Article 

Di Maria, Kean, Diallo, Tuchel explique ses choix de MU/PSG (1-3)

Publié le vendredi 4 décembre 2020 à 17:56 par Philippe Goguet
Deux jours après la rencontre, Thomas Tuchel est revenu sur quelques-uns de ses choix forts faits à Manchester (3-1), à savoir la titularisation de Moise Kean plutôt que Di Maria en attaque et celle de Diallo plutôt que Bakker ou Kurzawa au poste d'arrière gauche.

Annoncés comme remplaçants au matin du match, ce sont pourtant bien Moise Kean et Abdou Diallo qui ont débuté ce mercredi à Old Trafford pour Manchester United/PSG (1-3), deux choix forts de la part de l'entraîneur parisien Thomas Tuchel. Le coach allemand les avait à peine expliqués après la partie, interrogé sur d'autres thèmes, mais il est longuement revenu dessus ce vendredi deux jours après le match. Alors que Di Maria, considéré comme l'un de ses protégés, n'est même pas entré en jeu, il a assuré que c'était « seulement une décision sportive » et pas du tout liée à sa sortie houleuse contre Leipzig la semaine précédente.

Kean plutôt que Di Maria, un choix tactique

L'Allemand a ensuite longuement développé l'idée derrière ce choix de privilégier Kean au même poste : « On a choisi une attaque à trois, mais en faveur d'attaquants qui cherchent la profondeur. La force d'Angel est de rentrer vers l'intérieur depuis le côté avec son pied gauche. Mais ce n'était pas le plan, on voulait attaquer la profondeur et le dos d'Alex Telles et Maguire. C'est pour ça qu'on a choisi en faveur de la force physique de Moise Kean alors que ce ne sont pas les caractéristiques d'Angel, c'est uniquement ça. Il a été fort et décisif durant les derniers matches. »

« C'était un choix très difficile parce que j'aime beaucoup Angel »

Et Tuchel de se justifier encore : « C'était un choix très difficile parce que j'aime beaucoup Angel, j'ai beaucoup de confiance en lui et je le laisse normalement toujours jouer. Mais par rapport au plan qui consistait à attaquer dans le dos et en profondeur, ce n'était pas ses caractéristiques. Il fallait attaquer sur les côtés et il est plus fort dans le demi-espace mais on ne les a pas recherchés. Il peut aussi jouer comme un deuxième attaquant, dans la ligne d'attaque, mais on a commencé à trois. A la fin c'était un peu dommage car au moment où je veux qu'il entre à la place de Kylian (Mbappé), il y a eu la blessure d'Abdou (Diallo, à savoir des crampes). Il n'y a rien d'autre. »

Diallo arrière gauche, un choix lié à l'adversaire

Autre choix fort effectué, celui de lancer Abdou Diallo au poste d'arrière gauche plutôt que Mitchel Bakker ou Layvin Kurzawa : « C’était nécessaire à notre avis, car on avait besoin de lui dans les coups de pied arrêtés défensifs comme offensifs mais aussi pour les couvertures avec sa vitesse et sa qualité dans les duels, les un-contre-un. Il est plus fort que Mitch (Bakker) ou Layvin (Kurzawa) dans ce domaine en ce moment d'où cette option un peu plus défensive. C’était aussi pour sécuriser Marquinhos et Kimpembe contre les trois attaquants de Manchester. A la fin, on a eu la possibilité de faire entrer Mitch' qui est un peu plus offensif et a on joué à 5. »

Pour autant, l'entraîneur parisien va aussi expliquer qu'il « préfère Diallo en défenseur central ou peut-être comme axial gauche quand on joue à trois derrière, ce qui est à mon avis son meilleur poste. Mais dans un match comme ça où c'est nécessaire d'être costaud et où il faut avoir un autre gars fort dans les duels sur le terrain, c’est une possibilité (de le faire jouer arrière gauche). Il a fait très bien et c’était très important pour nous. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

jeudi 21 janvier

mercredi 20 janvier

mardi 19 janvier

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux