Article 

PSG/Chambly (2-2), les performances individuelles

Publié le samedi 17 juillet 2021 à 14:11 par Philippe Goguet
Le PSG a fait match nul contre Chambly (2-2) à l'occasion de son deuxième match de préparation. Retour sur les performances individuelles des Parisiens.

Keylor Navas faisait son retour dans les buts parisiens et il n'a strictement rien eu à faire durant la mi-temps qu'il a jouée, touchant à peine le ballon au pied. Sergio Rico l'a remplacé pour la seconde période et il n'a pas vraiment brillé. Le gardien espagnol dont l'avenir à Paris est pour le moins trouble s'est complètement troué sur le premier but, ne parvenant pas à repousser une frappe pourtant guère dangereuse. Malgré une bonne sortie aérienne sur un coup franc, il n'est pas bien net non plus sur l'égalisation, repoussant seulement le ballon sur un premier arrêt avant qu'un Camblysien ne le reprenne de près.

Sur le côté droit de la défense, le jeune Nathan Bitumazala avait été choisi et il s'en est très convenablement sorti. On l'a notamment vu percer à quelques reprises sur son flanc, même sans réussir à combiner avec le milieu devant lui. Défensivement, il a aussi tenu bon, bien que peu sollicité. Nehemiah Fernandez Veliz l'a remplacé à l'heure de jeu et le tout jeune défenseur central a d'abord joué sur ce côté. Il a signé une belle entrée, se montrant très propre défensivement et intéressant à la relance.

Dans l'axe, c'est la paire Kehrer/Bitshiabu qui a joué pratiquement toute la partie et elle a dans l'ensemble bien fonctionné. L'Allemand a beaucoup touché le ballon en début de partie, prenant même probablement trop de place dans la relance, et il a aussi livré une partie défensivement très propre dans l'ensemble, avec peu d'erreurs et plusieurs bonnes interventions défensives, notamment sur des centres dangereux. 

Le jeune El-Chadaille Bitshiabu a mis un peu plus de temps à entrer dans la partie et il a été trop spectateur en début de partie, allant même jusqu'à faire une belle erreur à la demi-heure de jeu qui aurait pu coûter un penalty. Il est en revanche monté en puissance au fur et à mesure du match : son impact défensif s'est fait sentir, avec bien plus de présence après la pause, tandis qu'il a peu à peu réussi à trouver ses marques dans la relance pour offrir de belles transmissions vers l'avant. Une bonne performance au final, avec une vraie progression au fil de la partie.

Sur le flanc gauche, c'est le jeune Teddy Alloh qui avait une nouvelle fois été choisi et il a signé une partie assez neutre. Défensivement, il a le plus souvent possible tenté d'aller chercher haut son adversaire direct pour intercepter, ce qu'il a régulièrement réussi à faire, mais il a eu plus de mal dans le jeu offensif, peinant à combiner. Kurzawa l'a remplacé à la pause et il a eu une reprise tranquille après deux mois sans jouer. Il a bien tenté d'animer son flanc mais n'avait pas vraiment les jambes pour multiplier les aller-retours. Défensivement, on l'a vu dans les airs, moins au sol.

Capitaine, Idrissa Gueye était le milieu axial le plus reculé du jour et il a été en vue dans l'activité défensive avant tout, protégeant plutôt bien une défense qui a donc été peu sollicitée. Avec le ballon, il a tenté de jouer vers l'avant le plus possible mais a eu du mal à briser le très défensif dispositif adverse. Il y est parfois parvenu malgré tout. Le jeune Anfane Ahamada l'a remplacé pour la dernière demi-heure et il a joué dans le même registre défensif, l'agressivité pour aller couper les contres à la source en moins.

Xavi Simons a été l'un des trois milieux axiaux du PSG et l'un des rares joueurs à jouer le match pratiquement en intégralité, ce qui est plutôt bon signe le concernant. Le milieu néerlandais a été beaucoup en vue, étant d'assez loin le Parisien touchant le plus de ballons, et son bilan est forcément valorisé par ce but où il est à la fois à l'origine avec un bon contrôle et à la conclusion après un appel parfait dans l'espace. Tout n'a pas toujours été aussi positif le concernant. S'il a touché beaucoup de ballons, il n'a pas créé énormément de décalages, en témoigne indirectement le peu d'occasions franches parisiennes, tandis que ses coups de pieds arrêtés ont été dans l'ensemble bien mal tirés. Défensivement, il a eu une belle activité même si son gabarit encore léger lui fait régulièrement faire des fautes.

Souvent un cran plus haut que le Néerlandais, parfois un peu plus bas, Bandiougou Fadiga a joué la première période et a montré quelques-unes de ses qualités, notamment son incroyable mobilité et sa première touche de balle. Mais le jeune milieu a aussi perdu bon nombre de ballons, se faisant régulièrement enfermer par un adversaire présent en nombre autour de lui. Dina Ebimbe l'a remplacé à la pause et le milieu relayeur, positionné plus bas que Fadiga, a été moins en vue qu'au dernier match, se fondant dans le match sans avoir réellement d'impact comme il avait su le faire contre Le Mans. On notera tout de même une belle action sur le poteau de Draxler.

Positionné sur le flanc droit de l'attaque parisienne, Alexandre Fressange n'a pratiquement pas touché le ballon au cours de la première période. Sur les rares qu'il a pu toucher, il n'a pas vraiment su les exploiter non plus. Samuel Noireau Dauriat l'a remplacé à la pause et il a un peu mieux su tirer son épingle du jeu en termes de volume de jeu. Le jeune attaquant qui a parfois été vu en pointe n'a pas vraiment su créer des décalages en revanche. 

Positionné sur le flanc gauche en première période puis en fausse pointe en seconde période, Ismaël Gharbi a connu une rencontre moins fluide que la précédente. Coincé sur le côté gauche, le jeune milieu a vécu un début de match difficile et ne réussissait à être pertinent que lorsqu'il parvenait à s'insérer dans l'axe. C'est notamment de la sorte qu'il va provoquer le penalty suite à un bon déplacement. En seconde période, dans un rôle de fausse pointe qui ne lui correspond pas vraiment, il a aussi existé par intermittence, parvenant par moments à faire parler son précieux sens du jeu. C'est notamment en décrochant qu'il va parfaitement trouver Simons en profondeur sur le second but. Au moment de faire le bilan de son match, du bon et du moins bon donc, même si la partie négative semble surtout liée aux positions peu adaptées à son profil qu'il a dû occuper.

Entré en seconde période pour occuper le côté gauche, Julian Draxler n'a pas vraiment forcé ce samedi matin. Quelques touches de balle tranquilles où il fait parler sa technique, assez peu de déplacements, une jolie frappe sur le poteau et une certaine indolence dans les duels pour l'Allemand. Titulaire en pointe, Mauro Icardi n'avait pas vraiment été plus en vue au cours du premier acte. Il a certes marqué sur penalty et avait joliment décalé Gharbi sur l'action en question. On l'a aussi vu tenter quelques appels en profondeur, plus ou moins réussis, mais son activité générale peut laisser dubitatif.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 04 août

mardi 03 août

lundi 02 août

dimanche 01 août

samedi 31 juillet

vendredi 30 juillet

jeudi 29 juillet

mercredi 28 juillet

mardi 27 juillet

lundi 26 juillet

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux