Article 

Le PSG cancre de la L1 sur les coups de pieds arrêtés offensifs

Publié le lundi 1 mars 2021 à 12:59 par Thibaut Brossard
S'il a marqué de la sorte sur la pelouse de Dijon grâce à Danilo, le PSG reste une équipe très peu efficace sur coups de pieds arrêtés. Paris est même la pire équipe de L1 dans le domaine avec 3 petits buts seulement.

Seulement 3 buts sur coup de pieds arrêtés

Danilo a marqué son premier but avec le PSG ce samedi sur la pelouse de Dijon d'un coup de tête imparable dans les dernières minutes sur un corner de Draxler. Un but de la tête, ce qui n'est pas rare pour le PSG cette saison, mais qui a en revanche été marqué sur une phase arrêtée. Et il s’agit d’un événement puisque c’est seulement le troisième but inscrit de cette façon cette saison, après ceux de Marquinhos à Nice et Kean face à Brest.

Si l'on met de côté les penaltys qui sont un exercice un peu particulier et dans lequel Paris est en revanche très bien placé, le PSG est purement et simplement dernier de Ligue 1 au nombre de buts sur coup de pieds arrêtés ! Tout en ayant la meilleure attaque de L1 avec 61 buts marqués. Sacré paradoxe qui traduit bien une déficience dans ce secteur.

Malgré le but de samedi, le PSG a donc inscrit seulement 5 % de ses buts sur phase arrêtée en Ligue 1. C’est, logiquement, le plus faible ratio du championnat.

Très en-dessous des concurrents européens... en championnat

La comparaison ci-dessous avec les deux premiers de chaque grand championnat européen est également éloquente et confirme la faiblesse dans ce secteur de jeu par rapport aux autres grands clubs.

La moyenne chez cet échantillon de top club européens est de 15 %, soit trois fois le taux parisien. Leipzig a inscrit 11 de ses 45 buts de cette manière. Manchester City, qui a engagé un spécialiste des coups de pieds arrêtés au cours de la dernière intersaison, a marqué 10 buts sur coup de pied arrêté.

Pour positiver néanmoins, on mettra en évidence que le PSG, en sept matches de Ligue des Champions, a mis autant de buts sur phase arrêtée qu’en 27 de Ligue 1 : Martial avait envoyé un formidable coup de casque contre son camp lors du match aller face à MU sur un corner de Neymar tandis que Kean a marqué de la sorte par deux fois, sur un corner de Mbappé à Istanbul puis sur un coup franc de Paredes à Barcelone. 

Autre élément qui permet de pondérer le diagnostic : le PSG se crée des occasions sur phase arrêtée puisqu’il affiche une moyenne de 3.5 tirs par match dans cette situation. L'an passé, les Parisiens avaient notamment réussi une incroyable série d'un seul but marqué en 183 corners avant que le compteur ne se débloque soudainement et que les buts de la sorte s'enchaînent. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mercredi 14 avril

mardi 13 avril

lundi 12 avril

dimanche 11 avril

samedi 10 avril

vendredi 09 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux