Article 

« Est-ce légal ? Je ne suis pas sûr », Al-Khelaïfi se demande si le Barça respecte les règles financières

Publié le mercredi 28 septembre 2022 à 10:58 par Luca Demange
Dans une interview accordée au média américain Politico, Nasser al-Khelaïfi s’interroge sur les moyens déployés par le FC Barcelone cet été. Le président du PSG remet notamment en question la légalité de la vente d’actifs du club barcelonais.

Entre Nasser al-Khelaïfi et le FC Barcelone, la tension se prolonge. Largement endetté, le club catalan a signé un mercato XXL en levant plusieurs leviers financiers cet été. Le pensionnaire de Liga s'est mis à vendre des parts de ses actifs. L'an dernier, le Barça a vendu 10% des revenus issus des droits TV du championnat espagnol à la société américaine Sixth Street pendant 25 ans, en échange de 207 millions d'euros dans l'immédiat.

Ce même accord est passé à 25% de la cession des droits TV entraînant une nouvelle injection de 400 millions d’euros dans les caisses du club. Au total, la cession de 25% des droits TV permet au Barça d’obtenir 600 millions d’euros à sa totale disposition. En parallèle, Joan Laporta a procédé à la vente de 24,5% des Barça Studios à Orpheus Media, entreprise dirigée par Jaume Roures, aussi président de Mediapro, contre 100 millions d’euros.

Dans une interview accordée au média américain Politico, Nasser al-Khelaïfi s’interroge et émet des doutes sur la viabilité des moyens déployés par le FC Barcelone cet été. Le président de l'Association européenne des clubs (ECA) et membre du comité éxécutif de l'UEFA remet notamment en cause les procédés utilisés : « Est-ce juste? Non, ce n'est pas juste… Est-ce légal ? Je ne suis pas sûr ». 

Une enquête de l'UEFA sur les finances du Barça bientôt ouverte ? 

Le président du PSG a aussi laissé entendre que l'UEFA allait passer au crible le modèle financier du FC Barcelone prochainement : « S'ils les autorisent, d'autres feront de même », a-t-il déclaré. « L'UEFA a bien sûr ses propres règles [financières]. C'est sûr qu'ils vont tout regarder ».

Lors d'un sommet de l'ECA vendredi dernier, Nasser al-Khelaïfi avait déjà taclé indirectement le Barça sans le nommer : « Les nouvelles règles de viabilité financière sont une évolution positive. Les règles contrôlent les coûts. Ils encouragent l’investissement et les nouveaux investisseurs. Ils contribueront à assurer la pérennité du football. Mais nous devons être prudents. Les niveaux d’endettement dangereux et l’injection magique de capitaux ne sont pas une voie durable. Nous devons penser à long terme, pas à court terme ». Avec cette nouvelle pique, le dirigeant qatari escalade la querelle engagée.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

mardi 06 décembre

lundi 05 décembre

dimanche 04 décembre

samedi 03 décembre

vendredi 02 décembre

jeudi 01 décembre

mercredi 30 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee