Article 

PSG/Lens (4-1), les performances individuelles

Publié le dimanche 8 mars 2015 à 12:49
Le PSG a brillé hier et voici le détail des performances joueur par joueur.

Sirigu : Il a été vigilant sur un contre lensois à la 17ème, repoussant la frappe de Chavarria, avant de s'incliner sur un ballon bien coupé par Touzghar à la 62ème. A part ça, rien et l'Italien ne s'est donc pas trop fatigué.

Van der Wiel : Encore assez en retrait ce soir. Trop d'opportunités en position haute dans son couloir droit gâchées par précipitation ou imprécision et le but lensois passe par son côté, alors qu'il avait failli à intervenir avant le centre. Il a touché la barre en fin de match mais ça risque de ne pas suffire à lui assurer une place pour Chelsea.

Camara : Bon pendant une heure, il manque de peu d'intercepter le ballon sur le centre du but lensois. Mais globalement une prestation réussie pour le vétéran de la défense parisienne, face à des Lensois pas très dangereux.

David Luiz : Encore une prestation caractéristique du Brésilien ce soir. En vrac, des interventions pleines d'énergie, un improbable enchainement contrôle poitrine-ciseau retourné à la 33ème, des oublis comme sur le but où Touzghar le bat au duel et un carton jaune plein de ruse qui lui assure d'être présent à Marseille. Mais surtout, et comme contre Monaco mercredi, il ouvre le score sur un coup franc botté intelligemment et c'est bien tout ce qu'on retiendra.

Maxwell : Sobre et concentré, il a coupé quelques contres adverse et a assuré le minimum dans son couloir. Un match totalement sans histoire et celui qui sera encore titulaire dans quatre jours s'est économisé en vue de Chelsea. Sur son seul centre, effectué en première mi-temps et envoyé dans une bonne zone, il a racheté toutes les tentatives de Van der Wiel côté opposé.

T.Motta : Un retour tout en douceur face à un adversaire peu entreprenant. Habile dans l'orientation, il a trouvé des décalages intéressants vers l'avant en peu de touches. Il a repris du rythme avec 72 minutes : assez pour être titulaire mercredi dans l'enfer de Stamford Bridge ? Matuidi l'a remplacé et il s'est signalé par le très important but du 3-1 d'un ballon bien accompagné dans le but de Riou au second poteau.

Verratti : Comment ne pas aimer l'ancien de Pescara, qui régale coéquipiers et spectateurs à chaque match actuellement ? Un ou deux ballons perdus mis à part sur des passes ratées suffisamment rares pour être soulignées en première période, il a très bien éclairé le jeu le reste de temps et il a donné des caviars à Ibrahimovic puis Lavezzi, hélas pas exploités. Sorti par précaution suite à un petit coup à la cheville, Pastore l'a remplacé pour 25 minutes, juste le temps de (sans doute) valider son billet pour Londres : Blanc lui a hurlé "il faut marquer, Javier !" à la 75ème et l'Argentin s'est exécuté huit minutes plus tard d'une belle demi-volée. Il avait aussi donné la balle du 3-1 à Matuidi d'un bon centre, preuve de son efficacité retrouvée. El Flaco a sans doute définitivement validé son billet pour mercredi soir.

Rabiot : Le milieu relayeur chevelu s'est mis au diapason de ses coéquipiers, quelques interventions manquées par manque de punch mises à part. Au rendez-vous lors d'un match capital pour le titre, alors que ses récentes prestations en Ligue 1 manquaient de constance (excellent contre Toulouse mais insuffisant dans ses entrées contre Caen et à Monaco). Un caviar pour Ibrahimovic à la 18ème à signaler, hélas mal exploité par le Suédois.

Bahebeck : Encore une sortie compliquée pour l'enfant du club. Il a inexplicablement manqué le cadre dès la 8ème seul face à Riou, mais il était de toute façon hors-jeu. On a beaucoup vu Ibrahimovic râler à son endroit au gré de ses imprécisions et ses mauvais choix avant de céder sa place, sous les sifflets impitoyables du Parc, à Cavani à la 67ème. L'Uruguayen aussi a eu sa chance face au portier sang et or mais il a tiré dans les jambes de Riou peu avant le 3-1.

Lavezzi : L'ancien de Naples partait déjà avec un handicap dans la course à la titularisation face à Chelsea et il ne s'est pas aidé en ratant une occasion énorme à la 52ème, oubliant de tirer alors qu'il avait fait le plus dur en effaçant Riou. C'est malheureusement ce qu'on va retenir de son match, qu'il avait par ailleurs bien commencé avec 30 premières minutes pleines de justesse. Il a donné des offrandes tout du long, à Bahebeck, Cavani puis Van der Wiel mais il faut croire que ses coéquipiers s'étaient donnés le mot pour le priver d'une passe décisive.

Ibrahimovic : Pour son retour après deux semaines sans jouer, le Suédois, Capitaine d'un soir, a répondu présent. Buteur sur pénalty, il a servi Pastore sur un plateau, d'une louche qui conclut un joli une-deux avec l'Argentin pour le 4-1. Inspiré dans le jeu, il aurait pu marquer davantage, comme sur son piqué de la 18ème sur lequel il a manqué de concentration. Par contre, sa perte de balle plein axe dans son camp est à signaler sur le but lensois mais ça n'est pas ce qu'on retiendra de sa prestation.

Iaro

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux