Article 

Mbappé, Dembélé, Nuno Mendes, Ramos, la suite, etc, la conf' complète de Luis Enrique après PSG/Rennes (1-1)

Publié le dimanche 25 février 2024 à 20:23 par Arthur Verdelet
Après le pénible match nul du PSG contre Rennes (1-1), Luis Enrique n'a pas vraiment tenté de cacher le match moyen de son équipe, même s'il a apprécié certains côtés, mais il a surtout été question de son coaching, avec notamment les sorties précoces de Mbappé et Dembélé ou encore les entrées de Mendes et Ramos. Voici ses propos en intégralité, traduits par nos soins.

Comment analysez-vous cette rencontre ? Pouvez-vous également nous expliquer pourquoi vous avez sorti Kylian Mbappé dès la 65e minute de jeu ?

« Quelle est votre question ? La première ou la seconde ? Je vais répondre à la première, allez ! L’analyse du match… ça a été un match compliqué dès le début. Je crois que nous avons été moins précis et inspirés que d’habitude. Mais la précision, ce n’est pas quelque chose que vous avez chaque jour avec vous et ça, nous le travaillons au quotidien. Mais j’ai aimé l’attitude de l’équipe et son pressing également. Notre adversaire n’a presque pas dépassé ses 50 mètres durant la première mi-temps, en dehors de leur but (marqué par Amine Gouiri). Un but lié à une action de très haut niveau. Il nous a peut-être manqué de la mobilité sans ballon, qui est très importante.

Durant la seconde période, nous avons eu du mal à gérer le match et à nous procurer des occasions de but. Nous en avons finalement eu quelques-unes. Ce résultat est juste selon moi. Rennes s’est procuré deux occasions seulement, le but et une seconde action après la mi-temps, mais nous avons eu trop d’approximations pour espérer mieux. »

Et donc, pourquoi Mbappé est-il sorti à la 65e minute ?

« Avant ou après, tôt ou tard… Nous allons devoir nous habituer à jouer sans Kylian »

« C’est très facile de vous répondre. Avant ou après, tôt ou tard… Nous allons devoir nous habituer à jouer sans Kylian. Quand ? Quand je considère qu’il est opportun qu’il joue ou pas, comme le font tous les entraîneurs avec leurs joueurs. »

Au-delà de Mbappé, pourquoi ces changements précoces de tout le trio offensif ? Que comptiez-vous apporter de plus avec Randal Kolo Muani et Gonçalo Ramos ?

« C’est très facile également. Nous disputons plusieurs compétitions qui font toutes partie de nos objectifs avant la fin de saison. Mon intention est de ne gâcher aucune une minute. Chaque minute compte. Chaque titulaire du PSG doit penser que c’est une grande chance et opportunité de jouer. Je veux de la compétitivité au maximum. Quand tu portes ce maillot, je veux le maximum. Aujourd’hui, je l’ai eu. Je veux voir ça chez tous mes joueurs. Quand je vais en voir un qui n’a pas le niveau adéquat, je vais le changer et faire entrer un autre grâce à l’effectif très complet dont je dispose.

« Le retour de Nuno Mendes est une grande nouvelle pour nous »

Pourquoi j’ai fait entrer (Gonçalo) Ramos et (Randal) Kolo Muani ? Parce que ce sont deux joueurs avec des facilités pour marquer, notamment dans la surface et de la tête. Je voulais changer un peu « l’air » du match. Je ne voulais pas changer (Ousmane) Dembélé, mais je l’ai vu lever la main à plusieurs reprises car il souffrait de crampes et je ne voulais pas que sa fatigue se transforme en blessure. Le retour de Nuno Mendes est une grande nouvelle pour nous. C’est évident qu’il n’est pas encore à son meilleur niveau ni rendement.

J’ai la chance d’avoir à disposition 25 joueurs de très haut niveau. Je veux simplement qu’ils comprennent que chaque minute disputée en tant que titulaire est une grande opportunité. C’est ce que je veux. Je parlerai avec mes joueurs s’ils le prennent mal, j’ai aussi été joueur. Je le répète mais aujourd’hui, j’ai adoré mon équipe en termes de pressing. Nous avons perdu plus de ballons que d’habitude, oui, mais j’ai beaucoup apprécié l’attitude de mon équipe jusqu’à la dernière minute de jeu. J’ai aimé que nous prenions le ballon (Ramos l’a fait) pour tenter de marquer à nouveau juste après le penalty. C’est ce que je recherche. »

Vous allez enchaîner deux rendez-vous difficiles à Monaco et sur la pelouse de la Real Sociedad. Est-ce que cela vous inquiète ?

« Je ne suis pas préoccupe mais ravi. Je voudrais que tous les matches soient comme celui du jour, ou celui contre Monaco, Brest, Lille. Je suis enchanté. C’est mieux pour le match et pour nous. Plus les matches sont difficiles et complets, plus nous serons préparés. Plus les joueurs devront être préparés et prêts également. Après le match que nous avons livré à l’aller face à la Real Sociedad, vous pensez vraiment que le match retour sera facile ? Pas du tout. »

Pour revenir sur vos attaquants, vous n’avez pas été satisfait de l’attitude de Dembélé et Mbappé ?

« Quand vous êtes titulaire vous devez penser que vous devez en profiter au maximum. C’est ça le message »

« Vous m’avez très mal compris ou je me suis très mal exprimé (sourire). C’est un message qui s’adresse à tous mes joueurs. Je suis très exigeant avec tout le monde. J’ai été enchanté de l’attitude de mes joueurs, mais nous avons manqué de lucidité. Un joueur ne peut juste pas se relâcher. Je le répète, chaque minute que je vais voir doit compter. J’ai assez de joueurs pour qu’ils soient tous impliqués. L’attitude a été très bonne, avec et sans ballon, et je repars très heureux ce soir. C’est un message implicite que j’envoie à mes joueurs. Quand vous êtes titulaire vous devez penser que vous devez en profiter au maximum. C’est ça le message. »


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 

News 

Aujourd'hui

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee