Article 

Vitinha sauvé par la presse portugaise, Danilo dans le dur

Publié le mercredi 27 mars 2024 à 12:14 par Jean Chemarin
Avec une équipe largement remaniée par rapport à celle qui avait battu la Suède 5-2 la semaine passée, le Portugal de Roberto Martinez s'est incliné 2-0 en Slovénie mardi soir, mettant ainsi fin à sa série de 11 victoires consécutives. Vitinha et Danilo Pereira ont joué tout le match et le premier a beaucoup plus brillé que le second.

Désireux d'effectuer une large revue d'effectif avant l'Euro 2024, Roberto Martinez avait convoqué 32 joueurs pour cette trêve de mars et les deux amicaux contre la Suède et la Slovénie. Huit joueurs avaient ainsi été dispensés du premier match face aux Suédois, remporté brillamment 5-2 par le Portugal, avec un but de Gonçalo Ramos et une mi-temps intéressante de Nuno Mendes. Le buteur parisien a ensuite été autorisé à rentrer à Paris et n'a pas participé à la défaite en Slovénie, pas plus que Nuno Mendes, qui a été préservé et est resté sur le banc.

Non convoqués face à la Suède, Vitinha et Danilo Pereira étaient eux titulaires mardi soir face à la Slovénie et ont disputé tout le match, perdu 2-0 par la Seleção das Quinas sur des buts d'Adam Cerin (72e) et Timi Elsnik (80e). Le Portugal était invaincu jusque-là avec Roberto Martinez et restait même sur onze victoires consécutives. Une belle série qui a pris fin à Ljubljana au terme d'une triste prestation du Portugal, qui avait toutefois changé dix titulaires sur onze par rapport au match contre la Suède (seul Pepe a démarré les deux matches).

Au niveau tactique, Vitinha a été aligné dans l'entrejeu d'un 3-4-3, à la gauche de Ruben Neves, mais s'est souvent retrouvé sur le côté gauche en première période, João Cancelo rentrant régulièrement à l'intérieur. Danilo Pereira était lui dans l'axe de la défense à trois en phase offensive et un cran plus haut en phase défensive, mais toujours dans une position axiale. Et si le Portugal a perdu et réalisé une mauvaise prestation dans l'ensemble, Vitinha a été l'homme du match côté portugais selon la presse locale.

« Vitinha a été le moins mauvais élément d'une soirée à oublier »

O Jogo et A Bola lui ont ainsi attribué la note de 6/10 et le premier média cité a apprécié sa tentative « d'apporter de l'équilibre et de la clarté à une équipe désorganisée et tactiquement confuse ».  « Il a tenté d'accélérer le jeu en seconde période, mais il n'a pas été accompagné par une équipe en manque d'inspiration », a ajouté O Jogo. Le quotidien Record n'a lui pas apprécié sa première période, « trop cantonné sur le flanc gauche », mais a trouvé Vitinha beaucoup plus intéressant en seconde période, soulignant notamment le fait qu'il n'ait raté que trois passes sur 72 réalisées et qu'il ait tenté sa chance de loin à la 79e minute. « Si vous le laissez faire, il vous montrera de quoi il est capable », estime Record, expliquant que Roberto Martinez l'a mal utilisé en première période. « Il a été le moins mauvais élément d'une soirée à oublier (ou à se remémorer...) », résume enfin A Bola.

Si la presse portugaise sort Vitinha du lot, elle se montre plus critique envers Danilo Pereira. Ce dernier récolte un 4/10 dans O Jogo et un 5/10 dans A Bola. Il lui est notamment reproché sa passivité sur les deux buts slovènes, même si sa première période a été appréciée par O Jogo notamment. Souvent en duel avec Sesko, « Danilo en a gagné certains, mais en a perdu d'autres. Avec le ballon, il n'a pas apporté grand chose (et plusieurs fois il a eu des espaces pour avancer, mais n'en a jamais profité) », juge le quotidien Record. Un match donc moyen voire décevant, malheureusement dans la lignée de ses prestations récentes avec le PSG.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

vendredi 12 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee