Article 

Nantes/PSG (0-2), les performances individuelles

Publié le dimanche 18 février 2024 à 1:55 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé à Nantes à l'usure, faisant la différence dans la dernière demi-heure par Lucas Hernandez et Kylian Mbappé en un gros quart d'heure. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Donnarumma : Le match du gardien parisien a probablement commencé autour de la 45e minute avec son formidable sauvetage du pied face à Mohamed suite à une erreur de Danilo et il a ensuite été très solide. Il est même énorme sur sa ligne pour dévier la frappe de Chirivella sur son poteau tandis qu'il a été impeccable sur toutes les autres situations nantaises, captant ou déviant parfaitement les frappes des Canaris tout en anticipant avec justesse les ballons qui traînaient devant sa surface. Dans les airs, il a aussi été bon et précis au pied. Un match plein, et un clean-sheet qu'il ne doit qu'à lui-même. 

Zaïre-Emery : De retour en faux arrière droit de façon inattendue, il a surtout été au coeur du jeu vu la possession parisienne en première période. Il a bien tenté d'animer le couloir mais n'y est que partiellement parvenu face à la muraille nantaise, à l'image des duels marquants qu'il a joués : quelques belles réussites mais aussi des échecs dans ce secteur. Sa seconde période a tout de même été plutôt consistante dans un rôle encore plus axial qu'il connaît parfaitement, avec du volume et de la présence, tandis que l'entrée de Hakimi l'a soulagé des courses latérales pour se replacer. Il n'aura manqué qu'une petite étincelle pour en faire un match bien plus accompli.

Marquinhos : Le capitaine n'a pratiquement pas eu à défendre de la première période, se rattrapant bien sur une opportunité qu'il avait créée d'une mauvaise passe, mais il est heureusement bien présent pour empêcher Cozza d'ouvrir le score juste avant la pause. L'histoire a été plus ou moins la même en seconde période, et le Brésilien a beaucoup eu le ballon dans les pieds très haut sur le terrain. Il l'a mieux utilisé, puisque c'est lui qui décale Hernandez sur son but. A noter qu'il est sorti sur blessure.

Beraldo l'a remplacé et il a dû gérer les vagues nantaises. S'il est dur de l'accabler sur la première action après son entrée rapide, il est en revanche absent au marquage sur Chirivella quand ce dernier touche le poteau. Un peu mieux par la suite.

Danilo : Le Portugais a encore dégagé une grosse sérénité dans l'ensemble, notamment sur les longs ballons nantais sans but précis, mais il a aussi été l'auteur de plusieurs grosses erreurs qui ont débouché sur des occasions adverses, particulièrement l'énorme double opportunité juste avant la pause. Il s'est rattrapé par une présence aérienne toujours aussi impactante et une utilisation du ballon dans l'ensemble bien propre mais ce ne fut pas son meilleur match pour autant.

Hernandez : Face à un bloc adverse aussi regroupé, l'arrière gauche a pu s'offrir quelques montées de plus que d'habitude et il a su prendre sa chance à bon escient pour marquer le joli but qui change la face du match. Auparavant, il avait signé quelques actions intéressantes avec le ballon dans les pieds, trouvant notamment des angles de passes intéressants face au bloc adverse. Défensivement, il a brillamment tenu son couloir, ne se laissant pas déborder ou faisant les fautes nécessaires pour couper au bon moment les actions. Juste avant la pause, il a notamment signé un tacle défensif énorme pour empêcher un but tout fait. Un gros match donc.

Ugarte : Positionné en sentinelle du milieu, l'Uruguayen a abattu un travail défensif considérable, récupérant le ballon aussi bien très haut sur le terrain pour permettre à son équipe d'enclencher un nouveau temps de jeu que parfois très bas pour soulager sa défense quand Nantes avait réussi à sortir. Parfois gêné dans les duels par la puissance de Sissoko, il a malgré tout su gagner la bataille du milieu en dépit d'un pressing certain le visant en début de partie. Avec le ballon, il a beaucoup joué simple en début de match avant de prendre un peu plus confiance dans la durée, avec même une belle transversale et une frappe de loin pour finir. Pas encore le Ugarte du mois d'août, mais un nouveau bon match pour le généreux Uruguayen.

Vitinha : Positionné en relayeur droit, il a signé un bon début de rencontre, entre rôle dans les combinaisons et insertions dans la surface, mais il a trop vite disparu totalement du match. Replacé au coeur du jeu à la pause, il a un bon apport entre les lignes durant un gros quart d'heure, l'entrée de Mbappé le déportant vers le côté gauche où il a eu plus de mal à exister, avec quelques combinaisons mais peu d'actions vraiment tranchantes. C'est lui qui trouve Mbappé dans la surface sur l'action du penalty, mais cela fait peu tout de même.

Asensio : Placé en relayeur gauche comme souvent au cours des dernières semaines, il a souffert d'un jeu qui penchait beaucoup à droite en première période mais n'a pas vraiment réussi à changer cette orientation de l'équipe par son activité. Dur à trouver et peu en vue dans le jeu, il n'a existé que sur quelques rares actions côté gauche et de trop rares déplacements ou incursions dans la surface adverse. Sissoko était dans sa zone et il l'a totalement dominé physiquement également. Un tout petit match au final.

Hakimi l'a remplacé et il est entré côté droit. Il a pu profiter du score pour signer quelques montées côté droit mais ses centres ont rarement été payants.

Lee : Positionné en ailier droit pour son premier match post-Coupe d'Asie, il s'est retrouvé en faux pied et n'a utilisé ce positionnement qu'en partie. Souvent arrêté ou incapable d'accélérer de façon franche pour déborder, il n'a jamais réussi à passer son adversaire direct et son pied gauche n'a finalement servi qu'à fixer ou centrer, avec une réussite plutôt faible dans l'ensemble. Sur coups de pieds arrêtés, il a également été des plus moyens.

Dembélé l'a remplacé et il a vite fait bien plus de différences balle au pied par sa justesse dans les dribbles et sa vitesse. Semblant s'amuser sur le terrain, il a réussi quelques très jolies actions mais dans l'ensemble mal conclues, notamment une où il a ridiculisé toute la défense avant de donner une petite passe formidable mais mal exploitée.

Barcola : Seul attaquant titulaire qui avait aussi débuté mercredi soir, l'ailier gauche a bien tenté de se retrouver dans des situations de un-contre-un mais le coup de rein n'était pas au rendez-vous ce samedi et il n'est pratiquement jamais passé. Il n'a pas semblé très connecté à ses partenaires non plus, particulièrement Asensio, et son déchet technique n'a pas aidé non plus. A son crédit, un centre rentrant qui a failli tromper Descamps.

Ramos l'a remplacé dès la pause et il a joué une mi-temps complète dans l'axe, même après l'entrée de Mbappé. Empêtré dans la défense nantaise, il n'a pas beaucoup pesé à l'exception d'une bonne remise en retrait et d'une tête à côté. Il a eu du mal à combiner avec ses partenaires, à l'exception de Vitinha qu'il a beaucoup cherché, mais il a une vraie présence défensive, jusque dans sa surface.

Kolo Muani : Aligné seul en pointe contre un 5-3-2 renforcé dans l'axe, l'ancien Nantais n'avait rien de facile qui l'attendait et il a pourtant su être intéressant sur les quelques rares ballons touchés, notamment en étant prompt à exploiter des petites erreurs adverses comme des relances ratées. Passé à gauche en début de seconde période, il a tenté de percuter avec plus ou moins de réussite et a offert un très bon centre à Marquinhos. Pas un grand match, mais pas non plus un très vide comme il a pu en faire durant l'automne.

Mbappé l'a remplacé poste pour poste pour la dernière demi-heure et il a signé une entrée où il semblait plus à la recherche du plaisir que de l'efficacité. Cela ne l'a pas empêché d'aller chercher avec intelligence un penalty qu'il a ensuite bien transformé. Pour le reste, on l'a connu plus tranchant et tourné vers le but mais le plus dur avait été fait auparavant.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee