Article 

La cheville de Mbappé, Lens/PSG, Areola, les réponses de Deschamps à la presse

Publié le lundi 7 septembre 2020 à 20:08 par Arthur Verdelet
En conférence de presse d'avant-match à la veille de ce France/Croatie, Didier Deschamps a été grandement questionné à propos du temps de jeu qu'il octroiera aux deux Parisiens Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe, mais aussi à propos de l'état de la cheville de l'attaquant du PSG et de la situation d'Alphonse Areola.

Didier Deschamps sait bien que la décision qu'il prendra concernant les temps de jeu octroyés à Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe ce mardi soir face à la Croatie (20h45), et ce à 48h du match Lens/PSG, sera scrutée de tout part et grandement débattue. Les débats se sont d'ailleurs très nettement orientés autour de cet élément et de la relation du sélectionneur national avec les grands clubs européens.

A propos du match Lens/PSG programmé ce jeudi à 21h, deux jours seulement après ce France/Croatie, « ce n'est pas mon calendrier, a-t-il-expliqué  Je ne sais pas. C’est possible qu’ils jouent demain (NDLR : ce mardi à 20h45 contre la Croatie). Ils peuvent jouer, ils sont à disposition, comme les autres. Ils le savent, je le sais (NDLR : que le PSG joue à Lens jeudi). Nous, on a un match à jouer. Les 23 vont participer au dernier entraînement, ils sont tous disponibles. Après, je ferai des choix pour aligner Kim et Kylian ou pas, et j’en aurai fait qu'il y ait ce calendrier ou pas. Je ne suis pas à la place des clubs. Je fais en sorte de comprendre, mais nous on a un match international et on est là pour faire en sorte de le gagner, même si dans l’analyse, je tiens compte de différentes choses. »

Interrogé à propos de possibles consignes reçues de la part de certains clubs concernant l’utilisation de leurs joueurs, Deschamps est resté flou :  « Ça peut, directement ou indirectement. Pour qui que ce soit, quel que soit le club, je fais attention de ne prendre aucun risque. Mais même sans prendre de risque, c’est du jeu, une blessure peut arriver. Je fais en sorte de comprendre les positions des clubs et de leurs entraîneurs. Nos intérêts divergent mais ce n’est pas nouveau. Je prends beaucoup de recul à propos de ça. »

Le sélectionneur des Bleus a été tout aussi flou concernant l’état de la cheville de Mbappé :  « Ça va, il a eu un petit choc pendant le match (NDLR : face à la Suède) mais il n’y a pas de souci particulier. Il participera à la séance du jour. Ça ne va pas se régler du jour au lendemain. Comme il le dit lui-même, chaque jour qui passe, ça va de mieux en mieux. Il n’y a pas de crainte ou d’inquiétude particulière pour sa cheville par rapport à ce qui s’est passé samedi. »

Il a aussi fait le point sur la situation d’Alphonse Areola, en attente d'un départ alors que son avenir est bouché au PSG  : « Malheureusement pour lui, dans sa situation... Il a fini son prêt au Real Madrid mais depuis, il n'est pas en activité. J'espère pour lui qu'il trouvera une solution au PSG ou ailleurs. Je ne pouvais pas le considérer comme étant disponible pour le rassemblement de septembre, c’est pourquoi j’ai choisi d’appeler Benoît Costil (NDLR : pour pallier le forfait de Steve Mandanda). »

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 07 mars

samedi 06 mars

vendredi 05 mars

jeudi 04 mars

mercredi 03 mars

mardi 02 mars

lundi 01 mars

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux