Article 

Le PSG en passe d'utiliser à nouveau les contre-options

Publié le jeudi 5 août 2021 à 13:14 par Philippe Goguet
Après Kalimuendo et Dina Ebimbe la saison passée, le PSG s'apprête à de nouveau utiliser le prêt avec option d'achat et contre-option pour Marcin Bulka. Une façon de garder la main tout en offrant la possibilité au club hôte d'acheter le joueur.

A défaut de boucler des transferts (seul Bakker a été vendu), le PSG multiplie les prêts en ce mercato estival et un cinquième est en passe d'être bouclé. Après Garissone Innocent envoyé à Vannes (N2), Thierno Baldé au Havre (L2), Alphonse Areola à West Ham United et Kenny Nagera à Bastia (L2), c'est Marcin Bulka qui va être prêté à Nice dans les prochaines heures. Le gardien polonais va devenir la doublure de Walter Benitez sur la Côte d'Azur et le PSG, comme pour Areola, a glissé une option d'achat dans son prêt.

Le montant de cette option n'a filtré dans aucun des médias français mais ne devrait pas forcément être très élevée vu le parcours relativement modeste du Polonais de 20 ans jusque-là. Mais la vraie nouveauté dans ce prêt de Bulka est la présence d'une contre-option comme le révèle L'Equipe. C'est la première fois de l'intersaison que le PSG utilise de nouveau ce mode opératoire qui permet au club parisien d'empêcher la levée de l'option d'achat. Si Nice décide d'acheter Bulka, le PSG pourra activer sa contre-option et annulera l'option d'achat en payant un montant défini en amont.

L'an passé, le PSG avait utilisé ce processus avec deux joueurs, Arnaud Kalimuendo et Eric Junior Dina Ebimbe. Respectivement prêtés à Lens et Dijon, les deux joueurs avaient été performants et les clubs avaient voulu les acheter contre 8M € pour Kalimuendo et 4M € pour Dina Ebimbe. Le PSG avait alors respectivement payé 1.5M € et 2M € à Lens et Dijon pour pouvoir les récupérer. Pour Bulka, il faudra donc surveiller le montant de l'option d'achat mais aussi celui de la contre-option en question.

L'an passé, c'est en définissant des montants d'options d'achat bien trop faibles que le PSG s'est mis en difficulté tout seul. Relégué en L2, Dijon n'avait pas l'intention de garder Dina Ebimbe mais avait malgré tout activé l'option d'achat car bien au courant que Paris allait payer la contre-option, Dina Ebimbe valant largement plus que les 4M € de l'option d'achat. Le PSG avait effectivement déboursé 2M € pour récupérer son propre joueur. Un cas qu'il vaudrait mieux éviter de répéter cette saison avec Bulka.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

mercredi 22 septembre

mardi 21 septembre

lundi 20 septembre

dimanche 19 septembre

samedi 18 septembre

vendredi 17 septembre

jeudi 16 septembre

mercredi 15 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux