Article 

Nagelsmann fustige l’arbitrage et assure que « ce n'est pas que de la faute de Tuchel »

Publié le mercredi 25 novembre 2020 à 9:25 par Marius Cassoly
Présent devant les journalistes après PSG/Leipzig (1-0) mardi soir en Champions League, l'entraîneur du club alllemand, Julian Nagelsmann, n'a pas hésité à fustiger l'arbitrage du soir après le penalty accordé au club parisien.

Malgré 15 tirs et 62 % de possession de balle, Leipzig n'a pas réussi à trouver la faille face au PSG mardi soir en Champions League sur la pelouse du Parc des Princes, s'inclinant finalement 1-0 sur un penalty généreux transformé par Neymar à la 11e minute de jeu. 

Interrogé par la chaîne de télévision allemande Sky, Julian Nagelsmann a fustigé l'arbitrage du soir : « Paris n'a pas eu une seule occasion du match, et le pénalty était une plaisanterie. Voir ça au niveau de la Ligue des champions c'est vraiment triste. Di Maria a plongé, il n'y a eu aucun contact. Le VAR devait être en train de regarder un autre match ». Avant d'en remettre une couche en conférence de presse : « Je ne comprends pas pourquoi l'arbitre accorde un pénalty sur cette faute. Il n'y a pas de contact. C'est une erreur. Je suis très calme après les matches. Mais je ne comprends pas non plus comment ce pénalty peut être accordé par la VAR. On aurait peut-être aussi pu obtenir un pénalty. Si la VAR ne sert à rien, autant l'arrêter ».

Alors que Leipzig occupe désormais la troisième place du groupe H, Nagelsmann a semblé accuser le coup : « Ce sera plus compliqué pour nous pour la suite, en espérant que le PSG perde une rencontre. On était la meilleure équipe. On a eu plus d'occasions que le PSG. On a maîtrisé ce match. On a tiré 7 fois hors de la surface, 15 fois au total. On devait rentrer avec un point, au moins, qui aurait été mérité. C'est le sport, le PSG a gagné. On souffre de cette situation ».

Avant de revenir sur la physionomie du match et de dédouaner son homologue parisien, Thomas Tuchel : « Le PSG a vraiment reculé après le but. On a eu les occasions pour marquer. Mais c'était légitime pour eux de jouer la contre-attaque. On a effectué un gros pressing pour pousser le PSG dans sa surface. Ce n'est pas que de la faute de Thomas Tuchel si le PSG a joué aussi bas ». De son côté, le coach parisien a confié que « ce n’est pas le meilleur PSG possible mais c’est un Paris pragmatique ».

N.B. : propos rapportés par le journal Le Parisien. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

dimanche 24 janvier

samedi 23 janvier

vendredi 22 janvier

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux