Article 

Un été et huit mouvements chez les gardiens du PSG

Publié le mardi 3 septembre 2019 à 14:23 par Philippe Goguet
En un seul été, le PSG a fait sa révolution au poste de gardien de but avec pas moins de huit gardiens ayant bougé : les cinq de l'an passé ont été remplacé par trois nouveaux. Retour sur une situation qui aura beaucoup changé en trois mois à peine.

La révolution, ou le grand ménage, chacun choisira sa version, mais toujours est-il que c'est à un poste de gardien qui ne donnait pas satisfaction depuis des années que le PSG a le plus bougé durant ce mercato estival 2019. En un peu moins de trois mois, le club parisien aura tout bonnement liquidé ses cinq gardiens ayant joué ou figuré sur une feuille de match au cours de la saison passée, que cela soit en match officiel ou amical, soit Gianluigi Buffon, Alphonse Areola, Kevin Trapp, Rémy Descamps et Sébastien Cibois.

  • Gianluigi Buffon : 25 matches
  • Alphonse Areola : 31 matches
  • Kevin Trapp : 2 présences sur la feuille de match
  • Rémy Descamps : 3 matches amicaux
  • Sébastien Cibois : 1 match amical, 8 présences sur la feuille de match

Tous auraient pourtant pu avoir un rôle dans ce PSG de 2019/2020 et il a longtemps été question de prolongation pour Buffon ou Trapp, de statut de titulaire pour Areola ou encore d'absence de porte de sortie les forçant à rester pour Descamps et Cibois. Tout le monde a trouvé une solution et ce sont donc pas moins de cinq gardiens, âgés de 21 à 41 ans qui sont partis avec des départs sous toutes les formes : fin de contrat pour Buffon, prêt pour Areola, transferts pour Trapp et Descamps et enfin résiliation pour Cibois.

Il aura fallu trois mois au PSG pour faire place nette à un poste où Sirigu, Trapp, Buffon et Areola se sont succédé ces dernières années sans faire l'unanimité ni clore le débat. Dès début juin, le PSG et Buffon actaient leur séparation après une année en commun. Relancée durant un temps, la bataille entre Trapp et Areola pour le poste de titulaire s'éclaircit début août avec le transfert à Francfort du premier. Sauf que les performances du second le poussent vers le banc, Paris s'activant pour un titulaire en puissance. Quant aux deux jeunes, Descamps a trouvé son bonheur en Belgique quand Cibois a préféré résilier pour profiter de son statut de joueur libre.

Des grandes manoeuvres au mois d'août

Dans le sens des arrivées, Paris aura longtemps été dans l'attentisme puisque la seule recrue dans les buts avant septembre a été... Marcin Bulka, arrivé avec le statut de troisième gardien, devenu doublure à la mi-août et même titulaire vendredi dernier à Metz. En deux jours, le Polonais de 19 ans est repassé... troisième gardien. Habitué du marché italien, Leonardo a finalement fait ses courses en Espagne, non sans avoir tenté d'échanger Areola plus de l'argent contre Donnarumma à la fin juin afin de profiter d'un Milan AC à l'agonie financièrement face au fair-play financier.

En quelques jours à peine, le directeur sportif parisien a finalement redéfini toute la hiérarchie du poste. Pour une somme entre 13 et 15M€, il est allé chercher le gardien le plus cher de l'ère QSI en la personne de Keylor Navas, le Costaricien de 32 ans sur le banc du Real Madrid après avoir pourtant soulevé trois Ligues des Champions. Juste avant, c'est une doublure nommée Sergio Rico et présentant quatre sélections en équipe d'Espagne que le Brésilien avait fait signer, un CV d'international digne de celui de Trapp ou Areola qui ont tous les deux trois capes au compteur. 

Avec cinq départs, trois arrivées et un trio de portiers qui a totalement changé, Paris aura donc été particulièrement actif concernant ses gardiens de but cet été... et ce n'est que le début. Areola étant prêté sans option d'achat, il va théoriquement revenir dès le 1er juillet prochain tandis que Sergio Rico, qui en a en revanche une de présente dans son prêt, pourrait repartir dès juin prochain à Séville. Au 1er juillet prochain, Paris pourrait donc se retrouver avec un trio Navas, Areola, Bulka pour le poste de gardien. Mais après avoir réglé le souci du poste dans l'urgence en trouvant des solutions à tous, Leonardo a désormais un an pour gérer la suite.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mardi 26 mai

lundi 25 mai

dimanche 24 mai

samedi 23 mai

vendredi 22 mai

jeudi 21 mai

mercredi 20 mai

mardi 19 mai

lundi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux