Article 

De Liverpool à Belgrade, Tuchel «très heureux de la réaction» de son équipe

Publié le mardi 2 octobre 2018 à 14:21 par Philippe Goguet
Le premier accroc de l'ère Thomas Tuchel au PSG avait eu lieu il y a deux semaines à Liverpool, Paris perdant sans réellement combattre face aux Anglais. Depuis, l'équipe parisienne a repris vie, pour la plus grande joie de son coach.

Alors que tout allait bien jusque-là au niveau des résultats, le PSG de l'ère Tuchel avait concédé sa première défaite du côté de Liverpool en ouverture de la Ligue des Champions le 18 septembre dernier. Dominé dans tous les secteurs de jeu, le score final de 3-2 était même plutôt bien payé vu l'écart constaté sur le terrain tandis que les Parisiens et leur entraîneur s'étaient réfugiés derrière le fait d'avoir su revenir de 0-2 à 2-2 après la rencontre. Deux semaines ont passé, Paris a signé trois belles victoires et jamais l'équipe parisienne n'a semblé autant adhérer aux principes de jeu de leur entraîneur alors qu'il va falloir battre l'Etoile Rouge ce mercredi.

«C'était nécessaire d'être calme, de rester calme et de faire les critiques en interne dans le vestaire après un jour et une nuit.»

Comme il l'a expliqué ce mardi, l'Allemand n'avait pas tout dit de façon publique après la claque d'Anfield : «La première chose, c'est que la réaction officielle ne doit pas être la réaction non-officielle dans le vestiaire (sourires). La seconde, c'est que c'était une défaite très dure pour nous. Nous n'avons pas joué à notre top niveau mais c'était aussi un très grand défi, peut-être le match les plus difficile en Europe en ce moment et ce n'était que le premier match du groupe. Pour cette raison, tu ne peux pas exagérer les critiques. C'était nécessaire d'être calme, de rester calme et de faire les critiques en interne dans le vestaire après un jour et une nuit. Après ça, nous avons démontré une très bonne réponse, impressionnante et je suis très heureux de la réaction. Nous devons continuer demain.»

Relancé sur cette cette défaite qui apparaît aujourd'hui salutaire, il ne va pas dire autre chose, bien au contraire : «Mais c'est toujours comme ça ! Un sportif célèbre a dit que la défaite est sous-estimée, car on peut apprendre beaucoup d'une défaite. Tout le monde veut gagner, gagner, gagner mais il y a tellement à apprendre d'une défaite. Si vous n'êtes pas habitués à perdre beaucoup, vous pouvez apprendre énormément. Bien sûr, c'est toujours important de montrer une réaction et c'est la chose la plus importante. Nous en sommes ressortis très forts et nous pouvons nous améliorer en restant dans cette voie. »

Si l'entraîneur est resté calme, c'est aussi car il sait que jouer les Reds n'est pas un cadeau : «Et vous devez aussi être réalistes, nous avons affronté une équipe très forte à Anfield, une équipe qui était finaliste l'année dernière, une équipe qui est dans sa 4e saison avec son coach. Depuis 4 ans, ils s'adaptent et achètent des joueurs pour leur style de jeu. Donc vous pouvez toujours espérer plus mais ce n'était peut-être pas le meilleur timing pour affronter ce type de match. Vous êtes toujours en danger quand vous attendez trop de ce genre de rencontre. Vous devez rester calme et nous avons bien sûr trouvé des axes d'amélioration, des points très importants pour nous en tant qu'équipe que nous devons améliorer et j'ai l'impression que tout le monde a très bien compris et l'a montré en réagissant en Ligue 1. Nous allons donc continuer.»

«J'ai le sentiment que nous nous améliorons dans le fait de jouer comme une équipe à chaque match.»

Dans ce rebond particulièrement réussi, il est aussi question d'une autre mentalité et l'entraîneur allemand ne va pas non plus cacher que c'est le cas : «J'ai le sentiment que nous nous améliorons dans le fait de jouer comme une équipe à chaque match. C'est très important parce que nous avons beaucoup de ballons à récupérer dans la moitié de terrain adverse, c'était de mieux en mieux lors des derniers matches et je suis très satisfait de cet état d'esprit. Nous avons commencé à Nice en étant très concentré et avec beaucoup d'intensité et c'était un match d'un très haut niveau dans les 20 premières minutes.»

Et à l'heure d'affronter une Etoile Rouge réputée pour sa capacité à défendre, Tuchel fixe le cap et c'est clairement dans la continuité des derniers matches qu'il attend son équipe : «Pour moi, c'est clair que nous devons jouer comme ça, notamment demain soir, ce n'est pas une question, on n'a pas le temps de se relaxer. Il n'est pas question de faire ça, l'équipe le sait et elle met la barre très très haute pour notre niveau. C'est notre barre désormais, idem pour demain.»

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 18 janvier

dimanche 17 janvier

samedi 16 janvier

vendredi 15 janvier

jeudi 14 janvier

mercredi 13 janvier

mardi 12 janvier

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux