Article 

Hamraoui et Diallo réunies pour la première fois à l'entraînement depuis le début de l’affaire

Publié le vendredi 3 décembre 2021 à 9:03 par Pierrick Levallet
Le 4 novembre dernier, alors qu’elle était raccompagnée chez elle par Aminata Diallo, Kheira Hamraoui a été agressée. La première a rapidement été suspectée d’être complice de cette attaque. L’enquête suit son cours. Les deux joueuses, elle, ont été réunies pour la première fois au centre d’entraînement de la section féminine du PSG pour mettre les choses au clair sur cette situation.

Après avoir dîné avec certaines de ses coéquipières dans un restaurant le 4 novembre, Kheira Hamraoui est raccompagnée par Aminata Diallo. Mais en cours de route, la première est attaquée subitement par des hommes masqués, à coups de barre de fer. Une enquête a été ouverte et la deuxième a rapidement été suspectée d’être complice de cette attaque. Depuis l’éclosion de cette affaire, le climat est lourd entre les deux joueuses, et le PSG a donc essayé de trouver une solution pour remédier à cela.

En effet, comme l’explique L’Équipe, le club de la capitale a pris l’initiative de réunir Aminata Diallo et Kheira Hamraoui autour d’une table au centre d’entraînement de la section féminine à Bougival en compagnie d’une médiatrice indépendante ce jeudi. La formation parisienne aurait un objectif clair : parvenir à court terme à réintégrer les deux joueuses dans son effectif.

Pendant environ une demi-heure, Aminata Diallo et Kheira Hamraoui ont posé, tour à tour, des mots sur ce qu’elles ont vécu depuis le début de cette affaire. Interrogées sur la possibilité qu’elles soient prêtes à rejouer ensemble, les deux joueuses ont répondu par l’affirmative. Puis elles ont évoqué le sujet de leur réintégration. Aminata Diallo a insisté sur son statut de victime et a précisé qu’elle vit sa mise à l’écart, puisqu’elle s’entraîne seule depuis l’éclosion de l’affaire, comme si elle était encore suspectée par le club de son implication dans l’agression. La joueuse de 26 ans veut retrouver un quotidien de professionnelle.

Même constat du côté de Kheira Hamraoui. Si elle n’a pas voulu évoquer le fond de l’affaire, la milieu de terrain de 31 ans a révélé qu’elle aussi voulait retrouver une vie de joueuse de haut niveau. Les deux éléments du PSG ont ensuite échangé des mots entre elles en fin de réunion avant d’aller s’entraîner ensemble dans un climat « sans animosité », comme le précise L’Équipe.

Le premier pas est franchi entre les deux joueuses mais il reste encore du chemin à faire pour leur réintégration dans le groupe de Didier Ollé-Nicolle. Face à la réticence de certains cadres de l’effectif et d’une partie du staff à un retour d’Hamraoui, il y aura d’autres étapes à franchir. L’objectif du PSG est que les deux joueuses fassent leur retour à l’entraînement collectif en même temps.

Dans le cadre de l’enquête, Kheira Hamraoui a de nouveau été auditionnée ce lundi par la police judiciaire de Versailles. Interrogée sur sa vie personnelle et notamment sur ses liens avec Eric Abidal, la joueuse de 31 ans n’aurait révélé aucun fait marquant selon l’AFP.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

dimanche 16 janvier

samedi 15 janvier

vendredi 14 janvier

jeudi 13 janvier

mercredi 12 janvier

mardi 11 janvier

lundi 10 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux