Article 

Tuchel : « On a complètement arrêté de jouer au foot »

Publié le samedi 21 novembre 2020 à 0:00 par Philippe Goguet
Après la défaite 3-2 de son équipe à Monaco alors qu'elle menait 2-0, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel n'a pas caché que son équipe s'était arrêtée de jouer après la pause, ne trouvant pas vraiment d'explications si ce n'est qu'elle a cru avoir le match gagné. Il a aussi confirmé que le PSG/Leipzig de mardi était probablement un peu trop dans les têtes.

Un PSG catastrophique ce soir ?

« Catastrophique, peut-être en 2e mi-temps mais pas pour la 1e. C'était un match totalement contrôlé et maîtrisé de notre part, on a marqué deux buts plus le troisième but (celui de Kean) dont je pense qu'il est valable. On en a marqué un quatrième but (par Mbappé refusé sur hors-jeu) et eu des occasions pour marquer un cinquième. Et voilà, on a fait une deuxième mi-temps où on a manqué de la même concentration. On n'a pas joué assez de façon sérieuse, on n'a pas pris le ballon avec la même qualité pour contrôler le match. On n'a pas défendu de façon assez sérieuse donc la deuxième mi-temps où nous sommes complètement responsables d'avoir perdu un match qui était déjà presque fini en notre faveur. »

Un relâchement à la pause ?

« Peut-être que c'était trop facile, peut-être que les joueurs ont eu l'impression qu'il y avait déjà 3 ou 4-0 alors qu'il n'y avait que 2-0. Je n'ai pas d'explications, je ne peux que dire qu'on doit accepter toutes les critiques nous concernant parce qu'on a complètement arrêté de jouer au foot. On a complètement arrêté de faire ce qui est nécessaire pour gagner, de défendre en bloc, de rester en bloc, d'être attentif dans le dos. On a totalement perdu notre performance, c'est clairement notre responsabilité. On a aussi perdu un peu de force au milieu, c'était nécessaire de changer mais c'était notre faute clairement. C'est toujours possible de perdre mais perdre un match comme ça, c'est très bizarre et absolument pas nécessaire parce qu'on a tout contrôlé. »

Ce qu'il a le moins aimé après la pause : son équipe avec ou sans le ballon ?

« Honnêtement, les deux... Je ne suis pas content de notre jeu avec le ballon et sans le ballon, on a eu des récupérations très hautes pendant les deux premières minutes et on a ensuite arrêté complètement. Ce n'était pas possible de gagner des duels, on était toujours en retard et on a complètement perdu le contrôle du match, on a fait des erreurs individuelles. C'était vraiment... Complètement bizarre car pas normal pour nous. Normalement, avec un 2-0, la faim de gagner et la confiance, j'ai vraiment l'impression qu'on a eu l'impression qu'il y avait déjà 3 ou 4-0. C'est dur d'expliquer maintenant. »

Un impact sur le match contre Leipzig ?

« Oui et non. Oui, bien sûr car la meilleure préparation est toujours de gagner mais en même temps, si on regarde la première mi-temps, on a eu beaucoup de choses positives. On ne peut pas défendre de cette façon et avec cette énergie, c'est très clair. Peut-être que le match contre Leipzig est aussi une raison pour laquelle on a joué une deuxième mi-temps comme ça. Peut-être qu'on a plus pensé à mardi car on a eu l'impression que le match était déjà fini. Ce match contre Leipzig va être très difficile, qu'on ait gagné ce soir ou pas, cela ne fait pas de différences. C'était nécessaire de laisser sortir Kylian (Mbappé), de ne pas prendre de risques avec Marquinhos, de laisser Ney' jouer quelques minutes. C'était un mix entre les deux, entre Monaco et préparer Leipzig. Et c'est peut-être aussi une raison pourquoi on a perdu notre concentration. »

Neymar capable d'être titulaire contre Leipzig ?

« Il doit l'être. Je n'ai pas de doutes. Il doit l'être et il va faire combien de minutes il sera nécessaire et voilà. On doit faire l'impossible et il va faire l'impossible. Il est déterminé, il veut absolument jouer et il va commencer contre Leipzig. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 25 novembre

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux