Article 

Le match, Verratti, le trio Messi, Mbappé et Di Maria, etc : la conf' complète de Pochettino après PSG/Bruges (4-1)

Publié le mardi 7 décembre 2021 à 23:48 par Arthur Verdelet
Après le succès 4-1 de son équipe contre Bruges, c'est un Mauricio Pochettino satisfait qui s'est présenté en conférence de presse et a répondu aux questions. Il a commenté les bonnes choses vues et a surtout mis en avant ses joueurs et leur bonheur de faire un bon match.

Vous devez être satisfait du rendement de votre équipe aujourd’hui, notamment avec une très bonne première mi-temps, non ?
« Oui, je suis content du niveau de jeu dont avons fait preuve, notamment lors de la première mi-temps, je suis d’accord. Cela représente un petit pas en avant dans ce dont nous parlons, dans nos améliorations, nos connexions footballistiques. Content du rendement en général, de tous les joueurs. On avait besoin d’un bon rendement de leur part pour continuer à progresser. »

Vous parliez de connexion(s) à l’instant. On a eu l’impression en première mi-temps, peut-être pour la première fois à ce niveau-là, que les joueurs offensifs avaient réussi à se trouver dans de bonnes conditions. Trouvez-vous qu’ils progressent de ce point de vue ?
« Comme je l’ai dit avant, content parce que pour un match de Ligue des Champions, face à un adversaire et dans un groupe difficiles, je trouve que ça a été un bon match. On a eu beaucoup de naturel et de fraîcheur dans notre jeu, pour nous trouver. Il y a eu des situations où notre jeu a été bien plus fluide et naturel. Je crois qu’il faut être content parce que ça représente un pas en avant, synonyme d’amélioration. Et c’est logiquement ce que nous recherchons. Continuer à progresser au travers de ce jeu, que nous pouvons trouver grâce à des joueurs de talent. »

Est-ce que le positionnement de Marco Verratti en tant que sentinelle vous convient, et allez-vous le maintenir dans les prochaines semaines ?
« C’est un joueur qui peut se retrouver dans cette position. Je crois que c’est peut-être sa meilleure position. Il faut se rappeler qu’il a démarré la saison plus tard, a subi plusieurs lésions l’empêchant d’avoir une certaine continuité dans le jeu à cette position. Mais Marco est un joueur qui maîtrise très bien cette position. Il sait rompre le pressing adverse, sortir le ballon et reposer l’équipe, lui offrir la pause nécessaire. Mais il sait aussi quand accélérer, ralentir ou faire passer le jeu sur les côtés pour permettre à l’équipe de se déployer. Il maîtrise très bien ce registre et espérons qu’il va enfin pouvoir trouver cette continuité qu’on espère tous. »

On a eu l’impression de voir vos joueurs bénéficier de beaucoup de liberté ce soir, plus qu’à l’accoutumée. Est-ce important de les voir aussi libres sur le terrain, par exemple pour Angel Di Maria, qui a beaucoup interverti avec Lionel Messi et Kylian Mbappé ?
« La différence est que nous nous sommes mieux trouvés. On recherche cette flexibilité. C’est quelque chose que je dis depuis le début. C’est le football qui nous plaît en tant que staff technique. On ne veut pas restreindre des joueurs de talent, et (on veut) qu’ils se sentent libres. On travaille beaucoup d’automatismes offensifs, mais le talent doit toujours être placé devant les mécanismes que nous travaillons. Il faut toujours un certain temps pour trouver cet équilibre entre les automatismes que nous travaillons, et la liberté et la flexibilité. Pour que l’on puisse comprendre les positionnements sur le terrain dans lesquels nous devons nous placer - (se demander que faire) quand un joueur ou un autre bouge à ma position. Pour parler un peu de tactique, je crois que l’équipe s’est sentie bien plus connectée aujourd’hui. Il y a un certain équilibre à rechercher entre les choses automatiques, que l’on travaille et (qui) dépendent de mouvements, et le talent de ces joueurs. Je suis content parce que c’est une preuve de progression. On a toujours besoin, dans ce club, mais comme partout ailleurs, de ce que j’appelle un déclic. Un moment fort qui débloque le talent de nos joueurs. On espère que ça va être la base pour continuer à progresser, parce qu’il est clair que l’on doit continuer à s’améliorer. »

Ce déclic dont vous avez parlé peut-il durer dans le temps ou se poursuivre ?
« Comme je l’ai dit avant, parfois les choses coincent pour différentes raisons, notamment à cause du temps, de la connaissance ou de l’adaptation. On peut appeler ça comme on veut. Toutes les équipes ont besoin de passer par ces moments pour continuer à progresser, ce que nous recherchons. » 

On vous a vu dire quelque chose à Messi avant le match. Pouvez-vous nous dire ce que vous lui avez dit ?
« Non. »

Qu’est-ce qui vous a le plus plu parmi les aspects tactiques que vous voyiez progresser constamment comme vous le répétez ?
« Ce qui m’a rendu le plus heureux ce soir, c’est de voir les visages des gars, qui ont beaucoup profité sur le terrain. C’est ce que nous recherchons, qu’ils profitent. »

On est désormais à la fin de cette phase de poules de Ligue des Champions. Si l’on doit tirer un bilan, comment vous situez-vous votre équipe par rapport à vos principaux adversaires à la victoire finale ? Quelles sont les équipes qui vous ont fait la plus forte impression ?
« Cette question est très générale, c’est très difficile d’être ponctuellement descriptif sur quelque chose. C’est clair que ça a été un groupe difficile. On a vu aujourd’hui la défaite de Manchester City (contre Leipzig, 2-1). Malheureusement, nous n’avons pas pu prendre la première place, à cause de deux nuls contre Bruges (1-1) et Leipzig (2-2). On a vu à quel point c’est difficile de se battre. On est un peu déçus, mais il faut aussi que l’on donne du crédit à nos rivaux. Nous allons voir quelles seront les équipes qui seront présentes avant de connaître notre adversaire. On n’a pas de problème à tirer n’importe quel adversaire. Si on veut remporter la Ligue des Champions, on doit battre tout le monde. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 16 janvier

samedi 15 janvier

vendredi 14 janvier

jeudi 13 janvier

mercredi 12 janvier

mardi 11 janvier

lundi 10 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux