Article 

Centres et jeu long, les points faibles du PSG en L1

Publié le dimanche 12 janvier 2020 à 18:37 par Thibaut Brossard
Si le PSG déroule en championnat la plupart du temps, les Parisiens ont toutefois de la marge dans deux domaines : la précision des centres et le jeu long. Dans ce domaine, ils font même plutôt partie des mauvais élèves de la L1.

21% de réussite aux centres

Les Parisiens affichent le 16ème taux de réussite aux centres de Ligue 1… C’est encore plus mauvais que l’an passé (22.3 %). Les latéraux, à eux 6 (c’est-à-dire en incluant Diallo et Kehrer qui ont joué à ce poste) ont réussi 23 centres sur l’ensemble des 18 matches de Ligue 1… Bref, si Alexander-Arnold et ses 48 centres réussis à lui seul en Premier League cette saison veut venir donner un cours aux latéraux parisiens, il est le bienvenue.

Le volume de centres tentés est cependant en hausse significative : de 15.4 l’an passé à 19.6 cette année (6ème de Ligue 1) mais la réussite n’est toujours pas au rendez-vous. Le PSG réussit « l’exploit » d’être moins précis que la moyenne des équipes de Ligue 1 dans cet exercice (21 % contre 23 %).

Si l’on se focalise sur les arrières latéraux (au sens large), le bilan est vraiment très moyen :

Il y a vraiment un énorme axe de progression dans le jeu du PSG sur cet aspect. Compte tenu des décalages créés par Neymar notamment et de l’attention que nécessitent les attaquants du PSG, il est inconcevable que Bernat (4 centres réussis en 14 parties) à gauche et Meunier (8 centres réussis en 11 matches) à droite, avec souvent beaucoup de liberté et de temps pour centrer, n’aient pas plus de succès dans cet exercice.

39.7 : dernière équipe de Ligue 1 aux passes longues tentées

Le PSG est toujours la dernière équipe de Ligue 1 au nombre de passes longues tentées par rencontre. Mais il y a du mieux. Le nombre total de passes est en hausse : de 36.2 par match à 39.7 ; et le taux de réussite aussi : de 63.8 % à 69.5 %. Résultat : le PSG est maintenant 9ème au nombre de passes longues réussies, alors qu’il était dernier l’an passé.

Les principaux responsables de cette hausse sont Marco Verratti qui est passé de 3.9 passes longues tentées à 5.1 et Thomas Meunier (de 2.1 à 3.8). L’arrivée d’Abdou Diallo (4.7) et le temps de jeu plus important de Leandro Paredes (5.9 passes longues tentées) permettent aussi d’expliquer cette évolution.

En détail par joueur avec le taux de réussite, cela donne le graphique suivant :

C’est donc Paredes qui en réalise le plus, devant Marquinhos et Verratti. Les passes longues représentent 9 % de ses passes totales (la moyenne de l’équipe est de 6%). Des joueurs qu'on retrouve la plupart du temps dans l'entrejeu et utilisent donc cette arme pour trouver des espaces.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 août

mercredi 05 août

mardi 04 août

lundi 03 août

dimanche 02 août

samedi 01 août

vendredi 31 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux