Article 

Retour sur le parcours des U16 du PSG à la Al Kass Cup

Publié le mercredi 26 février 2020 à 8:29 par Dubdadda
Lundi après-midi, les U16 du PSG dirigés par Hervé Guégan sont venus à bout de leurs homologues de l’académie Mohammed VI lors de la petite finale de la neuvième édition de l’Al Kass International Cup. En dépit de leur jeune âge, les Parisiens ont réalisé un très bon parcours que nous vous proposons de découvrir en détail.

L’Al Kass International Cup, un tournoi désormais consacré à la catégorie U16

Auparavant réservée à la catégorie U17, l’Al Kass International Cup concerne désormais uniquement les joueurs U16 c’est-à-dire nés à partir du 1er janvier 2004. Au PSG, le groupe U16 est aujourd'hui un groupe d’entraînement à part entière dirigé par Hervé Guégan depuis l’été dernier et composé des plus jeunes pensionnaires du Centre de Formation (les « première année »). Si certains éléments évoluent déjà au sein du championnat U17 National, la majorité dispute uniquement des rencontres amicales et des tournois internationaux. En effet, à l’instar des équipes du Centre de Préformation, la direction sportive a décidé de laisser l’équipe de l’Association (section amateur) disputer le championnat de la catégorie (U16 Régional).

Le groupe retenu par l’entraîneur parisien est composé majoritairement de la génération 2004 excepté le milieu de terrain Kamara qui s’est récemment illustré en Gambardella face à l’Olympique Lyonnais. Plusieurs joueurs surclassés ont fait aussi le déplacement : Doucoure, Bitshiabu (qui évolue déjà avec les U17 Nationaux), Lemina (petit frère de Mario) et Housni de la génération 2005 ainsi que le tout jeune Zaire Emery âgé de seulement 14 ans (2006).

Une phase de groupes parfaitement négociée

Opposés au club japonais de Kashiwa Reysol, les jeunes Parisiens ne ratent pas leur entrée dans la compétition. Sous l’impulsion notamment du trio au milieu de terrain formé par Zaire Emery, Kari et Gharbi, auteur d’un doublé, les protégés de Hervé Guégan remportent logiquement cette première rencontre (3-0).

Trois jours plus tard, les coéquipiers de Bitshiabu jouent leur qualification face aux Espagnols du FC Barcelone, dos au mur après leur défaite face à l’équipe nippone. Au terme d’un match moins maîtrisé au cours duquel ils mènent cependant par deux fois au score, les joueurs de la capitale concèdent un nul 2-2 qui assure cependant leur qualification pour les quarts de finale du tournoi.

Une place sur le podium malgré la fatigue

En quart de finale, les coéquipiers de Mungu ne laissent absolument aucune chance à leurs homologues du Zénith Saint-Pétersbourg qui voient le jeune attaquant Housni s’offrir un joli triplé (5-0).

Le rythme du tournoi s’accélère et deux jours plus tard, la demi-finale offre une alléchante affiche entre le PSG et l’Inter Milan. Si Gharbi ouvre rapidement le score suite à un un penalty obtenu par Housni, les jeunes Parisiens éprouvent les pires difficultés à déstabiliser un bloc italien parfaitement organisé et l’égalisation lombarde juste avant le repos intervient de façon logique. La rencontre bascule finalement autour de l’heure de jeu : menés au score suite à une sortie manquée de Mouquet, les coéquipiers de Lamy pensent égaliser dix minutes plus tard mais Americo voit son but être logiquement refusé pour une position de hors jeu. Dans la foulée, les Milanais se montrent quant à eux plus réalistes et inscrivent un troisième but qui anéantit les derniers espoirs parisiens.

La petite finale oppose lundi les joueurs de Hervé Guégan à leurs homologues de l’académie Mohammed VI. Au coeur d’un premier acte équilibré, le portier marocain offre sur un plateau l’ouverture du score à Gharbi qui ne se gêne pas pour convertir l’offrande. Malheureusement, Maton s’incline une première fois sur une attaque rapide juste avant la mi-temps. Peu inspiré ni aidé par des coéquipiers restés au vestiaire, le portier parisien encaisse deux nouveaux buts en début de seconde période. Si la dernière heure est débridée avec beaucoup d’espace et de déchet de la part des vingt-deux acteurs logiquement émoussés, les jeunes joueurs de la capitale trouvent les ressources nécessaires pour revenir au score grâce à des réalisations signées Tade et Housni. Lors de la séance de tirs au but, Maton voit deux tentatives marocaines heurter ses montants et offrir ainsi la troisième place aux siens.

Le jeu et les joueurs

Juste avant le coup d’envoi de la demi-finale face à l'Inter, Hervé Guégan expliquait au micro de la chaîne Al Kass que son défi principal devait consister à faire trouver à ses joueurs, portés sur l'offensive et la possession du ballon, un équilibre entre défense et attaque. Malheureusement, la fatigue accumulée (trois matches en cinq jours) a sans doute contrecarré ses plans et son équipe a cruellement manqué d’efficacité dans les deux surfaces pour espérer décrocher la victoire finale. Le bilan est cependant vraiment positif pour un groupe très jeune qui a développé du jeu avec du pressing, du jeu court et de réelles intentions, notamment au milieu de terrain où le trio Gharbi-Kari-Zaire Emery s’est particulièrement distingué avec une belle maîtrise technique. De nouveaux joueurs devraient sans doute découvrir le championnat U17 National dans les prochaines semaines et peut-être même pour certains d'entre eux participer aux phases finales si la formation de Stéphane Moreau conserve sa première place au classement.

Equipe type du tournoi (établie en fonction du nombre de titularisations) : Maton - Lamy, Fernandez, Bitshiabu, Mungu - Kari, Zaire Emery, Gharbi - Odobert, Housni, Americo (ou Lemina)

Classement des buteurs

  • 5 buts : Gharbi (dont 2 sp), Housni
  • 2 buts : Tade
  • 1 but : Tayamoutou, Odobert

A noter que les deux meilleurs buteurs de la compétition ont inscrit six buts

Classement des passeurs

  • 2 passes : Housni, Odobert, Americo, Tayamoutou
  • 1 passe : Gharbi, Bunga, Tade


News 

Aujourd'hui

mercredi 08 avril

mardi 07 avril

lundi 06 avril

dimanche 05 avril

samedi 04 avril

vendredi 03 avril

jeudi 02 avril

mercredi 01 avril

mardi 31 mars

lundi 30 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux