Article 

De grosses primes en vue pour Kouassi et Aouchiche (LP)

Publié le dimanche 12 janvier 2020 à 10:42 par Philippe Goguet
Pas encore professionnels, les jeunes et très prometteurs Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche devraient toucher le gros lot par le biais d'une prime à la signature qui se compte en millions d'euros. Le premier pourrait toucher 4M€ de la part de Leipzig tandis que le second devrait voir arriver 3M€ du PSG.

À l'instar du marché des joueurs confirmés dont les prix se sont envolés depuis quelques années, celui des jeunes promesses des centres de formation flambe peu à peu au moment où le premier contrat professionnel se négocie. Ce sont désormais des primes à la signature en millions d'euros qui se négocient entre les clubs, qu'ils soient formateurs ou pas, et les entourages de ses tous jeunes joueurs, la plupart du temps même pas majeurs. 

Au PSG, deux cas symboliques existent actuellement, ceux du défenseur central ou milieu défensif Tanguy Kouassi et du milieu polyvalent Adil Aouchiche, tous deux âgés de 17 ans. Le journal régional Le Parisien explique dans son édition du jour les négociations qu'il existe désormais à cet instant précoce de leur carrière et donne quelques chiffres concernant les deux Parisiens les plus demandés du moment.

Concernant Tanguy Kouassi, c'est aujourd'hui le club allemand du RB Leipzig qui tient la corde comme expliqué par la presse au cours des dernières semaines. Non seulement le club d'Allemagne de l'Est lui fait espérer la succession de Dayot Upamecano, l'actuel défenseur central titulaire, mais il lui propose également une prime à la signature de près de 4 millions d'euros. Ses représentants assurent toutefois continuer de discuter avec d'autres clubs, dont le PSG où Thomas Tuchel le tient en haute estime au point de l'avoir lancé dans le grand bain sur des matchs de très bon niveau. 

Du côté d'Adil Aouchiche, un départ semble moins écrit, notamment car sa famille et lui-même n'ont jamais caché être des fans du PSG. Selon Le Parisien, «le PSG devrait débloquer une prime à la signature proche de 3 millions d'euros pour verrouiller le deuxième meilleur joueur du mondial U17» joué au Brésil à l'automne. Rien ne permet d'affirmer que cela sera suffisant pour retenir celui qui est considéré comme l'un des meilleurs Français de la génération 2002 mais «le dossier pourrait avancer d'ici à la fin du mois de janvier» précise le quotidien régional.

Les sommes avancées sont donc pour le moins importantes alors qu'il s'agit de prime pour la signature d'un premier contrat professionnel mais elles sont désormais pratiquement la norme. Le cas Nsoki est notamment remis en avant par le quotidien. Au départ, le PSG lui avait proposé de signer professionnel avec une prime de 90 000 € et un salaire mensuel de 8000 €, il signera finalement son contrat plusieurs mois plus tard avec une prime de 3,2 millions d'euros et 65 000 € par mois. Il sera finalement revendu moins d'un an après la signature de ce premier contrat à Nice pour 12,5 millions d'euros, permettant au PSG de rentabiliser largement l'investissement initial.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux