Article 

PSG/Lille (3-1), les performances individuelles

Publié le dimanche 11 février 2024 à 2:21 par Philippe Goguet
Le PSG a très logiquement dominé Lille ce samedi soir en Ligue 1, signant un de ses meilleurs matches en 2024. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Navas : Titulaire en Ligue 1 pour la première fois depuis 20 mois, il n'a même pas eu le temps de se mettre dans le match qu'il était déjà battu de près par Yazici. A l'exception de quelques frappes de loin des Lillois qu'il a bien captées, il n'a rien eu à faire par la suite. Au pied, il a assuré mais n'a pas toujours aidé ses partenaires pour autant.

Mukiele : Avec deux ballons perdus et une énorme faute sur André qui aurait dû lui valoir un carton, sa rencontre avait bien mal démarré mais il s'est heureusement repris alors qu'il lui était demandé de faire du Hakimi. Loin d'avoir la finesse technique du Marocain, il s'est même d'ailleurs surtout rapproché de l'apport offensif de l'habituel titulaire en seconde période avec de bonnes montées et même un duel, perdu, face au gardien. Défensivement, il n'a que peu été sollicité à droite, bien plus lorsqu'il est passé à gauche en fin de match. Parfois sur un fil mais généreux en toutes circonstances, il a signé une fin de partie plutôt solide sur ce poste non naturel, parvenant même à relancer sous pression. Il est toutefois pris à défaut sur la plus belle occasion lilloise de fin de partie mais se rattrape dans la foulée. Au final, un bon match de relance, même si incomplet. 

Danilo : Le capitaine parisien du soir a joué dans un fauteuil, Lille n'arrivant finalement que très rarement dans la surface parisienne ou dans l'axe. En toutes circonstances, il s'est montré serein et appliqué, faisant le métier avec justesse. Avec le ballon, ce fut pareil.

Hernandez : Positionné dans l'axe gauche, le défenseur a une nouvelle fois montré son style très agressif mais sans générer de faute ou d'écoper d'avertissement. Il a étouffé Yazici pratiquement à chaque prise de balle, n'hésitant pas à sortir de sa défense pour empêcher le Turc de jouer en pivot. Avec le ballon, il a apporté quelque chose, parvenant à insuffler du rythme depuis l'arrière en permanence.

Hakimi l'a remplacé pour la fin de match et il a signé une entrée tranquille, montrant avant tout ses qualités de contre-attaquant.

Beraldo : Positionné à gauche face à Zhegrova ce qui n'est franchement pas un cadeau, c'est finalement face à Tiago Santos qu'il s'est retrouvé en grande difficulté, à l'image du but. En revanche, il a finalement plutôt bien tenu l'ailier dribbleur mais ses difficultés dans le un-contre-un encore été confirmées face à Ounas qui l'a trop facilement effacé. Dans l'axe pour finir la partie, il a su signer une bonne interception en toute fin de partie. Avec le ballon, il a connu un gros trou qualitatif en cours de première période avec plusieurs relances ratées d'affilée mais il a su retrouver de la justesse. A l'arrivée, un match moyen dans un contexte compliqué.

Ugarte : De retour comme sentinelle, il a été pris à défaut sur les premiers duels du match puis est franchement monté en régime et il a fait preuve d'une bonne activité générale, sécurisant très bien la zone devant la défense. Il s'est même montré encore plus efficace en seconde période, avec une présence défensive salvatrice alors que les lignes parisiennes s'étiraient, et il a fini sa partie par une superbe intervention dans sa surface. Avec le ballon, on l'a moins vu mais il a parfaitement réussi son match par ailleurs.

Fabian Ruiz : Bien visible sur la photo du but encaissé d'entrée avec son mauvais renvoi, le relayeur droit du jour a heureusement réussi bien d'autres choses durant sa partie. Sa bonne activité défensive en général l'a amené à presser parfois très haut, puisqu'il est impliqué dans l'égalisation, mais parfois aussi devant sa défense. Il est aussi bien présent sur le 2-1 avec de la chance, mais aussi une excellente passe au tout début de l'action. Dans ses transmissions, il n'a d'ailleurs pas toujours été régulier, passant de passes faciles ratées à quelques tentatives longues lumineuses. Une bonne heure de jeu, malgré quelques erreurs.

Vitinha l'a remplacé et il a très peu pesé sur la partie, à l'exception d'un bon contre de lancé.

Asensio : Dans ce rôle de relayeur gauche très offensif que Luis Enrique aime lui donner, il a eu du mal à trouver sa place et l'a fait via le pressing, se mettant au diapason de ses coéquipiers. Peu à peu entré dans la partie, il a alors mis son formidable pied gauche à disposition même si c'est finalement dans sa plus grande force, la frappe de balle, qu'il a le plus pêché avec plusieurs belles occasions loupées, et un arrêt exceptionnel de Chevalier face à lui. Il avait l'occasion de marquer beaucoup de points, il n'y est pas vraiment parvenu.

Dembélé : Bien que privé de Hakimi sur le côté droit, cela ne l'a pas empêché de faire un très gros match. Très recherché ce samedi, il a réussi à faire des différences pratiquement à chaque prise de balle, que ce soit par le dribble ou la passe. Insaisissable de bout en bout et tellement au-dessus du lot, il a su ramener le PSG à égalité très vite en construisant pratiquement à lui seul le premier but. L'homme du match, forcément, même en ne jouant qu'une grosse heure.

Barcola l'a remplacé, d'abord côté droit ce qui ne lui était pas arrivé depuis un bon moment puis à gauche pour finir. L'ailier a été à la hauteur de celui qu'il remplaçait avec beaucoup de percussion et de gros dégâts causés à la défense. Ses centres ont su trouver Kolo Muani, ce qui n'est pas forcément évident.

Kolo Muani : Positionné à gauche, l'attaquant s'est montré très volontaire sur ses premiers ballons et a livré un beau duel avec le latéral droit lillois, chacun dominant l'autre à tour de rôle, Kolo Muani imposant sa puissance mais pas toujours sa vitesse. Dans un match similaire à celui qu'il avait signé à Strasbourg, il a un peu disparu en seconde période mais a mieux fini, dans l'axe. Bien trouvé par Barcola à chaque fois, il est tombé sur un exceptionnel Chevalier la première fois après un très bon enchaînement, il n'a pas raté la seconde occasion pour marquer de près, comme souvent. Si l'attaquant est toujours un peu à l'écart collectivement et joue parfois un peu trop seul, ses matches ne sont pas inintéressants pour autant, et pas seulement parce qu'il marque.

Ramos : Positionné en avant-centre, le Portugais a d'ailleurs rapidement marqué un but digne de ce poste pour ramener son équipe après avoir bien suivi Dembélé. Pas toujours parfait techniquement et parfois même totalement déconnecté de ses partenaires en phase offensive, il a en revanche été la première lame très efficace d'un pressing parisien franchement impressionnant. Sa débauche d'énergie pour le collectif a été énorme et mérite d'être saluée, malgré ses loupés.

Zaïre-Emery l'a remplacé et s'est positionné en relayeur droit, comme toujours. Il a apporté de la présence et su signer une superbe passe pour Barcola.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

lundi 26 février

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

jeudi 22 février

mercredi 21 février

mardi 20 février

lundi 19 février

dimanche 18 février

samedi 17 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee