Article 

Quel PSG face à Guingamp ?

Publié le mercredi 24 janvier 2018 à 13:08 par Philippe Goguet
Le PSG reçoit Guingamp ce mercredi (18h30) à l'occasion des 16e de finale de la Coupe de France. Le onze de départ parisien devrait évoluer, notamment en raison des nombreuses absences.

Turnover forcé pour le PSG

Le calendrier parisien est tout bonnement infernal en ce moment et, moins de 72h après une défaite à Lyon, les joueurs d'Unai Emery doivent déjà rechausser les crampons à l'occasion des 16e de finale de la Coupe de France. Pour ce PSG/Guingamp, l'entraîneur parisien va forcément faire tourner et les raisons ne manquent pas : fatigue physique après un gros combat dans le Rhône, nombreuses blessures, besoin de relancer quelques joueurs, etc. 

Les raisons sont variées et les joueurs absents sont aussi nombreux qu'importants : Neymar se plaint toujours de sa cuisse droite, Mbapppé est encore en train de se remettre de son terrible choc avec le kamikaze du Groupama Stadium, Dani Alves est suspendu tandis que Marco Verratti a ressenti une petite gêne musculaire et il a préféré déclarer forfait. Outre ces absences ponctuelles, Thiago Motta souffre toujours du mollet et même le banni Hatem Ben Arfa a réussi à se blesser, le tout sans avoir joué le moindre match depuis 9 mois. Les places à prendre sont donc nombreuses dans ce onze du PSG.

Des places à prendre dans toutes les lignes...

Cela tombe bien, les candidats pour jouer sont également en quantité. Dans les buts, on va ainsi retrouver Kevin Trapp, l'Allemand bénéficiant de la rotation à son poste dans les coupes nationales. Devant lui, c'est en revanche un peu moins sûr, à part au poste d'arrière droit où Meunier est pratiquement certain de débuter en l'absence d'Alves. Dans l'axe, la rotation habituelle devrait envoyer Thiago Silva sur le banc de touche, Kimpembe et Marquinhos faisant la paire du jour. A gauche, c'est Yuri Berchiche qui est de nouveau attendu, Kurzawa ayant joué dimanche. Concernant les jeunes Nsoki ou Georgen, ils semblent plus à même d'entrer en jeu que de débuter. 

Au milieu, le turnover est plus compliqué à mettre en place, notamment car les absents sont nombreux. Motta blessé, Diarra à peine arrivé, Verratti reposé, il va encore falloir bricoler au poste de sentinelle et c'est Rabiot ou Lo Celso qui vont devoir s'y coller. La tendance du moment envoie plutôt l'Argentin devant la défense mais celui-ci a fini complètement carbonisé à Lyon il y a trois jours à peine et enchaîne les parties en ce moment. Il est donc possible de voir Rabiot, reposé contre Dijon il y a une semaine, rejouer un cran plus bas pour cette rencontre. 

Pour l'accompagner, les candidats sont nombreux et deux noms inhabituels se détachent. Très apprécié par le staff technique et régulièrement utilisé dernièrement, le jeune Christopher Nkunku pourrait bien avoir sa chance dès le coup d'envoi du match face aux Bretons. Capable de jouer aussi bien à gauche qu'à droite, il est facile à associer et présente un profil plus travailleur que les autres candidats. On retrouve notamment Draxler ou Pastore parmi les joueurs pouvant occuper ce troisième poste du milieu. Pour la première fois depuis une éternité, l'Allemand a retrouvé l'aile gauche dimanche à Lyon quand l'Argentin est entré comme milieu. Un signe ?

Retour en arrière du côté de l'attaque

Car du côté de l'attaque, les places à prendre sont aussi nombreuses avec les absences conjuguées de Neymar et Mbappé. Indirectement, cela confirme aussi la place dans le onze de départ de Cavani au poste d'avant-centre et il faut donc occuper les deux places sur les côtés. A droite, deux joueurs sont en concurrence pour débuter, à savoir Angel Di Maria et Lucas. Si la logique de la franîcheur s'applique, c'est bien le Brésilien qui devrait jouer. Sauf qu'il est en instance de départ et qu'il semble peu probable qu'Emery prenne le moindre risque avec un joueur dont le club espère tirer 40M€. Le très sollicité Di Maria devrait donc continuer de l'être...

A gauche, on retrouve les deux joueurs également en concurrence pour évoluer au milieu de terrain, à savoir Javier Pastore et Julian Draxler. Le premier y joue très régulièrement avec Unai Emery tandis que c'est le poste naturel du second. Reste qu'à part à Lyon dimanche, l'Allemand n'y a pas évolué depuis des mois, et sans y briller outre mesure. L'un des deux va forcément y jouer vu les absents du jour et le nombre finalement restreint de solutions à ce poste, et plus généralement en attaque. Mais si les titulaires du jour ne se montrent pas convaincants et ne passent pas l'obstacle guingampais, le calendrier parisien sera soudainement allégé et l'effectif alors largement suffisant...

Une équipe possible du PSG contre Guingamp : Trapp - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Berchiche - Nkunku, Rabiot, Pastore - Di Maria, Cavani, Draxler.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux