Article 

Bulka enchaîne enfin à Châteauroux

Publié le samedi 1 mai 2021 à 15:19 par Théo Darbion
Prêté du côté de la Berrichonne, le portier polonais rongeait son frein depuis de longues semaines, victime d’une vilaine blessure. Mais depuis son rétablissement, Bulka retrouve enfin un peu de continuité cette saison et enchaînait lundi dernier son troisième match consécutif. Tour d’horizon sur les performances du jeune gardien alors qu'il s'apprête à défier le leader troyen ce samedi soir.

Après une rapide pige contrastée avec l’équipe fanion décimée au début de la saison 2020/2021, pour une défaite à Lens ; Marcin Bulka s’envolait en prêt du côté de Cartagena en D2 espagnole afin de trouver un cadre plus à même de lui offrir la continuité nécessaire pour lancer sa carrière en pros. Mais pris dans une redoutable gestion des gardiens, le transfuge de Chelsea n’avait pu disputer que 3 petits matches en Espagne, un temps de jeu famélique qui l’avait conduit à revenir en France au mercato d’hiver.

À la faveur d’un assouplissement de la règlementation de l’UEFA, un nouveau prêt négocié avec la Berrichonne de Châteauroux semblait enfin mettre sur des rails la carrière du prodige polonais, qui avait enchaîné 3 matches quasiment dès sa sortie de l’avion et permis au club castelroussin en perdition de grappiller des points précieux. Immédiatement bombardé titulaire et plein de confiance, Bulka semblait donc parti pour dérouler sa partition jusqu’à la fin de saison.

Hélas, une « entorse du ligament talo-fibulaire antérieure de la cheville droite », l’avait fauché dans son élan. Éloigné des terrains pendant près de deux mois, avec en plus l’arrivée d’un nouveau staff suite au rachat du club indrien et l’éclosion du jeune portier local Tommy Plumain, on pouvait craindre une fin de saison en dents de scie pour Bulka. Mais le natif de Plock a vite rappelé quel valeureux portier il est, et qu’il demeure la meilleure option pour garder les buts castelroussins, et enchaîne les titularisations depuis son rétablissement. L’occasion de faire un bilan de ses prestations.

Enfin du temps de jeu

Après avoir fait son retour sur la feuille face à Dunkerque, Bulka a donc été relancé à Toulouse le 17 avril (défaite 1-0). Si le jeune gardien manquait visiblement de rythme et a parfois relancé hâtivement sous pression ou détourné un peu facilement des ballons pourtant dans ses cordes, ce match de reprise était globalement positif pour l’international U20, qui a bien couvert ses cages et réalisé des sorties très justes dans les airs. Le but encaissé sur corner ne lui est pas directement imputable, le ballon botté court puis touché de nombreuses fois dans la cohue prenant une trajectoire assez illisible, Bulka étant même tout proche de le claquer in-extremis en se replaçant bien - avec d’ailleurs un joli dynamisme sur ses appuis, alors qu’on pouvait craindre un peu de lenteur après sa blessure à la cheville.

Trois jours seulement après ce retour positif, Bulka était de nouveau titulaire pour la réception de Rodez, match crucial pour la survie de la Berrichonne. Le nul 1-1 a hélas douché les espoirs de maintien de la Berri, qui évoluera l’an prochain en National 1. Bulka s’est cette fois montré un peu plus fébrile en début de match, parfois trop tonique sur ses appuis et se déséquilibrant ; mais est progressivement monté en puissance face à la domination ruthénoise en seconde période, où il a assuré quelques ballons vicieux alors que sa défense était sur le reculoir. Il est malheureusement assez douteux sur l’ouverture tardive du score en angle fermé, le cuir lui filant entre les jambes alors qu’il a visiblement mal lu l’action, ne sachant pas trop s’il fallait couvrir la ligne de passe.

Pour autant, malgré ce but encaissé, il ne va jamais sombrer dans le dernier quart d’heure et se montrer coriace et lucide, captant bien quelques ballons chauds et parvenant même à préserver le score après l’égalisation de Châteauroux, l’équipe se délitant dans le temps additionnel. Un match globalement en dessous de celui à Toulouse vu le but, logiquement ; mais des gestes précis et un joueur dur au mal enfin retrouvés en deuxième période et tout particulièrement sur ses arrêts salvateurs dans le temps additionnel. 

Performant contre Clermont

Une preuve de caractère et la promesse d’une forme qui revient qui séduisent visiblement son coach Marco Simone, puisque le rempart de Mazovie était à nouveau lancé lundi dernier face à l’une des plus redoutables écuries de Ligue 2, un Clermont en pleine bataille pour le podium. Malgré une nouvelle défaite 2-1 (d’ailleurs un peu litigieuse), la Berri n’a globalement pas démérité et Bulka a sorti une belle prestation. Rapidement acculés leur camp par des Clermontois qui déroulaient leur football, la soirée a failli virer au cauchemar pour Châteauroux, avec un but encaissé dès la 6e minute sur corner direct, le défenseur abandonnant scandaleusement son poteau.

Heureusement pour les Indriens, Bulka n’a jamais douté et a sorti le bleu de chauffe, essuyant une session de canardage en règle pendant le premier quart d’heure. L’occasion pour l’imposant slave de faire parler toute sa puissance, sauvant des corners, interceptant des passes et réalisant même plus tard un superbe arrêt en se détendant de tout son long sur sa ligne. Après avoir maintenu son équipe en vie pendant 20 minutes, Bulka a pu se relâcher un peu et le match s’est globalement équilibré avec une Berri qui retrouvait son jeu. Malgré quelques alertes bien gérées tout au long du match, le portier polonais n’a cependant rien pu faire sur le deuxième but clermontois, une action d’école d’une efficacité glaçante qui a crucifié les Berrichons. Globalement, la Berri tombe avec les honneurs et la défaite mal payée n’entache pas Bulka qui aura tenu la baraque de longues minutes. 

Quel bilan avant de jouer Troyes ?

Que retenir de ces trois matches enchaînés par Bulka, donc ? En premier lieu, on peut souligner son bon retour physique après cette première blessure grave dans sa carrière, sa cheville blessée ne l’entravant vraisemblablement pas vu ses appuis puissants. On peut aussi relever la détermination du natif de Plock, qui a su rapidement écarter la concurrence pour reprendre sa place de titulaire - ce qui n’est pas si anecdotique alors que le jeune Plumain semble parti pour rester au club et garder les cages la saison prochaine. De même, il a su assumer sa fébrilité et ses erreurs pour mieux rebondir, montant en puissance et n’abandonnant pas son équipe après les buts et apportant même une certaine assurance dans la surface.

Globalement, ses points forts restent toujours aussi visibles, à savoir une véritable domination physique dans les airs - que de ballons gagnés sur corner ! - et une habileté certaine à chercher loin les ballons au sol, arrivant à déplier sa puissante carcasse assez vite. Sur la ligne, son jeu de jambes est aussi appréciable et il arrive bien à se mettre en position pour claquer de beaux arrêts réflexes. 

À propos des points plus faibles de son jeu, sa gestion des corners bottés courts - qui l’empêchent de sortir - doit être affinée, mais cela passe de toute manière par un indispensable travail sur sa relation avec la charnière, avec régulièrement des mésententes ou des doutes. Pas de quoi trop s’inquiéter cependant pour un jeune gardien qui n’a pas vraiment pu établir ses marques avec une défense type cette saison. À la marge, ses relances audacieuses au pied gagneraient à être utilisées plus précautionneusement, sans tenter de casser des lignes sous la pression.

Reste aussi à voir comment Bulka endossera à l’avenir la tunique de gardien dans une équipe plus joueuse, avec des arrêts moins fréquents et des sorties plus lointaines à faire ; le portier ayant surtout fait valoir les qualités d’un gardien « à l’ancienne », brillant dans les 6 mètres d’équipes en bloc bas.

En tout état de cause, alors que sa montée en puissance semble se confirmer et que Châteauroux a encore 3 matches au programme, on peut s’attendre à revoir Bulka sur les pelouses cette saison, sans doute dès ce samedi pour un match très compliqué face à Troyes. L’occasion de faire enfin une série de matches cette saison et de montrer ses qualités, ce qui sera sans doute très utile pour trouver un nouveau point de chute cet été. 
Sous contrat jusqu’en 2025 avec Paris, la muraille de l’Est devrait ainsi selon toute vraisemblance à nouveau partir en prêt pour s’aguerrir.

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

mardi 22 juin

lundi 21 juin

dimanche 20 juin

samedi 19 juin

vendredi 18 juin

jeudi 17 juin

mercredi 16 juin

mardi 15 juin

lundi 14 juin

dimanche 13 juin

samedi 12 juin

vendredi 11 juin

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux