Article 

« Ce n’est pas le schéma tactique qui nous fait mieux jouer », assure Donnarumma

Publié le lundi 17 janvier 2022 à 10:27 par Pierre Bastide
Entré en jeu à la 72e minute lors de la victoire du PSG contre Brest (2-0), samedi, Sergio Ramos a provoqué le changement de système du club de la capitale qui est passé à trois défenseurs axiaux. Un schéma tactique travaillé par Mauricio Pochettino mais dont ne doit pas dépendre la qualité de jeu des Parisiens, estime Gianluigi Donnarumma.

Les premiers pas de Sergio Ramos au Parc des Princes ont ouvert de nouveaux horizons pour le PSG en ce début d’année 2022. Seulement apparu à trois reprises sous le maillot parisien avant ce match contre Brest, le défenseur de 35 ans compte bien être débarrassé de ses soucis musculaires et enchaîner avec le club de la capitale. S’il y parvient, sa présence élargirait les possibilités tactiques à disposition de Mauricio Pochettino, comme son apparition, samedi, l’a indiqué.

L’entrée en jeu à la 72e minute de l’espagnol a bouleversé le visage de l’équipe parisienne, tout du moins dans son organisation. En l'insérant dans l’axe entre Presnel Kimpembe et Marquinhos, l’entraîneur argentin a renoué avec une approche entrevue par séquences au cours de la première partie de saison, et notamment à Lorient pour la dernière sortie de 2021. Ce nouveau recours à trois défenseurs axiaux témoigne de la réflexion du staff parisien à ce sujet.

Pochettino ne l'a d'ailleurs pas caché au micro de Canal+ après la partie, même s'il l'a aussi lié à la tactique adverse : « C'était une bonne opportunité de tester ce système de jeu. Brest jouait avec deux attaquants, donc cela nous a permis de tester notre système à trois derrière et de voir comment cela peut marcher à différents moments du match. Nous l'avons travaillé sur certains moments. Jouer quelques matchs avec trois défenseurs centraux est une option aussi. »

Une solution qui permet au club de la capitale de répartir différemment les tâches défensives, avec des latéraux positionnés plus haut et un joueur de plus au centre de la charnière pour mieux protéger l'axe. Une solution pour libérer un peu plus les joueurs offensifs, notamment en vue des retours de Lionel Messi et Neymar qui seront à nouveau associés à Mbappé prochainement ? Mais pour Gianluigi Donnarumma, cette évolution tactique n’est cependant pas le remède à tous les problèmes du PSG. L’international italien estime que le club de la capitale doit être capable de bien jouer quel que soit le système mis en place.

« Avec Sergio, on a joué à trois. Mais ce n’est pas le schéma tactique qui nous fait mieux jouer, c’est la mentalité que l’on affiche sur le terrain. Il faut qu’on sache s’adapter à n’importe quelle situation pendant un match, a expliqué le gardien parisien après la victoire du PSG samedi. Ce soir, avec l’entrée de Sergio et le passage à trois défenseurs, on a bien défendu. Mais on s’entraîne pour cela, pour pouvoir changer de schéma en cours de match et éviter de se trouver en difficulté en cas de changement tactique. Mais en réalité, même en jouant à trois, les principes restent les mêmes, il faut rester vigilants et concentrés. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

dimanche 22 mai

samedi 21 mai

vendredi 20 mai

jeudi 19 mai

mercredi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux