Article 

Ben Arfa sans rancune mais peut-être aux prud'hommes

Publié le dimanche 23 septembre 2018 à 11:54 par Philippe Goguet
Alors qu'il va retrouver le PSG, c'est un Hatem Ben Arfa sans rancune qui est décrit pas la presse du jour. Mais il est malgré tout proche de finir aux prud'hommes face à son ancien club...

Après avoir retrouvé les terrains de façon victorieuse jeudi en Europa League, c'est désormais son ancien club que Hatem Ben Arfa va croiser ce dimanche après-midi. Le gaucher de 31 ans ne devrait pas débuter face à un PSG qu'il a quitté le 30 juin dernier après pratiquement 15 mois sans jouer, son dernier match officiel avec les couleurs parisiennes étant le Avranches/PSG du 5 avril 2017. Privé de match suite à un incident impliquant l'émir du Qatar et le président parisien Nasser Al-Khelaïfi, c'est finalement à Rennes qu'il a rebondi, un club dirigé par un Olivier Létang qui avait été l'un des grands artisans de sa venue à Paris.

Ce dimanche, les retrouvailles entre l'ancien banni du Camp des Loges et le club parisien font forcément la une de la presse, quand bien même Ben Arfa va débuter sur le banc. Malgré son passage raté dans la capitale, le joueur ne serait pas spécialement rancunier, bien au contraire. D'après L'Equipe, le nouveau Rennais n'aurait aucune rancoeur contre le PSG, en tout cas pas contre ses anciens partenaires qui avaient même voulu qu'il touche la prime de champion de France l'an passé alors qu'il n'avait participé à aucun match.

Dans Le Parisien, il est confirmé que Ben Arfa n'a aucun esprit de revanche particulier à l'heure d'aborder la partie. En revanche, pas question d'oublier l'argent qu'il estime que le PSG lui doit. Il est notamment question d'une prime d'éthique de 100 000€ datant de janvier 2018 que le PSG avait refusée de lui verser, en plus de lui ponctionner une partie de son salaire en raison de sa non-participation à la tournée d'hiver au Qatar. Le joueur se disait souffrant mais cette double sanction pourrait coûter cher à Paris étant donnée qu'elle est interdite par les règlements du football.

La prime d'éthique est aussi sujet à quelques doutes côté Ben Arfa et la commission juridique de la LFP n'est pas parvenue à trancher sur la question entre les deux camps. En outre, les quinze mois de mise à l'écart ne passent pas non plus et le dossier devrait finir devant les prud'hommes selon Le Parisien. Il est en train d'être écrit et devrait être déposé à la mi-octobre si le PSG ne bouge pas d'ici là alors qu'il a été mis au courant. Selon le clan Ben Arfa, le joueur a été victime d'un harcèlement hebdomadaire.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 30 juillet

jeudi 29 juillet

mercredi 28 juillet

mardi 27 juillet

lundi 26 juillet

dimanche 25 juillet

samedi 24 juillet

vendredi 23 juillet

jeudi 22 juillet

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux