Article 

Reims/PSG (0-2), le manque de réalisme offensif parisien en chiffres

Publié le lundi 28 septembre 2020 à 0:21 par Thibaut Brossard
Si le PSG s'est imposé 2-0 à Reims et a enchaîné une troisième victoire de suite, les troupes de Thomas Tuchel ont raté un nombre très important d'occasions, au grand dam de leur entraîneur. Retour sur cette performance offensive inaboutie.

Avec une composition d’équipe résolument offensive, les Parisiens ont logiquement produit du jeu et se sont créés de nombreuses occasions. Ils ont d’ailleurs tiré 22 fois, leur record de la saison pour le moment. Pourtant, les hommes de Tuchel n’ont inscrit que deux buts et ont beaucoup raté devant la cage adverse. Le différentiel d’expected goals est d’ailleurs très révélateur de ce manque de réalisme offensif (3.94 buts attendus) et le PSG aurait donc pu marquer au moins le double de buts.

Tous les attaquants ont, tour à tour, pêché dans le dernier geste. C’est Mbappé qui a le plus raté puisque le site Understat.com le crédite de 0.74 expected goals pour aucun but marqué au final. Il paye notamment son incroyable loupé seul face à Rajkovic en fin de partie sur un service impeccable de Sarabia.

L’Espagnol, justement, en à peine quinze minutes sur le terrain, s’est créé plusieurs occasions dont une frappe sur une remise de Verratti qui s’est perdue dans les nuages de Delaune alors que le but était tout proche.

Même « Le Roi » Neymar, pourtant étincelant balle au pied, affiche un différentiel d’expected goals défavorable puisqu’aucune de ses quatre frappes n’a trouvé le cadre. Cela fait d’ailleurs quatre rencontres consécutives de Ligue 1 (à cheval sur les deux saisons) que le Brésilien n’a pas marqué. Cela ne lui était jamais arrivé depuis son arrivée dans la capitale française mais il a marqué en finale de la Coupe de France.

Heureusement Icardi a trompé à deux reprises le gardien adverse, sur deux services de Mbappé. L’Argentin aurait même pu lui aussi d’être crédité d’au moins une passe décisive sans la maladresse de ses coéquipiers. Il est en effet l’auteur de 4 passes clés face à Reims. Il n’avait jamais fait mieux que 2 la saison dernière en Ligue 1, signe d’une plus grande complicité avec ses coéquipiers de l’attaque.

Ce manque de réalisme offensif global n’est malheureusement pas une nouveauté cette saison. En cumulé, sur les cinq matches de Ligue 1, le PSG en est à 12.25 buts attendus contre seulement 6 inscrits. Lors de chacune des rencontres de championnat, les Parisiens ont moins marqué que ce que le modèle des expected goals prévoyait.

Les plus mauvaises contre-performances sont face à Marseille (-2.22) et donc ce dimanche à Reims (-1.94). Signe que le problème est très récurrent cette saison, même quand ils ont marqué trois fois à Nice la semaine passée, les Parisiens étaient en-dessous des expected Goals !

Le différentiel négatif cumulé sur la saison est de 6.25 et il s’agit tout simplement du plus mauvais de l’ensemble des équipes de Ligue 1 !

Le PSG a certes le plus haut total d’expected goals des équipes de Ligue 1 (12.25), devant Lens (11.14) et Lyon (10.38). Mais avec seulement 6 buts marqués, les hommes de la capitale n’ont ainsi que la 9e attaque du championnat pour le moment.

On remarquera au passage que les équipes en haut du classement de la Ligue 1 (Rennes, Montpellier, St Etienne notamment) présentent, au contraire du PSG, une excellente efficacité offensive qui se traduit par un nombre de buts nettement supérieur aux expected goals (+4.6 pour Rennes en particulier).

Le PSG, s’il veut revenir en tête du classement devra inverser cette tendance qui fait un peu tache compte tenu des investissements financiers consentis dans ce secteur.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

vendredi 30 octobre

jeudi 29 octobre

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux