Article 

PSG/Newcastle (1-1), les performances individuelles

Publié le mercredi 29 novembre 2023 à 3:00 par Philippe Goguet
Le PSG a arraché un match nul largement mérité, et même peu payé, face à Newcastle à l'issue d'un scénario haletant. Retour sur les performances individuelles au cas par cas.

Donnarumma : Nouvelle erreur pour le gardien parisien, décidément pas en réussite contre les Magpies après un aller déjà douteux. La frappe d'Almiron qu'il a mal repoussée aurait coûté encore plus cher à son équipe sans l'égalisation tardive et il n'a rien eu d'autre à faire pour se rattraper un peu cette fois-ci. Au pied, il a également été douteux, avec une passe mal exécutée pour Hakimi au départ de l'autre occasion de Newcastle. 

Hakimi : Comme à l'aller, un ballon perdu à la relance a failli coûter très cher à son équipe mais Isak n'a heureusement pas cadré. Défensivement, il a aussi parfois souffert face à Gordon. Offensivement, ce fut en revanche une toute autre chanson et Hakimi a été présent tout au long du match sur son côté pour offrir des bons ballons et faire mal à l'adversaire. Il aurait pu faire marquer Mbappé et Barcola et a provoqué ce qui était le penalty le plus évident du match, bien que non sifflé. En revanche, il a parfois eu un peu de mal à combiner côté droit avec Dembélé après un bon début. 

Skriniar : Dans l'axe droit où il semble désormais installé, le Slovaque avait fort à faire face à Isak et il l'a oublié une fois de trop, le laissant aller crucifier Donnarumma de près, mais il est aussi chanceux juste avant la pause sur un duel douteux où sa main traîne sur le ballon. Pour le reste, il est souvent apparu proche de la rupture, récoltant d'ailleurs un avertissement sur une action où il est dépassé, mais n'a finalement pas si souvent ouvert l'axe du but à l'attaque adverse, particulièrement en seconde période. Dans la relance, il a beaucoup cherché et trouvé Hakimi côté droit mais certaines passes ont manqué de jus ou de précision. 

Danilo : La surprise du onze de départ était alignée dans l'axe gauche, pour sa relance selon son coach, mais cela ne s'est pas forcément beaucoup vu à l'exception d'une bonne passe longue vers Mbappé. Défensivement, il a comme Skriniar réussi sa seconde période en gérant très bien les longs ballons anglais mais sa première mi-temps est elle aussi très douteuse. Les déplacements des attaquants de Newcastle l'ont perturbé et il est par exemple trop lent à intervenir à deux reprises sur le but concédé. 

Gonçalo Ramos l'a remplacé pour la fin de match et il s'est signalé par un ballon gratté devant la surface adverse et un avertissement reçu.

Hernandez : De retour à gauche, le Français a livré un match inégal. Ses rares montées ont fait très mal, avec un avertissement provoqué et un centre pour Dembélé toujorus proche de marquer, mais il n'a dans l'ensemble pas vraiment brillé avec la balle. Le gaucher a fait beaucoup de petites erreurs techniques au cours du match, perdant des ballons de façon régulière. Défensivement, il a dans l'ensemble tenu le choc, même s'il a parfois été sur un fil. 

Ugarte : L'Uruguayen a tenté de marquer son territoire d'entrée avec énormément d'impact dans les duels mais il s'est au final perdu dans ce rôle sans apporter grand-chose, les Anglais étant solides et en mesure de répondre. Malgré quelques ballons récupérés, il n'a pas vraiment sécurisé la zone devant sa défense, le but en témoigne, et sa prestation avec le ballon est franchement insuffisante pour un match de la sorte. Même un renversement était trop pour lui, alors que la partie nécessitait de la justesse technique face à un adversaire regroupé.

Vitinha l'a remplacé et il s'est placé dans l'axe gauche. Il a régulièrement touché le ballon mais a créé peu de décalages par ses passes. C'est toutefois lui qui trouve Dembélé d'une bonne passe sur l'action du penalty de l'égalisation.

Fabian Ruiz : Aligné comme milieu relayeur droit, l'Espagnol a failli ouvrir le score d'entrée et il aurait encore pu marquer en fin de première période mais il a dans l'ensemble peu pesé dans le dernier tiers du terrain. Plutôt proche de Hakimi mais gêné par le bon quadrillage du terrain des Magpies, il a été propre techniquement mais n'a que trop peu souvent su trouver des joueurs devant lui par la passe, surtout en relayeur gauche après la pause. Il a fini en sentinelle puis pratiquement défenseur central, un rôle dans lequel ses difficultés à trouver des solutions face à un bloc regroupé ont été moins visibles. 

Lee Kang-in : Aligné comme milieu gauche, le Coréen a démarré très fort puis s'est complètement éteint en première période, à part sur des frappes dans la surface peu dangereuses au final. Passé relayeur droit à la pause, il a eu du mal dans un premier temps face à la puissance de Joelinton et Bruno Guimarães qui défendaient autour de lui mais sa persévérance a payé et il a sorti plusieurs bonnes passes au milieu d'une défense pourtant regroupée. Dans l'ensemble, sa relation avec Mbappé ne marche pas vraiment et sa présence côté gauche interroge donc.

Asensio l'a remplacé pour la fin de match et l'Espagnol a tenté de faire parler son pied gauche. Cela a été complètement raté, toutes ses tentatives souffrant d'un énorme manque de précision. Un dur retour après pratiquement trois mois d'absence.

Dembélé : L'ailier a immédiatement tenté d'enflammer le match sur son côté avec Hakimi et il y est parvenu dans un premier temps avant que Newcastle ne le lise mieux et l'enferme plus proche de la ligne de touche. Quand il a réussi à en sortir, il a encore su faire mal et il s'est notamment créé plusieurs belles occasions même si Schär et surtout Pope l'ont privé d'un but après de bons déplacements. Comme les autres, il a aussi ses torts dans cet échec face au but, entre manque de conviction ou technique de frappe parfois douteuse. A son débit, il est averti bêtement, la faute sifflée étant bien réelle, mais il a su rester dans le match pour aller arracher le penalty.

Kolo Muani : Préféré à Gonçalo Ramos au coup d'envoi, le Français a signé un début de match prometteur au cours duquel il pesait sur la défense. Il ne touchait pas beaucoup le ballon mais jouait juste, à l'image de quelques remises. Mais, comme trop souvent, il va peu à peu totalement disparaître du jeu parisien et se retrouver mangé par la défense centrale adverse jusqu'à sa sortie.

Barcola l'a remplacé et il a amené beaucoup de largeur dans le jeu parisien, se plaçant très à gauche au départ des actions. Dans son rôle d'ailier, entre des hors-jeux évitables et des dribbles qui ne passent pas, il n'a rien apporté. Dans la surface, il a en revanche su se créer des énormes occasions mais il est impossible à ce niveau-là de rater les quatre qu'il a eues. 

Mbappé : Le capitaine parisien a débuté la partie très à gauche et plein d'envie mais, après une talonnade osée finalement justifiable par son avance sur le centre de Hakimi, Mbappé s'est un peu perdu dans son match pendant un bon moment, s'énervant contre les décisions de l'arbitre sans se rendre compte que le problème venait de lui. Mais dans cette période noire, il était encore là pour donner des balles de but à Ruiz et surtout Dembélé. Après un mauvais début de seconde période, son passage dans l'axe pour la dernière demi-heure va lui permettre de faire mal à l'adversaire avec quelques très grosses actions individuelles à la clé. Cela n'a pas payé pour lui face au but, avec parfois du déchet de sa part, mais il a offert deux passes décisives en puissance à Barcola. Son abnégation a finalement payé sur penalty, à un moment où il fallait les nerfs solides. A l'arrivée, un match incomplet, dont une bonne partie même hors-sujet, mais il est présent sur pratiquement les deux tiers des occasions de son équipe. 


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

Aujourd'hui

dimanche 03 mars

samedi 02 mars

vendredi 01 mars

jeudi 29 février

mercredi 28 février

mardi 27 février

lundi 26 février

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee