Article 

Entre paternalisme et adaptabilité, les dessous du management de Pochettino au PSG

Publié le mardi 21 septembre 2021 à 10:50 par Marius Cassoly
Dans la foulée du remplacement de Messi qui a tant fait parler, la presse française du jour revient sur les dessous de la méthode de management de Mauricio Pochettino au PSG, du paternalisme à l'adaptation permanente.

Alors que la sortie de Lionel Messi lors de PSG/OL (2-1) dimanche dernier lors de la sixième journée de Ligue 1 a forcément fait parler, la presse française du jour s'intéresse au management de Mauricio Pochettino dans sa vie d'entraîneur du club parisien.

Paternalisme, tête-à-tête et adaptabilité

Selon L'Équipe, l'entraîneur du club parisien n'a pas débarqué dans la capitale française en totale rupture avec son prédécesseur, Thomas Tuchel, avec lequel il partage un point commun : le paternalisme. « Avec les joueurs, il use d'un management parfois paternaliste, n'hésite pas à les prendre par l'épaule pour les féliciter, blague tout en conservant ses distances », précise le quotidien sportif. S'il peut hausser la voix dans le vestiaire comme après Bruges/PSG (1-1) mercredi dernier en Champions League, il ne le fera jamais à l'encontre d'un salarié qui ne fait pas partie du groupe professionnel. 

Dans le cadre de ce management paternaliste, Mauricio Pochettino apprécie les tête à-tête avec ses joueurs et son bureau du Camp des Loges, le centre d'entraînement du club parisien, est toujours ouvert à la discussion, sur des sujets sportifs et extrasportifs. D'après les informations publiées par le journal Le Parisien, ce type de management est loué par le vestiaire parisien, qui décrit « un homme solide sur ses convictions, honnête dans la manière de procéder et dans le discours qu’il tient devant l’ensemble de la troupe ou en tête à tête », selon les échos rapportés par le quotidien régional.

En plus de sa relation avec son effectif, un autre point caractérise le management de Pochettino au PSG : son adaptation permanente, illustrée par un exemple donné par L'Équipe. Alors que l'homme de 49 ans procédait à des mises en place tactiques à la veille de chaque match, travaillant durant un certain temps avec le onze titulaire du lendemain, l'ancien capitaine du club parisien a laissé tomber cette méthode. Peut-être par crainte de perdre l'autre partie du groupe, cantonnée au banc de touche ? Une démonstration de la flexibilité voulue par Mauricio Pochettino. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 22 octobre

jeudi 21 octobre

mercredi 20 octobre

mardi 19 octobre

lundi 18 octobre

dimanche 17 octobre

samedi 16 octobre

vendredi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux