morroni est restée sur le banc.

Résumé vidéo :

Impact au classement : 

1. Autriche 12 points (4m joués)
2. France 9 points (3m joués)
3. Serbie 9 points (6m joués)
4. Macédoine du Nord 3 points (5m joués)
5. Kazakhstan 0 point (4m joués)

Prochain rendez-vous : 

La France se rend en Macédoine du Nord mardi 22 septembre, à la National Arena Todor Proeski de Skopje, une rencontre qui sera la 4e des qualifications pour l'Euro 2022 en Angleterre (groupe G) à suivre dès 21h00 sur W9.

Dudek et la Pologne tenues en échec en République Tchèque

La rencontre a été très ouverte entre les deux nations d'un niveau à peu près similaire, même si les Polonaises ont dans leurs rangs des joueuses qui évoluent dans de grands clubs (Kierdzynek, Dudek) mais sans Ewa Pajor, les coéquipières de Dudek vont peiner à marquer. Les Tchèques auront même les statistiques les plus importantes, avec une quarantaine d'incursions offensives dans le camp polonais pour 14 tirs et 6 cadrés, dont 3 arrêtés par Kiedrzynek. En face, 9 tirs, mais un seul cadré.

Paulina Dudek titulaire dans la charnière centrale du 4-3-3 polonais a joué toute la rencontre, elle a même eu l'opportunité de tuer la rencontre en toute fin de match, sa tête suivant un corner de Chudzik passait à côté du but de Votikova (90e+3). Score final de 0-0.

Au classement, la Pologne reprend la tête de la poule avec 8 points en 4 matchs joués, mais l'Espagne n'est qu'à un point avec un match en moins à jouer face à Moldavie. La République Tchèque est 3e avec 7 points (4 matchs joués).

Bachmann évite une défaite de la Suisse en Croatie

Dans un 4-2-3-1 très offensif avec Crnogrocevic en pointe soutenue par le trio Reuteler - Bachmann - Lehmann, la Suisse s'est faite surprendre d'entrée par la Croatie, avec le but d'Ivana Rudelic, la buteuse du Byaer Leverkusen, marqué à la 4e minute. Lancée en profondeur, son premier tir est repoussé par la gardienne dans ses pieds et Rudelic place un petit ballon par-dessus pour marquer (1-0). Dès lors, la rencontre va devenir un véritable bourbier pour les coéquipières de Bachmannn qui peineront à trouver la faille face au bloc désormais regroupé de la Croatie, la faute à quelques erreurs au moment de conclure.

Lehmann manque de peu d'égaliser dans la foulée sur un bon centre de Bachmann (6e), un long ballon vers Reuteler est touché du bout du pied mais facilement bloqué par la gardienne (13e), un coup franc de Bachmann traverse la surface et frôle le poteau gauche de la gardienne Bacic (26e), un tir de Bachmann est proche d'être dévié par Lehmann (35e), une belle frappe de Gut du droit est déviée en corner par Bacic (38e), un coup franc bien tiré par Gut est capté par Bacic (40e). Les deux équipes reviennent à la pause sur ce score.

En seconde période, même schéma, la Suisse attaque pour revenir, la Croatie défend son but. Bachmann envoie un bon coup franc à 25m largement au dessus (63e). Il aura fallu attendre la 74e minute pour que Ramona Bachmann trouve enfin la faille, après un centre venu de la gauche envoyé par Rinast, entrée en jeu à la 64e. Le ballon est repoussé sur le poteau par Bacic et le ballon finit au fond (1-1). Les Suissesses essayent de pousser pour l'emporter, Rudelic en contre est proche de les enfoncer, mais c'est finalement sans danger. Reuteler a encore une belle occasion avec une frappe en pivot, bien bloquée par Bacic (83e). Sur le renvoi, Landeka retrouve Rudelic en profondeur, qui anticipe la sortie de la gardienne avec un tir de loin du pointu, ce n'est pas cadré (84e). La fin de match est tendue, les Croates tentent de gagner du temps, s'écroulent à la moindre faute et se battent sur tous les ballons, elles tiendront le nul presque héroïquement à 10 contre 11.

La Suisse de Bachmann perd deux points précieux dans la course à la qualification à l'Euro 2022, laissant la Belgique prendre deux points d'avance dans le groupe H (15 points contre 13 à la Suisse). Les deux équipes se retrouveront mardi 22 septembre à Thoune. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux