Article 

Verratti : « Ce match contre Madrid nous a tués, nous, et les supporters aussi »

Publié le dimanche 8 mai 2022 à 23:40 par Arthur Verdelet
Après le match nul 2-2 contre Troyes, Marco Verratti s'est arrêté au micro de Prime Video pour revenir sur le match mais sur la saison en général. L'italien a, contrairement à la plupart de ses partenaires depuis des semaines, eu des déclarations pleines d'honnêteté et de sens, revenant sur tout le déroulement de la saison jusqu'à l'épisode madrilène qui a fait exploser l'équipe comme il l'a avoué.

Comment analysez-vous ce match ? Paris est champion mais il y a sans doute de la frustration malgré tout de votre côté.
« Oui, il y a un peu de frustration. C’est le genre de matchs durant lesquels il faut prendre du plaisir, et cela passe par le fait de gagner, de bien jouer et en équipe aussi. Cette fin de saison est le moment le plus tranquille que nous avons parce que nous n’avons pas beaucoup de pression. Nous ne devons que prendre du plaisir en ce moment. Et je crois que, quand tu es libre dans la tête, tu peux prendre encore plus de plaisir. Je suis un peu frustré à cause de cela parce que nous arrivons à la fin de saison un peu énervés. Ce n’est pas ce dont nous rêvons, d’autant plus en étant déjà champions. »

(Thierry Henry) Cette situation, quand tu es déjà champion, n’est jamais évidente à gérer. Je trouve dommage d’avoir souvent vu ce genre de matchs, même si tu répondais généralement présent dans l’abnégation, sans réelle cohésion au sein de l’équipe au cours de la saison. Comment vous-êtes-vous senti au milieu de tout cela ?
« Je pense qu’en parlant sincèrement, nous pouvons faire beaucoup mieux avec l’équipe que l’on a. Ce n’est pas seulement une question de décisions ou de passes ratées, mais plutôt d’être encore mieux en tant qu’équipe. Il y aura des moments difficiles où nous pourrions être mieux. En étant bien bien dans ces matchs-là, nous pourrions prendre encore plus de plaisir. C’était une saison dure, nous avons notamment gagné pas mal de matchs dans les dernières minutes. Cela prouvait que nous avons un grand caractère, que nous y croyons en tentant d’aller chercher un but lorsqu’il reste à peine deux minutes. Mais je pense que nous pouvons être mieux en tant qu’équipe, nous aider plus dans les moments de difficulté.

C’est vrai que nous avons changé beaucoup de choses et accueilli de nouveaux joueurs cette année. Ce n’est pas une excuse, mais la vérité parce qu’il est difficile de créer un grand groupe quand vous changez beaucoup. Je pense qu’il faut prendre les bonnes choses de cette saison et mettre une pierre en plus pour aller le plus loin possible. Je pense que nous pouvions faire mieux, mais nous nous sommes battus jusqu’à la fin du match contre le Real Madrid, après avoir fait 150 très bonnes minutes. Nous avons gagné le championnat. Il ne manque pas grand-chose mais il faut que tout le monde donne encore plus pour essayer et se dire à la fin que nous n’avons pas de regrets et avons chacun tout donné. Nous avons ce petit regret-là. »

Cela fait dix ans que vous êtes à Paris. Mais n’est-ce pas votre saison la plus difficile et bizarre à gérer ?
« (Il réfléchit) Je pense que nous avons connu des moments un peu plus difficiles que cette année. C’est vrai que c’était dur et que nous avons subi beaucoup de changements. Nous ne nous sommes pas beaucoup entraînés tous ensemble. J’ai l’impression que les six premiers mois sont passés trop vite, comme cela, sans que nous ayons pu enchaîner trois entraînements tous ensemble. Entre les voyages en sélection et les retours tardifs. Lors des six premiers mois, c’était vraiment très difficile. Je trouvais que nous étions mieux, et plutôt bien. Nous avons montré de belles choses lors de certaines périodes contre Madrid, et je pense que ce match-là nous a tués, nous, et les supporters aussi. C’est vrai que nous gagnons le championnat et sommes contents, parce que ces 38 matchs ne sont jamais simples à gérer, Thierry le sait. Mais nous avions un rêve en Ligue des Champions, et savions qu’une place en quarts, demies ou finale peut se jeter à de très petits détails. Vous pouvez finir en finale avec deux bons matchs. C’est pour cela que Madrid nous a mis un bon coup selon moi. »

(Thierry Henry parle et fait la conclusion) « Bien résumé. C’est vrai que ne pas disposer de tous ses joueurs complique les choses. Je voulais rajouter que Paris a perdu de la même façon que Manchester City contre Madrid. Il y a des moments durant lesquels il faut savoir souffrir en Ligue des Champions. Il faut être ensemble pour défendre pendant ce court mais très important laps de temps qui varie d’un match à un autre. C’est ce dont Marco nous a parlé. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 

News 

Aujourd'hui

dimanche 22 mai

samedi 21 mai

vendredi 20 mai

jeudi 19 mai

mercredi 18 mai

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux