Article 

Hakimi, physique et ambidextre

Publié le dimanche 1 août 2021 à 11:55 par Philippe Goguet
Acheté 60M € hors bonus à l'Inter Milan cet été, le latéral droit marocain Achraf Hakimi présente de nombreuses qualités déjà vues au cours de l'été. Entre autres, un énorme coffre et une belle ambidextrie.

Devenu l'un des arrières latéraux les plus chers de l'histoire cet été lorsque le PSG a déboursé 60 millions d'euros hors bonus pour le faire venir depuis l'Inter Milan, Achraf Hakimi est forcément pétri de qualités pour justifier un prix qui fait de lui la cinquième recrue la plus chère de l'histoire du club, et d'assez loin le défenseur le plus coûteux. Dès les premiers matches amicaux de présaison, le latéral marocain de 22 ans a notamment montré l'une de ses grandes forces, à savoir ses facilités dans le domaine offensif.

En une mi-temps à peine lors du premier match contre Le Mans (4-0), il avait déjà eu le temps de se montrer passeur décisif pour Gharbi d'un centre en retrait parfait, en plus de donner un autre ballon de but au jeune milieu qui n'avait pas conclu. Coupé par une alerte liée au Covid-19 qui lui a fait louper deux matches, Hakimi était revenu contre Orléans en marquant le seul but du match après être entré à la pause. Bien lancé par Herrera, il avait contrôlé puis parfaitement ajusté le gardien du pied droit. 

Mais quelques minutes plus tard, lors du même match, c'est du pied gauche que Hakimi avait tenté sa chance de loin, passant pas loin d'un doublé à un poste où marquer n'a rien d'évident. Baila Diallo, l'arrière gauche d'Orléans qui jouait face à Hakimi ce jour-là, est revenu dans L'Equipe sur les soucis que lui a causés le Marocain, et notamment son ambidextrie : « Le problème d’affronter un joueur capable d’armer des deux pieds, c’est qu’il peut t’attaquer de partout. » 

Jusque-là, c'est surtout sur son pied naturel, le droit, que Hakimi s'est mis en évidence. Mais le joueur formé au Real Madrid a aussi montré un coffre pour le moins impressionnant sur son flanc droit, particulièrement lors du match suivant à Séville (2-2) où il a multiplié les déboulés sur son aile pendant près d'une heure avant de logiquement baisser le pied. Là encore, Baila Diallo confirme cette force : « Je savais qu’il était, en plus (d'être ambidextre), très fort athlétiquement et rapide. Il pose de nombreux soucis. » C'est tout ce qu'attend le PSG de lui.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

vendredi 17 septembre

jeudi 16 septembre

mercredi 15 septembre

mardi 14 septembre

lundi 13 septembre

dimanche 12 septembre

samedi 11 septembre

vendredi 10 septembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux