Article 

Son poste, OL/PSG, Neymar, le titre, etc, la conf' de Verratti avant OL/PSG

Publié le samedi 20 mars 2021 à 19:19 par Fouzia
A la veille d'un OL/PSG qu'il devrait jouer dans sa désormais habituelle position de faux n°10, Marco Verratti était en conférence de presse. Il a forcément évoqué ce nouveau poste mais aussi le match à Lyon, Neymar ou encore les difficultés du PSG dans la course au titre.

Ça fait plus de 2 mois et demi que vous évoluez au poste de numéro 10, un nouveau poste pour vous. Vous sentez-vous plus à l'aise ? Prenez-vous du plaisir ? Vous sentez-vous plus utile à l'équipe dans cette position-là que dans une position plus reculée en double pivot ?

« C’est à moi de trouver le meilleur espace pour aider l’équipe à ressortir le ballon »

« Oui, ça fait maintenant pas mal de temps que j'ai commencé à jouer un peu plus haut. Je me sens bien dans cette position. Après, le coach sait que je ne suis pas vraiment un numéro 10. Il me laisse beaucoup de liberté, il  me laisse trouver des espaces. Et ça, ça dépend beaucoup de la façon de jouer de l’équipe adverse. C’est à moi de trouver le meilleur espace pour aider l’équipe à ressortir le ballon. Parfois quand l’équipe presse plus haut, je joue comme troisième milieu. Je me sens bien. Si je suis utile à l'équipe, je suis content. J'essaie toujours d'amener un plus à l'équipe et je me sens bien avec le coach. »

Vous avez battu Lille mercredi, enfin, mais cette année, vous avez eu des difficultés contre les grosses équipes de L1. Vous avez perdu contre Monaco et Lyon. Y a-t-il de la revanche dans l'air pour reprendre des points et pour vous remotiver ?

« C’est un match qui arrive au bon moment »

« Oui, c'est vrai que cette année, on a eu des difficultés avec les grandes équipes, on n’a pas ramené beaucoup de points. C’est très important pour le championnat de gagner les confrontations directes. C’est une motivation de plus pour demain. Bien sûr, la chose la plus importante, CE SONT les 3 points, c’est de faire un bon match. On joue contre une bonne équipe qui fait un très bon championnat avec de bons joueurs. Ce sera un match très intéressant, qu'on a envie de jouer. On a envie de montrer nos forces. C'était un peu dur cette année, mais maintenant on a tout le monde à disposition. Quand tu as tout l’effectif, tu peux compter sur tout le monde. On a eu beaucoup de matches où on n'avait pas cette possibilité. Maintenant le coach peut faire des choix, il en a des plus compliqués à faire. Il y a plus de concurrence et ça fait du bien à l’équipe. C’est un match qui arrive au bon moment. On joue souvent Lyon dans le championnat. Même quand on avait un gros avantage de points, on prenait toujours le match très au sérieux mais demain, ce sera encore plus vrai. »

Pourquoi, d'après toi, le PSG a eu tant de mal face aux grandes équipes cette saison ?

« Je pense qu’il y a beaucoup de facteurs. Cette année, on fait un parcours un peu moins… je ne dirais pas joli… mais un peu moins régulier. Les autres années, on avait parfois tué le championnat en avril. Ça donne encore plus de valeur à ce qu’on faisait ces dernières années. On comprend maintenant que ce n'est pas facile, que c'est une année difficile pour tous. On a commencé les 7, 8 premiers matches du championnat en jouant avec des jeunes. On n’avait personne. Et maintenant, on se sent de mieux en mieux. On arrive au moment clé du championnat puisqu’il reste 10 matches, on a encore notre destin entre les mains. On a des matches importants, on joue Lyon et Lille d'affilée. On a la possibilité de reprendre la première place. Et ça commence demain. Il peut y avoir plusieurs raisons pour lesquelles on a perdu. Parfois on méritait un peu plus, parfois les autres équipes étaient de bonnes équipes qui méritaient de gagner. Si on perd 2, 3 matches, on dit que c’est toujours de notre faute mais il y a de bonnes équipes qui peuvent nous mettre en difficulté. Et c'est à nous de toujours trouver la clé pour gagner le match. »

Vous entrez dans un sprint final avec des grands rendez-vous : Lyon, Lille, le Bayern. Le fait de les enchaîner change-t-il votre approche mentale ? Les abordez-vous comme des matches de coupe, notamment demain contre Lyon ?

« Hier, après le tirage, on était contents parce qu’on se disait qu’on allait enchaîner les grands matches »

« C’est un match très important. C'est vrai qu'hier, après le tirage, on était contents parce qu’on se disait qu’on allait enchaîner les grands matches. Pour un joueur, c’est la chose la plus jolie de se confronter aux meilleurs, pour devenir la meilleure équipe. Nous avons des objectifs très élevés, à l’extérieur mais aussi en interne, entre nous. On sait qu’on est une très grande équipe et qu’il nous manque peu de choses pour arriver à être la meilleure. Ces matches sont un indicateur de ce qu’on a fait, de notre position actuelle. C’est très joli d’enchaîner à partir du match de Lyon, qui est très important cette année. Comme je l’ai déjà dit, le championnat est très dur. Après le retour de sélection, on aura Lille et le Bayern, surtout le match contre Lille pour nous, pour les supporters. C’est un moment clé, il faut être proches, il faut croire en nous parce qu’il y a beaucoup de gens qui nous voient déjà chuter. Il faut mieux s’entraîner, être bien à 100 %, et donner le maximum. »

Vous parlez d'objectifs élevés. Depuis le début de la saison, il y a eu une grosse performance au Camp Nou mais dans les autres gros matchs, il y a eu quelques défaillances. Comment l’expliquez-vous et comment être à la hauteur pour la suite ? 

« Je ne pense pas que ce soit comme ça. On a aussi fait de grands matches comme contre Manchester United à Old Trafford, où on devait gagner pour ne pas sortir. On a gagné contre Lille aussi à la maison, où on devait gagner pour ne pas sortir. On a joué des grands matches où on était bons. C’est vrai qu’on n’a pas gagné contre Monaco ou Lyon mais ce n’est pas parce que c’était de gros matches que nous avons perdu. Ça peut arriver dans la saison. On essaye toujours de donner le maximum. Parfois c’était très difficile avec tout ce qui s’est passé cette saison. Mais on se sent très confiants, on cherche à gagner chaque match. Les équipes en face ont aussi l’objectif de gagner les grands matches, ou la Ligue des Champions comme le Bayern. C’est pour cela que ce sont de grands matches. On n’a pas peur. On est excités à l’idée de jouer ces matches et de donner tout ce qu’on a pour montrer qu’on est meilleurs. »

Après Monaco, vous avez manqué beaucoup d’opportunités. Depuis, il y a eu encore une défaite à Nantes. Cette saison te rappelle-t-elle celle de 2016-2017 où vous aviez raté des opportunités aussi et fini par perdre le titre ?

« Oui, bien sûr que si l’on perd des opportunités de reprendre la première place, ce sera compliqué à la fin. Les comptes se feront à la fin. Il nous reste 9 matches. Les 2 prochains, c’est Lyon et Lille. Si on gagne les deux, on aura encore notre destin entre les mains. C’est pour ça qu’il faut oublier les matches d’avant, le match de Nantes, et se concentrer sur le match de demain parce que c’est un beau match à suivre pour tous ceux qui regardent la TV et pour nous, à jouer contre une très bonne équipe. J’espère que ce sera un grand match et qu’on ramènera la victoire à Paris. »

Le groupe est presque au complet. Que change le retour de Neymar pour l’équipe et comment l’avez-vous trouvé ?

« Même quand il est absent 3, 4, 5 semaines, dans les entraînements, Neymar reste quasiment toujours le meilleur »

« Moi je le trouve toujours très fort. Même quand il est absent 3, 4, 5 semaines, dans les entraînements, Neymar reste quasiment toujours le meilleur. C’est un joueur qui techniquement est incroyable, c’est pour cela qu’il ne perd rien (de son niveau). On est très contents de le revoir, parce que c’est le joueur le plus important pour nous. Il a beaucoup de confiance et il en donne beaucoup à l'équipe. On a vraiment hâte qu’il puisse retrouver sa forme physique pour nous aider pour cette fin de saison. »

Au match aller, Paris s'était fait manger par le milieu Paqueta-Mendes-Aouar. Cette rencontre sera-t-elle une nouvelle bataille au milieu de terrain ?

« Oui, le milieu peut être très important demain. A l’aller, c’était difficile de jouer contre eux. On n’avait pas trouvé beaucoup d’espaces. Ce sont des joueurs qui réalisent un grand championnat, Paqueta fait une grande saison. A nous de trouver les clés pour être meilleurs qu’au match aller. Nous devons penser à notre jeu. Nous sommes le PSG, ils nous ont battu cette année mais ça fait 8 ans d’affilée qu’on gagne donc on doit être confiants. Il ne faut pas nous massacrer parce qu’on perd 2, 3 matches et dire qu’on est nuls à l’extérieur. Lyon est une très bonne équipe, qui est arrivée en demi-finale de Ligue des Champions en éliminant City et la Juve, c’est une équipe qu’il faut respecter. On va se donner à 100 % pour gagner ce match. Il faut féliciter Lyon et Lille cette année parce qu’ils font un grand championnat, ils méritent de lutter avec nous. Il reste 9 matches et il faut les prendre les uns après les autres, en championnat comme en Champions League. Il faut être le plus performant possible et gagner tous les matches, c’est notre objectif avant chaque match. »

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 06 mai

mercredi 05 mai

mardi 04 mai

lundi 03 mai

dimanche 02 mai

samedi 01 mai

vendredi 30 avril

jeudi 29 avril

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux