Article 

Dembélé, Asensio, ses choix, la Real Sociedad, etc, la conf' complète de Luis Enrique après PSG/Lille (3-1)

Publié le dimanche 11 février 2024 à 0:37 par Arthur Verdelet
C'est un Luis Enrique ravi du match de son équipe contre Lille (3-1) qui s'est présenté en conférence de presse ce samedi soir. Il a expliqué bon nombre de ses choix du soir (Navas, Marquinhos, Mbappé, etc) mais aussi distribué quelques bons points à Dembélé ou Asensio. Il a également mis en avant le côté préparatoire du LOSC pour PSG/Real Sociedad.

Une victoire, pas de blessé et des cadres reposés face à Lille (3-1). Est-ce une soirée parfaite pour le PSG ?

« Bonsoir à tous. Nous avons livré un match très complet. Je crois que Brest et Lille sont très similaires à la Real Sociedad. Ce sont des adversaires parfaits pour préparer la Ligue des Champions. Nous avons été au niveau dans les deux cas. Ce soir, nous avons encore vu la volonté des joueurs d’assumer et d’aider l’équipe à être la meilleure version d’elle même. »

Était-ce important de gagner sans Kylian Mbappé ?

« Les entraîneurs essayent toujours de créer une équipe. C’est évident que c’est un sport collectif, avec des joueurs comme Kylian capables de changer un match à eux seuls, mais je crois que c’est très important que nous soyons conscients du très haut niveau de l’effectif à notre disposition. Il en est de même pour le rendement des joueurs, toujours préparés à jouer. Ça me donne de la fierté en tant qu’entraîneur. »

Qu’avez-vous pensé de la prestation d’Ousmane Dembélé ?

« Dembélé est l’une des meilleures signatures de la saison pour nous »

« Ousmane est l’un de nos joueurs les plus réguliers. Il est l’un des plus doués du monde pour déborder, donner des passes décisives et amener de la supériorité. Il aide aussi beaucoup en défense et au pressing. Il est l’une des meilleures signatures de la saison pour nous. Nous pouvons aussi utiliser d’autres joueurs de très haut niveau, avec d’autres caractéristiques, mais Ous’ est vital pour l’équipe. Indépendamment de la position dans laquelle ils sont, nos joueurs sont quand même capables de performer. Mukiele, par exemple, n’a pas beaucoup joué mais il est toujours préparé, prêt et joue bien quand il en a l’occasion. »

Pouvez-vous nous donner des nouvelles de Mbappé ?

« Kylian va très bien physiquement. Nous n’avons pas voulu prendre de risque. Si ça avait été une finale, il aurait joué. Mercredi, il sera à disposition, à 100%, sans aucun doute. »

Les entrants du soir vous ont-ils donné satisfaction ? Avez-vous déjà votre onze de départ pour mercredi en tête ?

« Lille une équipe qui ressemble à la Real Sociedad. C’était donc très intéressant de l’affronter »

« Pour dire la vérité, je choisis mes onze titulaires le jour du match, après l’entraînement. Les entraînements sont très importants pour moi. J’aime avoir cette perception. Ce match face à la Real Sociedad sera difficile. Nous avons tout de même pu utiliser le match du jour, contre l’une des meilleures équipes du championnat, très bien construite, pour nous préparer. C’est une équipe qui joue bien balle au pied, sait presser et ressemble à la Real Sociedad. C’était donc très intéressant de l’affronter, surtout juste après Brest. Mais je le répète, ce sera difficile. C’est une compétition qui nous donne très envie. »

Pourquoi Marquinhos était-il placé au repos ?

« Marquinhos a reçu un coup contre Brest (3-1) en Coupe de France. Nous avons considéré que ça ne valait pas le coup de prendre un risque. En son absence, la défense a été exceptionnelle. Tant Muki (Nordi Mukiele), que Lucas (Hernandez), (Lucas) Beraldo et Danilo (Pereira). Cette manière de progresser quels que soient les joueurs alignés, me plaît beaucoup. »

Qu’avez-vous pensé de la prestation de Marco Asensio, qui évolue dans une position inhabituelle pour lui ?

« Asensio donne beaucoup de possibilités à l’équipe »

« Oui, c’est vrai que sa position naturelle est plutôt sur l’aile gauche ou en tant que faux 9 comme en sélection. Marco sait qu’il fait partie d’une équipe de très haut niveau et qu’il doit jouer à une position plus défensive pour jouer. Il est très volontaire et utile. Il est un joueur différent avec le ballon au pied. Il ne le perd pas. Il est très intelligent, frappe bien, offre de la continuité à l’équipe et lui permet de résoudre les problèmes posés dans les matchs. Ce sont de très bonnes nouvelles. C’est très positif d’avoir des joueurs comme lui. Il donne beaucoup de possibilités à l’équipe. »

Vous avez appelé au calme à l’approche de la Ligue des Champions. Souhaitez-vous apaiser un environnement trop stressant avant le match de mercredi ?

« Ces mots reflétaient la sensation que j’ai concernant l’ambiance qui entoure le club et la ville. Ça fait trois semaines que l’on ne parle que de la Ligue des Champions. On dirait qu’on va jouer notre vie. Mais non. Le stade sera bouillant, comme toujours, avec des supporters eux aussi à fond. Mais nous devons aborder cette compétition avec beaucoup de tranquillité. Ça ne marche que comme ça. La Ligue des Champions doit être un rêve, une grande motivation, mais pas un stress. Il faut être calme. Il y aura un futur, même sans Ligue des Champions. Ça ne doit pas nous limiter. Nous sommes prêts et l’avons démontré. Nous avons l’une des meilleures dynamiques des équipes européennes. Si notre adversaire est meilleur que nous, nous l’applaudirons et apprendrons. Le PSG ne doit pas subir une pression excessive. Ce serait un problème pour nous. Il faut avoir de l’attente, de l’excitation, beaucoup, même plus que n’importe qui, mais surtout pas de stress. »

Pourquoi avez-vous décidé de laisser Gianluigi Donnarumma sur le banc et de titulariser Keylor Navas ce samedi soir ? 

« Nous avons toujours besoin de tous les joueurs. Nous ne savons pas ce qu’il va se passer dans le futur : blessure, suspension ou autre. Je dois avoir tous mes joueurs prêts à jouer et à performer. C’est mon objectif. Chaque joueur doit être et est préparé à jouer. Navas a été très bon. Il pensait peut-être jouer en Coupe de France (mais Donnarumma avait été titularisé contre Brest, mercredi). Gigio est un joueur de classe mondiale, sans aucun doute. Keylor (Navas) aussi, tout comme Arnau (Tenas). Je veux tous les joueurs préparés, je le répète. Je dois leur montrer de la confiance comme je l’ai fait à Keylor ce soir. Il a démontré qu’il est un gardien de très haut niveau. C’est bien. Ça renforce l’équipe. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

lundi 26 février

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

jeudi 22 février

mercredi 21 février

mardi 20 février

lundi 19 février

dimanche 18 février

samedi 17 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee