Article 

Plan de jeu, arrière gauche, état d'esprit, les grandes lignes définies par Tuchel avant PSG/Istanbul BB

Publié le lundi 7 décembre 2020 à 15:15 par Philippe Goguet
A la veille de la partie, Thomas Tuchel a donné les grandes lignes des ambitions parisiennes concernant PSG/Istanbul Basaksehir. Pas question de prendre le match à la légère, c'est la même intensité que contre Manchester qui est attendue. Il est notamment question d'aller jouer dans le camp adverse pour éviter de se faire surprendre et il y a des places à prendre dans le onze de départ, notamment concernant l'arrière gauche qui débutera.

Quel discours va être tenu par le coach avant ce PSG/Istanbul BB ?

« J'ai l'impression que les joueurs savent bien que c'était un travail très dur, avec des situations compliquées, pour arriver à une comme la nôtre demain. Au début, j'avais confiance dans le fait que tout le monde a totalement compris ça. On va préparer ce match de façon sérieuse et on ne va pas changer notre discours maintenant. On a changé notre manière et notre qualité pendant les matches décisifs, c'est une troisième finale et on va préparer l'équipe pour gagner cette troisième finale consécutive après Leipzig (1-0) et Manchester (3-1). »

Abdou Diallo de nouveau nécessaire comme arrière gauche pour PSG/Istanbul BB ?

« C'est un autre match demain, un match à domicile, c'est un autre choix à faire »

« Oui et non, je ne vais pas dire maintenant s'il est titulaire ou pas. On a normalement deux spécialistes pour ce poste-là, Mitchel Bakker et Layvin Kurzawa, ils sont plus à l'aise sur ce poste et ce n'est pas le meilleur poste pour Abdou mais on l'a choisi pour son apport dans les duels défensifs. C'étail nécessaire selon nous de défendre avec quatre défenseurs contre les trois attaquants de MU et on l'a choisi pour sa force défensive, son intensité dans les duels. C'est un autre match demain, un match à domicile, c'est un autre choix à faire. On le fera après l'entraînement, peut-être demain matin. On doit aussi réfléchir aux minutes (jouées) d'Abdou. Il a fait un match avec beaucoup d'intensité et de pression contre Manchester et encore 90 minutes contre Montpellier avec de nouveau beaucoup d'intensité. j'espère qu'on pourra commencer avec Kimpembe et on va décider avec quelle structure on joue et avec qui sur quel poste. »

Objectif première place vu les résultats des autres groupes ?

« C'est la Champions League, les matches faciles n'existent pas »

« Le premier objectif est de gagner, on ne veut pas penser à autre chose. On prépare chaque match pour gagner et je veux qu'on montre le même respect pour le jeu et l'adversaire que toujours, que pendant les derniers matches. Cela veut dire qu'on doit donner 100%, on ne peut pas contrôler le résultat mais on joue pour gagner, pour vraiment montrer que nous sommes la meilleure équipe. Si on finit premier, cela donne la possibliité de commencer les huitièmes de finale à l'extérieur et de finir à la maison mais vous savez bien l'histoire du PSG ce n'est pas facile de passer un huitième. Un huitième de finale c'est un autre match, cela va être un match serré que nous soyons premier ou deuxième. Mais le plus important est qu'on donne tout et qu'on utilise notre qualité et le bon état d'esprit pour jouer ce match. Je demande tout notre sérieux et notre concentration à 100% contre Basaksehir. C'est une équipe qui joue la Champions League, le champion de Turquie. C'est la Champions League, les matches faciles n'existent pas, c'est le moment de continuer nos efforts comme lors des derniers matches. »

Comment gêner Kahveci, le joueur turc le plus dangereux ?

« La meilleure chose contre ça est de prendre le ballon, de mettre le jeu dans le camp adverse et de faire un contre-pressing agressif et vigilant »

« Il est très dangereux, vous avez tout dit : il est super fort, décisif contre Leipzig et très dangereux contre nous aussi avec ses frappes et coups de pieds arrêtés. On doit défendre de façon très attentive contre lui, avec beaucoup d'énergie, et on doit mettre le jeu dans le camp adverse. On ne peut pas perdre 1% d'énergie par rapport au match contre Manchester, je demande la même énergie et les mêmes efforts, c'est absolument nécessaire. Quand on laisse de petits espaces à l'adversaire, ils sont capables d'être très dangereux en contre-attaques, de faire des frappes de loin dangereuses et ils le sont aussi sur les coups de pieds arrêtés. La meilleure chose contre ça est de prendre le ballon, de mettre le jeu dans le camp adverse et de faire un contre-pressing agressif et vigilant.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

dimanche 07 mars

samedi 06 mars

vendredi 05 mars

jeudi 04 mars

mercredi 03 mars

mardi 02 mars

lundi 01 mars

dimanche 28 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux