Article 

Danilo/Marquinhos, le débat du positionnement à travers les chiffres

Publié le dimanche 25 octobre 2020 à 15:56 par Thibaut Brossard
Coup tactique ou déclaration de guerre politique ? Quelles qu’en soient les raisons, Thomas Tuchel semble décidé à positionner Marquinhos en sentinelle et Danilo Pereira, pourtant recruté pour occuper cette position, en défense centrale. Que nous disent les statistiques sur ce choix qui risque de conditionner la suite de la saison parisienne ? Analyse.

Tout d’abord, quid de la réelle polyvalence de Danilo et de son expérience au poste de défenseur central ? En cinq saisons à Porto (de 2015/2016 à 2019/2020), il a disputé 202 matches, dont seulement 3 au poste de défenseur central :

Dans toute sa carrière professionnelle, il a disputé une trentaine de matches en tant que défenseur central, soit 10 % des parties jouées, la quasi-totalité en fait lors de saison en Eredivisie. En 2012/2013, Roda l’a en effet majoritairement utilisé à ce poste (27 des 36 matches joués).

Sa dernière prestation en tant que défenseur, avant celle du Parc face à Dijon, remonte à avril 2018 et constitue d’ailleurs un très mauvais souvenir pour le Portugais puisqu’à peine revenu d’une blessure importante au mollet, il se rompt le tendon d’Achille lors des 18 minutes passées sur la pelouse ce jour-là à Belenenses et ne rejouera plus avant le mois de septembre suivant.

Difficile donc de juger les prestations de l’ancien capitaine de Porto en tant que défenseur central tant l’échantillon de matches est faible et éloigné dans le temps.

Plus de matches au milieu qu’en défense pour Marquinhos en 2019-2020

C’est plus simple pour Marquinhos qui vient de passer deux saisons où il a constamment alterné entre les deux postes.

Si c’est Tuchel qui a vraiment installé sur la durée ce positionnement (tout en faisant faire au joueur des aller-retour pas forcément simples à gérer), l’idée originelle revient à Blanc. Le site Transfermarkt nous rappelle qu’en janvier 2014 face à Nantes, Marquinhos avait déjà dépanné au milieu de terrain pendant une vingtaine de minutes. Au Brésil, avec les Corinthians, il avait aussi parfois évolué à ce poste.

Sur les trois dernières saisons, il en est, toutes compétitions confondues avec le PSG, à 45 matches disputés comme défenseur central et 41 en tant que milieu de terrain. C’est la saison dernière que la bascule s’est faite vers le poste de sentinelle (22 matches sur 37). On remarquera aussi que sur les matches importants, Tuchel le positionne prioritairement au milieu : lors de 13 des 18 matches de Champions League qu’il a disputés, il a joué un cran plus haut sur le terrain.

Que nous disent les stats de ses performances comparées au milieu et en défense ?

Selon l’algorithme de Whoscored, il est très légèrement meilleur au milieu (évaluation de 7.26 contre 7.11 en défense sur les 42 matches de championnat et Ligue des Champions analysés depuis la saison 2018/2019). Difficile d’en tirer cependant une conclusion définitive.

Ses stats offensives entre les deux postes sont proches :

Et comme il marque essentiellement sur coup de pied arrêté, difficile de voir une influence éventuelle du poste occupé.

Il produit plus de passes clés en étant positionné plus haut (0.33/90 minutes contre 0.21) mais a logiquement plus de déchet dans ses transmissions (90 % de passes réussies dont 62 % dans le jeu long, contre 93 % et 68 % en défense).

Il gagne autant de duels en proportion quel que soit le poste (55 %) et présente logiquement des stats défensives plus replètes en défense (plus de dégagements notamment).

Bref, difficile à travers les stats de définir le poste où le Brésilien est le plus performant. Il est vraiment efficace aux deux positions.

Comparaison Danilo Pereira-Marquinhos

Mais si on compare les performances respectives de Marquinhos et Danilo Pereira au milieu, que disent les données ?

Nous avons mis en parallèle les statistiques de Marquinhos en tant que milieu (soit 32 matches de Ligue 1 et Champions League depuis 2018/2019) et celles de Danilo Pereira (en se basant sur les 33 parties disputées la saison passée en Liga Nos et Europa League).

L’algorithme de Whoscored est en faveur du Brésilien : une évaluation moyenne de 7.27 contre 6.91 pour le Portugais. Comment expliquer cet écart ?

L’efficacité offensive dont a fait preuve Marquinhos la saison dernière plaide clairement en sa faveur. En tant que milieu de terrain, il est crédité de 4 buts (1 à Dijon en mars 2019 et 3 en Champions League face à l’Etoile Rouge, l’Atalanta et Leipzig) et 2 passes décisives contre 2 buts et 1 passe pour Danilo.

Ce constat est à relativiser par le fait que par le passé le Portugais a montré qu’il pouvait scorer davantage (4 buts en 2016-2017) et que les occasions de marquer sont plus nombreuses avec le PSG.

S’il n’a pas beaucoup marqué la saison passée, le Portugais a en revanche beaucoup tenté sa chance, plus que Marquinhos en tous les cas :

Tous les indicateurs relatifs au tir sont favorables à Danilo : plus de tirs, dont plus de tirs de loin et de tirs de la tête.

Mais le Brésilien est plus précis (40 % de tirs cadrés contre seulement 21 %), ce qui explique notamment pourquoi il a plus de buts à son actif.

La comparaison de leur jeu long respectif est également intéressante :

C’est le Brésilien qui en tente le plus mais, rapportées au nombre de passes totales, leur poids est plus important chez Danilo. Il présente en outre une meilleure réussite dans l’exercice.

Dans le jeu aérien, l’ancien du FC Porto est également nettement à son avantage :

Le Portugais dispute et gagne plus de duels aériens. Le différentiel de ratio de duels victorieux est même conséquent (72% contre 58%). Rappelons qu’il est plus grand de cinq centimètres (1.88 m contre 1.83 m).

Défensivement en revanche, il n’y a pas photo entre les deux joueurs. Les productions défensives de Marquinhos, qui évolue pourtant dans une formation qui monopolise le ballon (61.8 % de possession contre 57.2 % pour Porto), sont largement supérieures à celles de Danilo Pereira :

Quel que soit l’indicateur choisi (tacles, dégagements, interceptions, tirs contrés), la balance penche nettement du côté de l’ancien Romain. Défenseur dans l’âme, habile pour corriger des placements douteux, « Marqui » continue de se comporter au milieu comme un défenseur et apporte à ce poste toute sa culture défensive.

Danilo au milieu en Ligue 1 et Marquinhos en Champions League ?

Alors, que conclure de cette étude comparative des performances au milieu de terrain des deux joueurs que Tuchel semble considérer comme interchangeables au milieu et en défense ?

Offensivement et dans le jeu aérien, le Portugais semble dominant. Défensivement, le Brésilien paraît plus fiable. Dès lors, un compromis pourrait être d’aligner Danilo lors des rencontres où le PSG est amené à beaucoup dominer et donc à être peu sollicité défensivement. En revanche, l’alternative Marquinhos pourrait être plus profitable contre des oppositions plus consistantes qui amènerait l’équipe à subir. Du coup, Danilo au milieu en Ligue 1 et Marquinhos en Champions League ?

Dans les deux cas, ils auront besoin d’être associés à un joueur créatif et habile techniquement au milieu de terrain pour faciliter les sorties de balle sous pression.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 24 novembre

lundi 23 novembre

dimanche 22 novembre

samedi 21 novembre

vendredi 20 novembre

jeudi 19 novembre

mercredi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux