Article 

«Il ne manque pas grand-chose à Kays Ruiz-Atil pour que je l'appelle» explique le sélectionneur U18

Publié le mardi 24 décembre 2019 à 16:51 par Philippe Goguet
S'il n'est plus autant présenté comme un jeune prodige qu'à son arrivée en provenance de Barcelone il y a quelques années, le milieu de terrain parisien Kays Ruiz-Atil reste un très bon joueur de la génération 2002. Il n'est même pas si loin de l'équipe de France U18 selon le sélectionneur.

Parmi les joueurs ayant le plus progressé sous la coupe de Thiago Motta la saison passée, le jeune milieu de terrain Kays Ruiz-Atil (17 ans) a un peu plus de mal à confirmer cette saison avec Stéphane Roche aux manettes. Il y a peu, la presse s'est même fait l'écho d'un PSG qui ne serait pas prêt à tout pour le conserver à l'issue de son contrat professionnel qui se termine en juin 2021. L'été passé, l'entourage du joueur avait demandé à ce qu'il s'entraîne avec les pros, un privilège refusé par Leonardo, et un départ en juin prochain est toujours une possibilité selon Le Parisien dans un article récent.

La situation du joueur, présenté comme un jeune prodige à son arrivée en provenance de Barcelone à l'été 2015, n'est pas des plus simples. Longtemps considéré comme le joueur le plus prometteur de la génération 2002, il a vu Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche lui passer largement devant au cours des derniers mois et un assidu du Camp des Loges a décrit au journal local ses axes de progression : « Il doit comprendre qu'il ne s'agit pas que de plaisir. Il y a sans doute eu une exagération lorsqu'il a été présenté comme un prodige. C'est plus facile de placer un joueur dans cette catégorie à 17 ou 18 ans qu'à 10 ans. »

Il n'en reste pas moins un joueur de grand talent comme en convient le sélectionneur de l'équipe de France des moins de 18 ans Jean-Claude Giuntini : « Il a beaucoup d'aisance technique, beaucoup de fluidité, une très bonne vision du jeu. C'est un joueur à potentiel, avec une maturation tardive. Il fait partie des 122 joueurs de la génération 2002 qui sont passés en sélection ou en stage ces deux dernières années. Il ne lui manque pas grand-chose pour que je l'appelle, un peu de capacité à répéter les efforts intenses. » 

Si la carrière professionnelle du milieu de terrain au sens du jeu très aiguisé connaît un démarrage plus compliqué que prévu, rien n'est figé le concernant et le joueur de 17 ans a encore un bel avenir devant lui. Sa croissance tardive devrait lui donner un bon coup de boost et sa famille demande à ce qu'on « laisse grandir Kays ». Avec 18 mois de contrat pro restants à Paris, le milieu créatif a effectivement du temps pour s'affirmer et rejoindre ses ex-coéquipiers Aouchiche et Kouassi chez les pros du PSG et en équipe de France U18.

 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

samedi 26 septembre

vendredi 25 septembre

jeudi 24 septembre

mercredi 23 septembre

mardi 22 septembre

lundi 21 septembre

dimanche 20 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux