Article 

Les difficultés rencontrées, la blessure de Mbappé, le trio offensif, le milieu, la concurrence dans les buts, etc, la conf’ complète de Pochettino après Bruges/PSG

Publié le jeudi 16 septembre 2021 à 9:11 par Arthur Verdelet
Au terme du match nul du PSG à Bruges (1-1), Mauricio Pochettino s’est présenté plutôt serein et en confiance pour la suite en conférence de presse. L’entraîneur argentin ne dévie pas de sa ligne et annonce que son équipe va continuer à travailler afin de proposer un meilleur contenu de jeu.

Que s'est-il passé ce mercredi soir ? Bruges ne vous a-t-il pas dominé ?
« Non, je ne pense pas que nous ayons été dominés, notamment parce que nous avons eu la possession. Dans d'autres facettes du jeu, ils ont été meilleurs, oui. On a bien démarré, en dominant. On était bien dans le match. Après notre but, on leur a donné la possibilité d'y croire et on a concédé ce but. On a contrôlé à nouveau après et on a d’autres occasions, mais on n’a pu marquer à nouveau. On doit s'améliorer et rester tranquilles comme je l’ai déjà dit, on le sait. »

Avez-vous des nouvelles de Kylian Mbappé ?

« Oui, il s’est tordu une cheville. Il a eu des problèmes aux deux chevilles même (N.D.L.R. : voire aux pieds plutôt). On verra demain ou après-demain pour faire un diagnostic plus précis le concernant. »

L'intensité mise par Bruges est-elle annonciatrice de ce qui vous attend à chaque match de Ligue des Champions cette saison ? N’est-ce pas la rançon de la gloire avec une équipe comme la vôtre d’accroître la motivation adverse ?
« Il est clair que Bruges avait toute la motivation nécessaire pour nous battre en Ligue des Champions. S’ils n’en ont pas, il y a un problème. Mais cet aspect ne doit pas être un souci pour nous. On doit passer outre. »

Le plus gros souci n'est-il pas de bien faire défendre vos trois stars de la ligne offensive ?
« Je ne crois pas que ce soit le problème aujourd’hui. On doit être plus solides dans tous les secteurs du jeu. Je suis satisfait du travail défensif de tous nos attaquants ce soir. »

Qu’avez-vous pensé de vos milieux et pourquoi en changer deux à la pause, en l’occurrence Wijnaldum et Paredes (par Draxler et Danilo) ?
« On a changé avant tout parce que Paredes avait reçu un carton jaune sur une action dangereuse. On n'a pas pris le risque de prendre un second avertissement. Wijnaldum avait un problème de cheville contracté avec la sélection hollandaise. Cela l'a empêché d'être au niveau auquel on l’attendait. On a donc fait entrer Julian (Draxler) et Danilo pour avoir plus d'énergie et de lien au milieu. C’est ce qu'on a retrouvé, avec plus de fluidité dans les sorties de balle. On a obtenu des occasions, mais on n’a pas réussi à les convertir. »

Votre animation offensive, limitée aujourd’hui, ainsi que les nombreux hors-jeux subis par votre équipe sont-ils problématiques ?
« Icardi a été celui qui a été le plus souvent hors-jeu en deuxième période, et c’était parce que nous cherchions des actions rapides. Mais j’ai vu beaucoup de bonnes choses. Je crois qu’il ne faudra pas uniquement du travail à l’entraînement pour améliorer nos combinaisons, mais aussi des matches en commun aux joueurs pour qu’ils se connectent réellement. On a besoin de se comprendre. Le problème ne vient pas de notre animation offensive. On n'a pas été suffisamment solides dans un match de Ligue des Champions par rapport à ce qu’on doit l'être. »

Comment jugez-vous l'intégration de Messi au sein de l’équipe ?
« C’est vrai que quand vous ne l’emportez pas, vous cherchez tout type d’argument pour tenter de l’expliquer. Je suis content de son intégration, de son attitude et de sa performance ce soir. Mais lui, comme tous les autres joueurs, ne sont pas contents de ne pas l'avoir emporté. On sait que l'on doit gagner et faire mieux dans le jeu. »

Votre équipe est-elle prête à affronter des équipes au fort impact physique, et est-elle une équipe de combat ?

« Comme je l'ai déjà dit et le répète, on a un effectif de magnifiques joueurs, mais on a besoin de trouver de l’équilibre. On doit trouver une organisation offensive qui apporte de la créativité, nous permet de marquer des buts, et de rester solides sur le plan défensif. Pour cela, on a besoin de temps et de mieux se connaître. »

Vous avez opté pour Navas dans les buts, qui a été plutôt performant aujourd’hui d’ailleurs. L’installez-vous pour quelques temps ou changerez-vous dès dimanche ?
« Dans le football, tout est possible. Les décisions seront prises match après match par rapport aux performances et l’état de forme de chacun. »

Dans quelle mesure Bruges vous a surpris ? De quels joueurs allez-vous vous rappeler dans deux mois ?

« Bruges ne m’a pas surpris. Beaucoup de joueurs possèdent une belle qualité et un grand potentiel. Je ne vais pas donner de nom, parce que, sinon, il va se passer ce que vous savez (sourire). Mais j’ai aimé plusieurs joueurs de Bruges. On l’avait vu et analysé en vidéo. Il y a plusieurs joueurs de qualité, et j’ai été séduit par quelques-uns. »

Quel rôle Bruges peut-il jouer dans ce groupe de Ligue des Champions selon vous ?

« Nous devons respecter toutes les équipes. Nous sommes en pleine compétition et il ne faut donc sous-estimer les chances de personne. Mais je n’ai pas de boule de cristal pour le savoir. J’espère juste que le PSG fera partie des équipes se qualifiant (rires). »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

dimanche 17 octobre

samedi 16 octobre

vendredi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux