Article 

Le match, les doutes physiques, Kouassi, Dortmund/PSG, la conf' de Tuchel après Amiens/PSG (4-4)

Publié le samedi 15 février 2020 à 21:21 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel pas fâché contre son équipe après le match nul 4-4 à Amiens mais vite agacé par les journalistes qui s'est présenté en conférence de presse ce samedi après Amiens/PSG. Il a balayé tout problème de confiance,

Ce qu'il retient de ce match nul :

« On a évidemment manqué de concentration en début de match, oui, de concentration, et ça montre avec quelle mentalité on a joué les 22 derniers matchs. Cela a manqué aujourd'hui, c'était trop facile de frapper et de créer des occasions contre nous. Ils ont mis trois buts en trois frappes et c'était ensuite super compliqué. L'équipe a montré sa qualité, sa mentalité et son attitude en marquant quatre buts après. On a totalement retourné ce match et on a eu des ballons pour le gagner avec Angel (Di Maria) et bien sûr Edi (Cavani) pour finir ce match et le gagner. Voilà, avec leur quatrième frappe, on a pris le quatrième but à la fin. On doit accepter et les raisons sont évidentes, on a joué de façon un peu distraite et il nous manquait de la concentration. On a ensuite montré une réaction et c'était très bien mais, à la fin, on doit accepter ce match nul. »

Un problème physique en première période ?

Thiago Silva et Gueye sont notamment cités dans la question comme étant apparus parfois douteux.

« Non, pas du tout. Pour Thiago, cela suffisait et c'était clair, on avait décidé en amont qu'on partagerait le match entre Thiago et Marquinhos, mais aussi entre Gana (Gueye) et Marco (Verratti). C'était comme ça et ça suffit pour les deux. Thiago a joué 65 minutes à Dijon, c'était suffisant. Pour Marquinhos, 45 minutes suffisaient aussi après trois semaines. Gueye peut toujours jouer, il a la capacité pour le faire mais c'était décidé en amont. »

Inquiet par le match de ce soir malgré de nombreux absents ? 

« Pourquoi ? Vous pensez que ce sera le même match à Dortmund ? On va être prêts. Je ne suis pas inquiet, j'ai confiance, je sais ce qu'on a fait aujourd'hui et de quoi on a manqué. C'est humain et peut-être aussi normal. On a eu un match super compliqué parce qu'on était à 0-3 contre nous et c'est un peu trop mais on a montré notre qualité, on n'a pas perdu. Je sais que je peux avoir confiance dans mon équipe, on ne peut pas regarder que 30 minutes du match d'aujourd'hui et être inquiet. On doit montrer la performance et la mentalité de cette équipe depuis combien de matchs ? 22 ? 23 ? Voilà. »

En colère après le 3-0 ?

« Non, j'étais en colère après le 1-0. Je l'ai dit à votre collègue, on ne peut mixer des choses et montrer des images comme quoi j'étais en colère après le 3-0. J'étais en colère après le 1-0 car je l'étais en raison des cinq premières minutes. Après ça, on doit s'adapter et j'essayais de rester calme car ce n'était pas le moment pour être en colère avec une équipe qui a montré 22 fois (qu'elle n'a pas perdu). Des choses peuvent arriver mais on ne veut pas qu'elles arrivent. Mais si tout le monde y pense deux ou trois jours avant un grand match, ce sont des matchs dans un contexte différent et voilà. Mais on a commencé en oubliant de mettre le jeu dans le camp adverse. On a joué toujours en retrait et on a invité Amiens à attaquer et à faire des frappes. D'où ma colère. »

Thiago Silva, Marquinhos, Gueye et Bernat prêts à débuter Dortmund / PSG ?

« On doit décider mardi. Ou lundi. Ils sont là et c'est bien mais on doit ensuite décider s'ils sont prêts pour jouer un match de Ligue des Champions. C'est aussi une question de rythme et de capacité (physique). Cela arrive après plusieurs matchs, quand ils sont habitués à jouer, jouer, jouer. Ce n'est pas seulement être là mais il y a des choses et ce sont des personnalités différentes, des caractères différents. Pour quelques joueurs, c'est possible, pour d'autres c'est un peu plus difficile. Maintenant, on doit vérifier tout le monde demain et on décidera lundi. »

Pas très rassurant de prendre quatre buts, non ? 

« Et maintenant, je dois perdre ma tête ? C'est bien pour vous, vous permettez de mettre des doutes. C'est super pour vous mais pas pour moi. »

Le journaliste le relance en lui disant « Donc vous n'avez aucun doute » et Tuchel répond, passablement agacé : « Je n'attendais pas trop. Je sais toujours quels sont les efforts faits par l'équipe pour ne pas perdre. Je sais que, pour vous et pour tout le monde, c'est totalement normal que l'on gagne, gagne et gagne sans encaisser de buts. Quand on fait ça, c'est " toujours facile ", " on a la meilleure équipe et les meilleurs joueurs ". Là, c'est une demi-heure durant laquelle nous ne sommes pas concentrés, ça montre que ça peut arriver, parce que c'est la Ligue 1. Et la Ligue 1, c'est qualité ! Et maintenant, tout le monde pense "oh, maintenant, je suis inquiet et il y a beaucoup de problèmes". Non ! C'est la vie, c'est le foot ! Nous ne sommes pas concentrés, ça peut arriver. On a fait 22 ou 23 matchs en étant super concentrés, le premier match où on ne l'est pas, on prend trois buts et ce n'est pas un scénario normal. Je n'attendais pas non plus un 3-0, un 4-0 ou un 5-1 mais c'était possible encore car on a montré une réaction mais elle était un peu tardive aujourd'hui vu qu'on n'a pas commencé assez forts ni assez disciplinés. Ok, voilà, il n'y a pas grand-chose à dire ni à discuter. Si une chose comme ça n'arrive qu'une fois en 23 matchs, on peut dire que nous avons confiance. C'est mon avis. »

Combien d'incertitudes sur le onze pour Dortmund/PSG ?

« On a quelques idées mais il y a des décisions pour savoir qui va commencer entre 12 ou 13 joueurs pour les 10 qui seront sur le terrain, plus un gardien. Ce sont 14 ou 15 joueurs qui sont possibles dans différentes structures pour commencer et il y a toujours des choses auxquelles réfléchir. On a aussi fait de bonnes choses aujourd'hui, Tanguy Kouassi a fait un match exceptionnel par exemple.  »

Kouassi, déjà 9 matchs en 2020 :

« Super match. Il est très impressionnant, il a la personnalité et la qualité et il montre ça dans un match très difficile. Avec Mitch' Bakker qui a aussi été très bien dans un match compliqué. On a attendu que nous soyons capables de contrôler le match un peu plus haut et un peu plus afin de contrôler les contre-attaques mais, comme je l'ai dit, cela montre pour moi plus quels efforts on a faits et quelle qualité on a montré auparavant. Car si on laisse un peu et qu'on joue à 10% de moins dans tous les secteurs de jeu, cela peut arriver. Ce n'était jamais possible lors du dernier match que l'on prenne trois buts parce qu'on a joué en étant concentré à 100%. C'était un contexte différent et c'était la raison aujourd'hui. C'est comme ça et je ne suis pas heureux de ça mais pas en colère non plus. »

Un changement de système possible mardi soir ?

« Tout est possible dans ma tête, tout est possible (sourire). »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux