Article 

Turnover très réussi pour Paris

Publié le dimanche 11 février 2024 à 23:09 par Arthur Verdelet
​À moins de cinq jours d’affronter la Real Sociedad en huitième de finale aller de Ligue des Champions, Luis Enrique a placé une grande partie des titulaires attendus au repos face à Lille (3-1). En l’absence de Kylian Mbappé, préservé, les habituels remplaçants appelés à jouer ont toutefois largement rempli leur mission, tout en évitant les mauvaises surprises de dernière minute.

Kylian Mbappé, Marquinhos, Achraf Hakimi et Warren Zaïre-Emery, tous assis côte à côte. Rarement le banc du PSG aura eu si fière allure cette saison. À l’approche du huitième de finale aller de Ligue des Champions face à la Real Sociedad, Luis Enrique a décidé de minimiser les risques en reposant une très grande partie de ses titulaires face à Lille (2-1), en championnat, ce samedi. Un choix payant au vu du scénario de la soirée.

Un collectif retrouvé sans Mbappé

Parmi les onze ayant débuté la rencontre, seuls trois joueurs, d’ailleurs tous sortis à l’approche de l’heure de jeu (Lucas Hernandez, Fabian Ruiz et Ousmane Dembélé), sont presque assurés de démarrer le choc européen à venir. Ajoutez-y possiblement le capitaine du soir, Danilo Pereira, une fois encore convaincant. Mais Manuel Ugarte, Marco Asensio ou encore Randal Kolo Muani et Gonçalo Ramos semblent de leur côté partir de plus loin malgré des performances plutôt convaincantes face aux Nordistes.

L’attitude des joueurs appelés à disputer la rencontre à toutefois séduit Enrique, répétant le mot « fierté » à quiconque l’interrogeait après le coup de sifflet final. « Les entraîneurs essayent toujours de créer une équipe, a-t-il rappelé avec le sourire. C’est évident que c’est un sport collectif, avec des joueurs comme Kylian capables de changer un match à eux seuls, mais nous devons être conscient du très haut niveau de l’effectif. Il en est de même pour le rendement des joueurs, toujours préparés à jouer. »

L’énigme Donnarumma

Le choix le plus surprenant concerne toutefois l’identité du gardien de but aligné au coup d’envoi. Titularisé à deux reprises en Coupe de France depuis le début de l’année, mais resté sur le banc mercredi dernier contre Brest (3-1), Keylor Navas a été préféré à Gianluigi Donnarumma. Une pratique qui a pu surprendre les observateurs.

« Nous ne savons pas ce qu’il va se passer dans le futur : blessure, suspension ou autre. Je dois avoir tous mes joueurs prêts à jouer et à performer », s’est justifié Luis Enrique. Avant d’ajouter : « Je dois leur montrer de la confiance comme je l’ai fait à Keylor ce soir. Il a démontré qu’il est un gardien de très haut niveau. C’est bien. Ça renforce l’équipe. » Le portier Italien ne s’est toutefois pas éternisé sur la pelouse à la fin de la rencontre pour fêter la victoire avec ses coéquipiers.

Des entrants impactants

Eux aussi sur le banc au coup d’envoi, Barcola, Vitinha, Zaïre-Emery et Hakimi ont eux pu participer à la fête. Entrés en cours de seconde période, ils ont permis à quatre coéquipiers de souffler pour la dernière demi-heure de jeu. Particulièrement en jambes, le premier nommé a d’ailleurs offert le troisième but sur un plateau à Kolo Muani, auteur d’une nouvelle prestation en demi-teinte. 

Enfin, si Mbappé n’a pas quitté sa doudoune, ne serait-ce que pour s’entraîner quelques minutes, un large optimisme règne au sein du staff parisien concernant sa présence sur la pelouse face à la Real Sociedad mercredi.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Match lié 

News 

lundi 26 février

dimanche 25 février

samedi 24 février

vendredi 23 février

jeudi 22 février

mercredi 21 février

mardi 20 février

lundi 19 février

dimanche 18 février

samedi 17 février

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee