Article 

Le PSG défend l’idée d’une jauge de 16 000 personnes au Parc

Publié le mercredi 30 septembre 2020 à 15:24 par Marius Cassoly
Interrogé par Le Parisien, le PSG explique défendre l'idée d'une jauge de 16 000 personnes au Parc des Princes, alors que 1000 seulement seront autorisées à assister à la rencontre face à Angers vendredi soir, selon la réglementation en vigueur.

C'était pressenti, cela se confirme dans la presse du jour : la rencontre de la 6e journée de Ligue 1 prévue ce vendredi 2 octobre (21h) au Parc des Princes entre le PSG et Angers se jouera bien devant 1000 spectateurs, en plus du personnel accrédité autour de la rencontre (joueurs, staffs, médias, sécurité, etc). Alors que le huis clos avait un temps été envisagé par le club parisien au moment où le ministre de la santé avait abaissé la fameuse jauge autorisée de 5000 à 1000 personnes, c'est finalement Nasser Al-Khelaïfi qui a souhaité accueillir le SCO avec du public, explique L'Équipe. Si le débat existait concernant la répartition des billets, ce sont principalement les sponsors et partenaires qui vont bénéficier de places pour la rencontre de vendredi soir, avec les enfants de la fondation du PSG ainsi que des personnes handicapées.

Plus largement, et alors que la jauge à 1000 personnes devrait encore être active durant un bon moment suite à la recrudescence des cas de Covid-19, le club de la capitale française mène une réflexion afin de pouvoir accueillir plus de monde au Parc des Princes, plusieurs études à ce sujet ayant déjà été effectuées selon les informations du journal Le Parisien. Avec un objectif bien chiffré, comme expliqué par le PSG au micro du quotidien régional : « Le Parc des Princes est équipé pour accueillir 16 000 ou 17 000 spectateurs en toute sécurité. Cela reviendrait à utiliser un siège sur trois. On a choisi d'ouvrir à 1000 personnes, car fermer totalement serait antinomique, alors qu'on défend l'idée d'une jauge à 16 000 personnes. On veut donner un signal positif ».

Cela n'est visiblement pas encore gagné puisque le PSG avait déjà envoyé deux demandes de dérogations à 18 000 personnes pour les réceptions de Metz (1-0) et de l'OM (0-1). Des demandes à chaque fois refusées par la préfecture de police de Paris, alors que la jauge s'élevait à l'époque à 5000 personnes. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

lundi 19 octobre

dimanche 18 octobre

samedi 17 octobre

vendredi 16 octobre

jeudi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux