Article 

Le classement des buteurs parisiens témoin de la hiérarchie du moment ?

Publié le jeudi 24 octobre 2019 à 20:15 par Philippe Goguet
Avec de nombreux joueurs majeurs et pouvant prétendre à une place de titulaire à peu près partout, l'attaque du PSG est à la fois riche et prolifique, tant en termes de buts marqués que de profils. Mieux, chacun a marqué un nombre différents de buts qui semble correspondre à la hiérarchie de cette fin octobre.

À Bruges, la hiérarchie a parlé

 «Je ne pense pas à la hiérarchie ou ce genre de choses, je pense à des solutions pour l'équipe et quelles sont les meilleures pour l'équipe. Ce sont les seules questions pour moi, ce n'est pas une question de hiérarchie et de numéro 1, 2 ou 3 » expliquait Thomas Tuchel devant la presse avant le match à Bruges. L'entraîneur parisien allait d'ailleurs en quelque sorte le démontrer le lendemain en alignant Choupo-Moting plutôt que Mbappé au coup d'envoi, préférant donc faire entrer Mbappé plutôt que de le faire débuter quitte à ce que le Français passe moins de temps sur la pelouse.

Il n'empêche que le tableau des buteurs à la fin du match lui a, en quelque sorte, répondu. Avec trois buts et une passe décisive en 40 minutes de jeu, Kylian Mbappé a été l'homme qui a donné du volume au succès parisien. Avec trois passes décisives et une part non négligeable dans les deux autres réalisations, Angel Di Maria a aussi pesé lourdement au niveau de l'attaque parisienne. Quant à Mauro Icardi, son doublé dont le but de l'ouverture du score est impossible à négliger.

À la fin de la partie, ce sont bien les trois plus gros noms de l'attaque parisienne qui ont donc fait la différence, comme si la fameuse hiérarchie que réfute Thomas Tuchel souhaitait rappeler à tout le monde qu'elle existe bel et bien. Mais la vérité d'un match n'est pas celle d'une saison et le classement des buteurs du club parisien s'établit d'ailleurs depuis le premier match officiel début août lors du Trophée des Champions face à Rennes.

14 matches qui classent les stars

Ou comment classer les sept joueurs offensifs parisiens les uns par rapport aux autres dans la durée. Dans ce classement annexe, la fameuse hiérarchie apparaît pourtant claire comme de l'eau de roche, et pour une raison bien simple : aucun des joueurs du département offensif n'a marqué le même nombre de buts. De Di Maria, premier avec ses sept réalisations, à Sarabia, dernier avec son unique but marqué contre Angers début octobre, les stars semblent se classer entre elles de la façon la plus naturelle qui soit.

Le classement des buteurs du PSG après 14 matches :

  1. Di Maria : 7 buts
  2. Mbappé : 6 buts
  3. Icardi : 5 buts
  4. Neymar : 4 buts
  5. Choupo-Moting : 3 buts
  6. Cavani : 2 buts
  7. Sarabia : 1 but

C'est sans surprise l'homme le plus régulier du début de saison qui occupe cette première place. À la fois meilleur buteur et meilleur passeur du PSG, Di Maria est logiquement tout en haut. S'en suit derrière lui un Mbappé en train de revenir fort avec ses quatre buts lors de ses deux dernières entrées en jeu. Mais c'est aussi un rappel de son gros début de saison, le Français ayant aussi marqué au mois d'août avant de disparaître. Troisième avec cinq buts, Icardi apparaît peu à peu et sa régularité devant les buts le place comme l'avant-centre n°1 du moment. Avec un PSG désormais installé en 4-3-3, le trio a d'ailleurs un bel air de titulaires face à l'OM...

Une fois ce podium passé, on retrouve Neymar et ses quatre buts, pratiquement tous décisifs. S'il n'a existé que durant un mois, privé de terrain par le mercato puis son corps, il apparaît juste derrière les trois autres à cet instant, prêt à bousculer tout le monde quand il reviendra. Cinquième avec trois buts, Choupo-Moting aura rendu service à de nombreuses reprises mais voit logiquement des joueurs plus talentueux que lui passer devant. Sixième avec deux buts, Cavani paye ses soucis physiques récurrents et ses deux mois d'absence, lui qui n'a plus joué et marqué depuis le mois d'août. Déterminé à revenir, il constate pour l'instant depuis le banc l'avance prise par les autres.

Septième et dernier, Pablo Sarabia est pourtant l'un de ceux qui a le plus joué mais sa maladresse devant les buts, à l'instar du récent match à Nice, lui a coûté cher et l'a empêché de devenir un indiscutable du onze parisien. Ce mardi, il n'est d'ailleurs pas sorti du banc de touche du PSG, comme Cavani, mais une première pour lui qui avait joué absolument tous les matches jusque-là hors blessure (OL/PSG). Un huitième aurait même pu figurer, à savoir Julian Draxler qui n'a pas marqué. Après avoir traversé comme une ombre les deux premiers matches comme milieu relayeur, il a rejoint l'infirmerie et n'en est plus ressorti.

À l'heure de faire les comptes, ce classement semble particulièrement bien refléter la situation de l'attaque du PSG, portée par Di Maria depuis le début, magnifiée par Mbappé quand il joue, solidifiée par Icardi depuis peu, régulièrement orpheline de Neymar et Cavani et pas spécialement performante avec Choupo-Moting ou Sarabia. Pour autant, cette réalité du but n'est que statistique et Thomas Tuchel l'a affirmé après Bruges/PSG (0-5), « la hiérarchie n'existe pas, tout le monde doit combattre pour être titulaire. Cela peut changer tous les trois jours. » De quoi imaginer Pablo Sarabia titulaire pour PSG/OM ? 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

lundi 21 septembre

dimanche 20 septembre

samedi 19 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux