Article 

Retour sur l'échec des négociations salariales au PSG

Publié le mardi 2 juin 2020 à 8:26 par Marius Cassoly
Dans son édition du jour, Le Parisien revient sur les négociations salariales finalement bloquées entre la direction parisienne et les joueurs du PSG.

Le 9 avril dernier, Le Parisien annonçait que le PSG avait entamé des négociations avec ses joueurs pour une baisse de salaires allant jusqu'à 50%. Près de deux mois plus tard, aucun accord n'a été trouvé entre les parties et les coéquipiers de Thiago Silva n'ont donc pas finalement pas réduit leurs revenus, en dehors du chômage partiel (en vigueur jusqu'à fin mai), et alors que le manque à gagner en cette période d'arrêt des compétitions pourrait s'élever à 215 millions d'euros pour le club de la capitale

Ce mardi, Le Parisien revient de manière chronologique sur ces négociations salariales, initiées par le président Nasser Al-Khelaïfi et menées par Leonardo, directeur sportif, et Victoriano Melero, secrétaire général du club parisien. Au départ, les joueurs semblent prêts à cette baisse (provisoire) des revenus, à deux conditions : que les plusieurs millions d'euros lâchés momentanémentde leurs poches puissent servir aux salariés du club mais aussi aux hôpitaux de Paris, sur le front lors de la crise sanitaire. 

Toutefois, le quotidien régional indique que l'accord est difficile à conclure entre les joueurs et la direction du PSG, qui abat alors toutes ses cartes. L'état-major parisien s'appuie notamment sur Edinson Cavani -  habitué à partager son amour du club après sept années parisiennes - pour tenter d'obtenir l'unanimité du vestiaire, le club restant finalement étonné qu'il n'y soit pas parvenu. 

Le 21 avril, à l'occasion d'un large entretien au micro de RMC Sport, Nasser Al-Khelaïfi revient sur la question des salaires : « J’attends des joueurs un effort pour leur club. Ils connaissent leurs responsabilités »Une sortie médiatique pas vraiment appréciée par le vestiaire parisien, qui décide alors de mettre fin aux discussions, toujours selon Le Parisien. Désormais, les coéquipiers d'Ander Herrera sont en congés payés jusqu'au 22 juin, date de reprise de l'entraînement. 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

vendredi 03 juillet

jeudi 02 juillet

mercredi 01 juillet

mardi 30 juin

lundi 29 juin

dimanche 28 juin

samedi 27 juin

vendredi 26 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux