Article 

Rennes/PSG (0-1) en cinq remarques

Publié le samedi 31 octobre 2015 à 14:09 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé 1-0 à Rennes sans trembler, retour sur la rencontre en cinq remarques.

De la nouveauté dans toutes les lignes :

Laurent Blanc avait décidé de faire tourner son effectif en vue du match à Madrid et il n’a pas fait semblant : chacune des lignes de son équipe était en effet inédite et constituée d’au moins un joueur qui ne devrait pas débuter en Espagne. Dans les faits, Aurier s’est retrouvé en défense centrale pour la première fois en match officiel, le milieu était complètement nouveau avec Rabiot aligné sur le côté droit tandis que Lavezzi occupait la pointe de l’attaque, une position nouvelle pour lui. Logiquement, avec autant de changements, le PSG a souvent eu du mal dans la construction du jeu. Pour autant, en s’imposant sans blessés et avec bon nombre de joueurs habituellement remplaçant, l’objectif est parfaitement rempli.

Un match réellement déjà vu ?

Il est de coutume de dire que les matchs du PSG à l’extérieur se suivent et se ressemblent et on ne peut pas totalement réfuter cette théorie, notamment vu le score final et la deuxième période. Pour autant, il faut souligner le bon début de match des Parisiens, et ce malgré la composition très remaniée évoquée ci-dessus. Alors que les débuts sont souvent difficiles et ronronnants, le PSG a su très vite mettre de l’intensité et ses 20 premières minutes ont été les plus abouties jusqu’à l’entrée de Motta et Verratti. Il est en revanche dommage de constater que le PSG n’a pas su garder ce rythme intérieur jusqu’à ouvrir le score. Encore une fois, ce sont les titulaires entrés en jeu qui ont fait la différence.

Motta, une nouvelle entrée qui change tout :

Remplaçant pour la première journée contre Lille, Thiago Motta était entré à la mi-temps et avait alors changé la face du match, fluidifiant le jeu parisien et permettant au PSG de s’imposer 1-0 dans le Nord de la France. Ce scénario s’était ensuite reproduit à Nantes puis à Bastia où l’italien était rentré pour la dernière demi-heure et, à chaque fois, le club parisien avait finalement fait la différence dans la dernière demi-heure sous la houlette de son maestro italien. Hier, rebelote, son entrée en jeu, couplée à celle de son partenaire Marco Verratti, a complètement relancé un jeu parisien qui commençait à s’étioler. Une nouvelle fois, le PSG est reparti avec les trois points de la victoire et Motta confirme son statut de remplaçant qui transforme les matchs nuls en victoires.

Des adversaires vraiment pas blessants :

Si les Rennais se sont félicités de leur intensité et de leur abnégation défensive à l’issue du match, les statistiques montrent toutefois qu’ils n’ont pas vraiment opposé une résistance très physique aux Parisiens. En effet, comme lors du PSG/Saint-Étienne de la semaine passée, l’arbitre n’a distribué strictement aucun carton jaune lors de la rencontre. Les critiques déjà entendues la semaine précédente à propos d’un adversaire résigné avant même de jouer paraissent, si ce n’est valables, tout du moins légitimes. Et si l’agressivité n’est pas tout, le nombre famélique d’occasions franches en faveur des locaux montre également qu’ils n’ont guère été plus tranchants offensivement.

Un meilleur départ de l'histoire de la L1 qui se confirme :

Avec désormais 32 points en 12 journées, les parisiens confirment leur excellent début de saison, au moins d’un point de vue comptable. Il faut notamment souligner les six victoires en sept matches à l’extérieur, plus un match nul. Avec un rythme pareil, le PSG est toujours dans les temps de passage de la référence en la matière, sa propre saison 1985/1986. Après 12 journées, c’est même la première fois depuis l’instauration de la victoire à trois points qu’une équipe en compte 32 et le Lyon de 2006/2007 est ainsi effacé des tablettes.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

mercredi 21 octobre

mardi 20 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux